CipherTrace commence à pister le Monero (XMR)

L’entreprise a annoncé la nouvelle dans une publication sur son site officiel. Elle explique que cette initiative a été menée avec le soutien du département de la Sécurité intérieure des États-Unis. L’institution a en effet effectué une commande auprès de CipherTrace, afin d’étoffer son arsenal anti-anonymat.

Cela a permis à l’entreprise de « développer des outils d’enquête pour les forces de l’ordre et les agences gouvernementales, afin de tracer et visualiser les flux de transactions de Monero pour procéder à des enquêtes criminelles ». Ils permettraient d’effectuer des recherches dans la liste des transactions et d’explorer la blockchain du XMR. Si cela est avéré, cela pourrait représenter une petite révolution : tout l’intérêt de cette monnaie numérique repose sur son anonymat.

CipherTrace explique que Monero est utilisé sur 45% des marchés du Darknet, afin de profiter de transactions masquées. Les démasquer permettrait donc selon l’entreprise de « s’assurer que les exchanges de crypto-monnaies, plateformes d’échanges OTC, fonds d’investissement et services de garde n’acceptent pas de Monero provenant de sources illicites ».

👉 Lisez aussi : Monero - c’est quoi et comment en acheter ?

Monero dévoilé par CipherTrace ?

Malgré l’annonce, la communauté crypto reste cependant sceptique. Le communiqué de CipherTrace se garde bien d’expliquer comment l’entreprise aurait réussi à démasquer Monero. Pour rappel, l’altcoin utilise un système complexe, qui est censé permettre de masquer complètement les transactions. À l’inverse de Zcash (ZEC) par exemple, qui peut avoir des transactions semi-cachées, Monero est censé masquer toutes les informations d’une transaction (expéditeur, destinataire et montant). De plus, Europol avait reconnu Monero comme entièrement intraçable en décembre dernier.

On ne connaît par ailleurs pas l’étendue des outils proposés par CipherTrace. Comme l’explique Justin Ehrenhofer, du groupe de travail de la communauté Monero, à CoinTelegraph :

« Je ne suis pas vraiment sûr de ce que [CipherTrace] peut réellement faire, il est donc difficile d’interpréter la légitimité de leurs déclarations. Dire qu’on a une méthode pour examiner les transactions en Monero ne veut pas dire qu’elles sont maintenant aussi transparentes que les transactions en Bitcoin. »

👉 Pour aller plus loin : Contrairement aux idées reçues, Bitcoin n’est PAS anonyme...

 

Découvrez le XMR sur Binance »

Au-delà des effets d’annonce

On se rappelle en effet de déclarations similaires faites par Chainalysis, qui avait annoncé avoir commencé à tracer le ZEC. Dans les faits, il s’agissait simplement d’analyser des données qui étaient déjà disponibles. Justin Ehrenhofer, lui a tranché : il estime qu’il n’y a pour l’instant pas de raison de s’inquiéter pour la communauté :

« Puisque nous n’avons pas de raison de croire qu’il existe de nouveaux moyens de pister les transactions en Monero, ni aucune indication de leur efficacité, les utilisateurs de Monero peuvent continuer à effectuer des transactions en toute confiance. »

👉 A lire : Anonymat des cryptos : Monero se rebiffe contre les directives du FinCEN

Monero vent debout contre les régulateurs

Est-ce vrai ? Difficile de le savoir avec certitude pour l’instant. On note cependant que les difficultés s’accumulent pour Monero, qui est devenu le fer de lance des crypto-enthousiastes en quête d’un réel anonymat. L’actif avait déjà été délisté de plusieurs exchanges, qui souhaitaient se conformer aux mesures de régulateurs particulièrement vigilants avec l’anonymat depuis l’année dernière.

On peut cependant s’interroger sur la hargne des institutions, qui voient en Monero une réelle menace pour la traçabilité des transactions. Est-ce réellement une envie de faire cesser les activités criminelles du Darknet… Ou s’agit-il de contrôler à tout prix un système financier qui leur échappe ?

👉 Découvrez également : Après d’autres exchanges, BitBay déliste lui aussi le Monero (XMR)

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments