Une première levée de fonds externe pour ConsenSys

Ce mardi, ConsenSys, développeur et incubateur de logiciels sur Ethereum (ETH), a annoncé avoir levé 65 millions de dollars auprès d'importants investisseurs tels que JPMorgan, Mastercard, UBS et Alameda Research. C'est une première pour ConsenSys qui n'avait encore jamais effectué de levée de fonds externe.

JPMorgan est le principal investisseur de ce tour de table et un éventail de fonds d'investissement ont également participé et jouent un rôle stratégique pour ConsenSys. Cette levée de fonds va permettre à l'entreprise de s'étendre rapidement dans différentes industries et de nouvelles zones géographiques.

« Nous sommes fiers de nous associer à des sociétés financières de premier plan, ainsi qu'à des sociétés de cryptomonnaies de premier plan, afin de faire converger les domaines financiers centralisés et décentralisés en cette période de croissance particulièrement passionnante pour ConsenSys et l'ensemble du secteur, » a déclaré Joe Lubin, fondateur de ConsenSys.

Déjà en août 2020, la rumeur courait sur le fait que ConsenSys était sur le point de réaliser une levée de fonds auprès de JPMorgan et d'autres investisseurs. Le but de ConsenSys est clair : développer le plus rapidement possible ses partenariats avec des sociétés financières traditionnelles.

Mais l'entreprise garde aussi à l'esprit qu'elle souhaite avant tout se positionner en tant que leader du marché du développement de nouveaux protocoles et d'infrastructures sur Ethereum.

👉 Sur le même sujet - JPMorgan prépare un produit pour s'exposer aux entreprises impliquées dans le Bitcoin

ConsenSys, une entreprise trop diversifiée ?

Les services offerts par ConsenSys sont encore peu clairs pour un bon nombre d'acteurs du secteur des cryptomonnaies. Créée en 2014, ConsenSys a débuté ses activités en tant qu'incubateur de projets liés à Ethereum, mais depuis, l'entreprise a multiplié les opérations afin d'évoluer davantage.

Grâce à la récente envolée du cours de l'ether (ETH), la société a vécu une véritable ascension, ce qui lui a permis d'acquérir de nombreux partenariats intéressants. Parmi eux, JPMorgan, qui a d'ailleurs profité de l'occasion pour vendre une partie de sa plateforme Quorum dédiée à la blockchain à ConsenSys.

La progression fulgurante de l'entreprise a permis de se rapprocher de quelques projets novateurs comme MetaMask, un portefeuille de cryptomonnaies pouvant être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox et Brave.

ConsenSys ne cesse d'accumuler les projets et s'est également fait remarquer avec Codefi Compliance, une plateforme dédiée aux projets de la finance décentralisée (DeFi) sur Ethereum ou Palm, une sidechain dédiée aux tokens non fongibles (NFTs).

Récemment, l'entreprise a décidé de se scinder en deux entités afin de gérer au mieux les demandes des clients. Aujourd'hui, ConsenSys Software Inc (CIS) permet de fournir des solutions logicielles dédiées à la blockchain à diverses entreprises.

Quant à l'entreprise mère, elle a été rebaptisée ConsenSys Mesh et perpétue sa fonction d'incubateur. Cette réorganisation devrait aider certains intéressés à mieux comprendre le fonctionnement actuel de ConsenSys.

👉 Pour aller plus loin - France : Société Générale et ConsenSys testeront l’euro numérique

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Mélody Durand

La crypto est un monde qui m’intrigue depuis plusieurs années. Travaillant dans le web marketing, j’ai rejoint l’équipe de Cryptoast pour participer à l’évolution du site. Je rédige, j’analyse et j’améliore au quotidien le contenu du site pour offrir aux lecteurs le meilleur des conforts.
Tous les articles de Mélody Durand.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments