La BRI veut une régulation mondiale des cryptomonnaies en 2022

Probable futur président de l’Autorité de la concurrence en France, Benoît Cœuré semble vouloir laisser une trace en tant que directeur du pôle innovation de la BRI. Alors qu’il a participé à la mise en œuvre du projet franco-suisse Jura, le Financial Times rapporte son souhait de voir la mise en place d’une régulation mondiale des cryptomonnaies en 2022.

Selon Cœuré, la croissance rapide de la finance décentralisée (DeFi) a accéléré les discussions autour de grands principes mondiaux communs pour la régulation des crypto-actifs.

Au cours des deux dernières années, la BRI a d’ailleurs rendu de nombreux avis et publié quelques rapports relatifs aux actifs numériques, en appelant à une meilleure régulation. Ces avis et rapports n’étaient généralement pas tendres avec le secteur, les cryptomonnaies étant plutôt vues comme une menace.

👉 À lire – Selon la BRI, la finance décentralisée est plus vulnérable que la finance traditionnelle

Une régulation mondiale des cryptomonnaies pour réveiller les autorités locales

Toutefois, on note un changement de paradigme au sein de la BRI. Alors que les crypto-actifs étaient sans cesse considérés comme les mauvais élèves, Benoît Cœuré s’en prend cette fois-ci aux autorités locales.

En effet, le développement exponentiel de la DeFi doit être vu un signal d’alarme pour les autorités de régulation financière. Il est donc nécessaire de s’entendre le plus rapidement possible sur les principes d’une régulation mondiale des cryptomonnaies.

Le directeur du pôle innovation de la BRI estime que ce n’était pas forcément une mauvaise décision de laisser le marché se développer. Cela a en effet permis aux régulateurs de comprendre comme fonctionnent les actifs numériques.

Toutefois, Cœuré reconnaît que la croissance fut très rapide et que de nombreux institutionnels se sont engouffrés dans ce marché en pleine effervescence. Constatant que les crypto-actifs et la DeFi sont bel et bien devenus des activités incontournables, Benoît Cœuré appelle à une régulation cohérente.

Ainsi, alors que la BRI avait il y a peu dit tout le bien qu’elle pensait des monnaies numériques de banque centrale (MNBC ou CBDC pour Central Bank Digital Currencies), elle ne peut désormais que prendre acte de l’intérêt de nombreux acteurs de la finance traditionnelle pour les cryptomonnaies.

👉 À lire – Les MNBC amélioreront grandement les frais et la rapidité des transferts, selon un rapport

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

La BRI et le FMI sur la même longueur d’onde concernant la régulation des cryptomonnaies

Pour Benoît Cœuré, la DeFi est en compétition directe avec la finance traditionnelle et des ponts se créent entre les deux. Il est donc nécessaire de réguler rapidement et en concertation. Sa crainte est de voir une régulation différente aux États-Unis, en Europe et en Chine.

L’appel du directeur du pôle innovation de la BRI n’est pas sans rappeler celui du Fonds monétaire international (FMI) il y a quelques jours à peine. En effet, l’institution financière basée à Washington souhaite également une régulation mondiale et coordonnée des cryptomonnaies.

Alors que les grandes institutions financières étaient jusqu’à récemment plutôt dans une opposition frontale avec les actifs numériques, elles n’ont désormais plus le choix que de les considérer à leur juste valeur. Et c’est la raison pour laquelle elles appellent à une régulation mondiale, plutôt qu’à un rejet pur et simple.

👉 À lire – Le FMI souhaite une régulation globale et coordonnée des cryptomonnaies

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la blockchain et à leurs implications juridiques, notamment la fiscalité. Je suis aujourd'hui consultant indépendant dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain et suis installé en Suisse.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
David Bléard

Bon ils parlent; ils parlent mais c'est évident qu'un pont entre ces deux mondes de la finance doit se faire pourvu qu'il soit solide est fasse bénéficier les 2 antagonistes. Merci pour cet article

Ouinfem

Encore faut-il que ce soit bien fait et que cela ne freine pas le marché des cryptomonnaies mais que ça puisse l'epurer malgré tout. Trop de cryptos ne devraient pas exister...

Last edited 6 mois plus tôt by Ouinfem
Lordookami

Mouais. Les cryptomonnaies ont été créés pour échapper à toute sorte de régulation de la part des banques et gouvernements. Comment peuvent ils espérer réguler cet algorithme inaltérable qui a été construit pour empêcher à ce contrôle.

Ça me fait bien rire.