Le FMI souhaite une régulation globale et coordonnée des cryptomonnaies

Une nouvelle fois, le Fonds monétaire international (FMI) s'inquiète de l'inexorable expansion des cryptomonnaies et souhaite au plus vite une régulation. Mais pas n'importe comment. Cette régulation devra être coordonnée et globale, comprenant ainsi un socle commun entre pays. Toutefois, on note surtout un argumentaire démontrant une profonde incompréhension du secteur par l'institution.

Le FMI souhaite une régulation globale et coordonnée des cryptomonnaies

Le FMI veut une régulation globale des cryptomonnaies

L’institution financière basée à Washington ne lâche pas l’affaire sur les crypto-actifs et semble s’enliser dans une contradiction permanente.

En début d’année, le FMI estimait que les banques centrales, à travers les monnaies numériques de banque centrale (MNBC ou CBDC pour Central Bank Digital Currencies), devaient coexister avec les monnaies privées de type Bitcoin (BTC).

Toutefois, le FMI s’est ensuite inquiété à plusieurs reprises sur l’adoption du BTC comme monnaie légale par le Salvador. Cette idée provoquerait des problèmes macroéconomiques, financiers et légaux, incluant la sempiternelle volatilité et les risques que cela présente.

Aujourd’hui, si le FMI commence à laisser le Salvador tranquille, il appelle néanmoins à une régulation globale et coordonnée des cryptomonnaies. L’institution insiste sur la nécessaire urgence de cette future législation et surtout sur un socle commun pour l’ensemble des pays.

👉 À lire – Le FMI estime que le Salvador ne devrait pas utiliser le Bitcoin (BTC) comme monnaie

L’argumentaire du FMI pour demander une régulation des cryptomonnaies

Dans un message publié sur le blog du FMI, ce dernier appelle à une régulation mondiale des actifs numériques complète, coordonnée et cohérente. L’institution financière continue d’invoquer les risques systémiques pour la stabilité financière provoqués par le secteur.

Plus précisément, les rédacteurs de cette tribune appellent à des normes internationales de régulation pour justement faire face aux risques posés au système financier par les crypto-actifs. Toutefois, le FMI souhaite aussi créer un environnement propice à l’innovation et au développement de produits et d’applications « utiles » liés aux cryptomonnaies.

Ainsi, les entreprises du secteur, notamment les plateformes d’échange, auront l’obligation d’être enregistrées ou autorisées. Par ailleurs, le FMI souhaite distinguer les produits et services destinés aux investissements (achat et vente de cryptos) et ceux destinés aux paiements.

Pour les premiers, l’autorité de contrôle serait « l’autorité de réglementation des valeurs mobilières », soit l’Autorité des marchés financiers (AMF) en France. Pour les seconds, ce serait la « banque centrale ou l’autorité de contrôle des paiements », soit la Banque centrale européenne (BCE) pour la zone euro ou l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en France.

👉 À lire – Les Européens souhaitent que les cryptomonnaies soient régulées par les États, et pas l’UE

cryptoast logo

Découvrir notre Groupe Privé

PRO

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

toaster icon

La « cryptoisation » ou la nouvelle peur du FMI concernant les cryptomonnaies

Si certaines propositions du FMI sont intéressantes, d’autres sont en revanche étonnantes, voire inquiétantes. Tout d’abord, l’institution financière met en parallèle l’importance d’une innovation comme la blockchain et la surévaluation du marché des cryptomonnaies.

Ensuite, les auteurs s’inquiètent d’un nouveau phénomène : la cryptoisation. Ce néologisme désigne les États, généralement des pays émergents ou en développement, qui adoptent une cryptomonnaie pour remplacer la monnaie nationale. Cela « contournerait les restrictions de change et les mesures de gestion du capital ».

L’institution financière pointe également l’extrême volatilité, en témoigne la vente massive de crypto-actifs au moment où le variant Omicron a fait l’actualité pour la première fois. Un argumentaire qui fera rire (jaune) les investisseurs en bourse, alors que les actions ont également subi leur pire chute de l’année ce jour-là.

Pourtant, le FMI semble comprendre d’où viennent cette cryptoisation et les raisons pour lesquelles des pays se tournent vers les actifs numériques.

Toutefois, l’institution tire une nouvelle fois les mauvaises conclusions, sans réellement comprendre que le système financier traditionnel est, lui aussi, instable. La forte hausse de l’inflation, provoquée par une création monétaire sans précédent depuis mars 2020, en est une preuve glaçante.

👉 À lire – Voici les facteurs qui favorisent l’adoption des cryptomonnaies, selon le FMI

cryptoast logo

Découvrir FTX

PRO

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
melba

Quand on arrive à visualiser à l'avance le désastre causé par l'utilisation de la planche à billets des différents intervenants (banques centrales). Et que l'on n'apprécie pas un tier (crypto-monnaies), on désigne "le coupable" avant l'apocalypse. Car quand on met sous les projecteurs un coupable avant, et qu'on insiste beaucoup et soutenu par les "antis" du marché traditionnel. le coupable est tout de suite désigné sans réfléchir. Ensuite quand l'apocalypse est là (inflation excessive par exemple ou tout autre phénomène économique négatif), on attaque le fautif. On est tout simplement dans de la manipulation d'opinion. Les politiques de la vieille… Read more »

Voir plus
Tout voir
';

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Voyager Digital déclare le fonds d’investissement Three Arrows Capital (3AC) en défaut de paiements

Voyager Digital déclare le fonds d’investissement Three Arrows Capital (3AC) en défaut de paiements

Snoop Dogg et Eminem mettent en scène leurs Bored Apes (BAYC) dans un nouveau clip

Snoop Dogg et Eminem mettent en scène leurs Bored Apes (BAYC) dans un nouveau clip

Corée du Sud : les développeurs de Terra n'ont plus le droit de quitter le territoire

Corée du Sud : les développeurs de Terra n'ont plus le droit de quitter le territoire

Russie : un système reposant sur la blockchain pour remplacer SWIFT ?

Russie : un système reposant sur la blockchain pour remplacer SWIFT ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast