Binance cherche à obtenir le statut de PSAN en France

Changpeng Zhao a confirmé ses plans en ce qui concerne Binance et la France, dans un entretien auprès des Échos. Pour rappel, le PDG de l’entreprise avait déjà dévoilé le projet « Objectif Lune » il y a quelques jours. Ce sont 100 millions d’euros qui vont être injectés pour le développement de l’écosystème des cryptomonnaies en France.

Mais pour réellement s’implanter dans l’Hexagone, Binance France doit décrocher un précieux sésame : le statut de Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN). Introduit par la loi PACTE de 2019, il force certains services à s’enregistrer auprès de l’AMF, dont les plateformes d’échange. Les entreprises concernées ont pour obligation de s’enregistrer dans les douze mois après leur création.

👉 Sur le même sujet – Le bilan des PSAN selon l'ACPR : un réquisitoire pour renforcer encore plus la surveillance

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une arrivée dans les six à douze mois ?

Selon Changpeng Zhao, la priorité est de montrer patte blanche aux régulateurs :

« Nous avons commencé notre activité comme une organisation décentralisée mais il faut bien constater que ce n'est pas très bien vu par les régulateurs. Or cette industrie doit être régulée. Nous sommes donc en train de mettre en place des sièges sociaux à plusieurs niveaux. »

Le PDG de Binance explique que la France est « un choix naturel pour un siège social régional »… Et même mondial ? Cette ambition affichée de Changpeng Zhao semble douteuse, tant les PSAN souffrent d’une certaine raideur réglementaire dans l’Hexagone.

Toujours est-il que « CZ » compte décrocher le statut de PSAN dans les 6 à 12 mois, et ce malgré les exigences élevées de l’AMF, qui a été en contact avec Binance :

« Ils se sont montrés à la fois très “pro-business” et très exigeants. Ce qu'ils attendent de nous est très clair. Ils souhaitent que nous nous implantions en France mais ils ne nous accorderont pas de passe-droit au prétexte que nous sommes le principal acteur de l'industrie. »

Le message est en tout cas clair. Après avoir existé dans un certain flou artistique ces dernières années, Binance et Changpeng Zhao sont décidés à faire les yeux doux aux régulateurs. Au Royaume-Uni, la branche locale avait cependant subi les foudres des institutions, on observera donc si la transition se fera de manière plus apaisée en France.

👉 Pour aller plus loin – Changpeng Zhao (Binance) : « À partir de maintenant, nous serons une institution financière »

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments