La Russie continue de serrer la vis

Le contraste est net entre les États-Unis et la Russie : il y a tout juste une dizaine de jours, Jerome H. Powell, le Président de la Réserve fédérale des États-Unis, déclarait qu'il ne voyait aucunement les cryptomonnaies comme une menace pour la stabilité financière de son pays.

Selon l'agence de presse Reuters, la Banque de Russie (CBR) aurait annoncé l'exact opposé. À tel point qu'elle chercherait d'ores et déjà à mettre en place des moyens pour littéralement stopper les investissements en crypto-actifs au sein du pays.

Elvira Nabioullina, la présidente de la Banque centrale de Russie a déclaré à cet effet :

« Vous savez que nous sommes au minimum sceptiques vis-à-vis des cryptomonnaies. À cela s’ajoutent les risques importants pour les investisseurs particuliers et la volatilité importante de ce type d’actifs. De plus, les crypto-monnaies sont opaques dans la mesure où elles sont fréquemment utilisées pour des opérations illégales ou à caractère criminel. [...] Nous cherchons à empêcher l’infrastructure financière russe d’utiliser des transactions via les cryptomonnaies. »

Pour pallier à l'intérêt croissant des cryptomonnaies au sein de la Russie, la banque centrale avait déjà annoncé la création d'un « rouble numérique » d'ici la fin de l'année.

👉 À lire sur le même sujet : Hillary Clinton pense que la Chine et la Russie manipulent le marché des cryptomonnaies

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Quelles sont les options possibles

Dans une interview au journal Forbes russe, Andrey Mikhailishin, le PDG de Joys Digital (JOYS), une entreprise russe travaillant en collaboration avec la Banque de Russie, aurait déclaré que cette dernière souhaitait utiliser les codes MCC (Merchant Category Code).

Concrètement, le code MCC sert à indiquer le type d'activité d'un commerçant lorsque quelqu'un effectue une transaction par carte bancaire dans son magasin (physiquement ou en ligne).

Par exemple, les concessionnaires automobiles portent le code 5511 , les magasins d'appareils ménagers le 5722, etc. Son homonyme français est le « NAF », mais le MCC est une norme internationale.

Cette réglementation s'applique également aux échanges de cryptomonnaies, généralement avec le code 6051. Vous l'aurez compris, la Banque de Russie bloquerait les transactions à destination de tous les marchands portant ce code (entre autres).

Selon Sergey Shvetsov, vice-gouverneur de la CBR, la Russie aurait déjà commencé à travailler avec les différentes banques du pays afin d'étudier la mesure.

Notons tout de même que pour qu'une telle mesure puisse voir le jour, la Banque de Russie devra également convaincre différentes entreprises de systèmes de paiement comme Mastercard ou Visa par exemple.

Une mesure vraiment réalisable ?

Selon la banque centrale elle-même, plus de 17 millions de résidents russes posséderaient un portefeuille numérique, et le volume de transactions en cryptomonnaies au sein du pays représenterait plus de 5 milliards de dollars.

Il serait raisonnable de penser qu'une telle mesure serait difficilement accueillie par les Russes étant donné la popularité croissante des crypto-actifs dans leur pays.

Et ce, surtout après l'annonce d'une hausse des tarifs d'électricité pour les mineurs de cryptos du pays, faisant elle-même suite à la nouvelle loi stipulant que toute personne ne déclarant pas ses revenus en monnaie numérique se verrait infliger 3 ans de prison.

La question de l'usage des cryptomonnaies fait depuis longtemps débat en Russie, et les avis divergent largement au sein du gouvernement à ce sujet.

Alexey Minaev, directeur adjoint du département du Développement de l'économie numérique du ministère, avait notamment déclaré à ce propos :

« Il s'agit typiquement d'un secteur dans lequel l'état peut bénéficier d'une forme de taxes, et dans lequel les gens peuvent bénéficier de revenus de façon légale, surtout que de grandes entreprises s'y intéressent de plus en plus. »

En conclusion, que les mesures rentrent en vigueur ou non, il est clair que la Banque de Russie souhaite maintenir le rouble comme seule monnaie légale au sein du pays et qu'elle n'est pas encore prête à accueillir les cryptomonnaies. D'ailleurs, cette annonce fait écho à d'autres menaces de la part de la CBR qui n'ont jamais été mises en œuvre, notamment durant l'année 2019 où elle annonçait déjà vouloir réguler les investissement en cryptomonnaies.

👉 Pour aller plus loin : la Banque des règlements internationaux veut une régulation mondiale des cryptomonnaies en 2022

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Maximilien Prué

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés apportées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d'aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments