La banque centrale d’Australie choisit ConsenSys et Ethereum

La Banque de réserve d’Australie a expliqué son choix dans un communiqué publié ce jour. La recherche concernant une future MNBC d'Australie sera rendue possible grâce à un partenariat entre la banque centrale, la Commonwealth Bank, la National Australia Bank, et ConsenSys, une société de développement Ethereum. L’association est décrite comme « un projet collaboratif pour explorer les usages potentiels et les implications d’une forme à grande échelle de monnaie numérique de banque centrale, qui utiliserait la technologie des registres distribués ».

Il s’agira pour les partenaires de développer une preuve de concept qui permettrait de prouver la viabilité d’une forme de MNBC tokénisée, grâce à une plateforme basée sur Ethereum. La solution explorera des fonctionnalités comme les règlements « atomiques », ainsi que d’autres caractéristiques programmables et automatisées.

Tout comme la majorité des banques centrales se lançant dans la course, la banque de réserve d’Australie se montre officiellement très prudente :

« Bien que les cas d’usage d’une MNBC dans ces marchés soient encore l’objet de questionnements, nous sommes ravis de collaborer avec des partenaires de cette industrie afin de déterminer si une MNBC à grande échelle aurait un rôle à jouer pour le futur des systèmes de paiement d’Australie. »

👉 À lire : Bitcoin ou MNBC - Qui menace le plus les monnaies traditionnelles ?

L’Australie s’ouvre aux cryptomonnaies

Il faut dire que la banque centrale d’Australie partait de loin. En 2019, elle se montrait très dubitative en ce qui concerne les cryptomonnaies, expliquant :

« Aucune cryptodevise ne fonctionne en tant que devise en Australie, ou en tant que moyen de paiement largement utilisé. Les propositions pour améliorer la scalabilité et la volatilité ont quant à elles rencontré un succès mitigé. »

Mais l’arrivée progressive des cryptomonnaies dans le pays a montré un intérêt au niveau local. Gemini, l’exchange des frères Winklevoss, s’était exporté en Australie la même année. La plus grande raffinerie d’or d’Australie avait également suivi le mouvement en proposant un actif maintenant courant dans l’écosystème : un stablecoin adossé à l’or. Dernier signe de cette ouverture : depuis l’été dernier, les Australiens peuvent acheter des bitcoins en espèces… Directement dans leurs bureaux de poste.

La volte-face de la banque centrale d’Australie est donc notable, il montre bien que les économies majeures s’ouvrent petit à petit au domaine. Quant à la société ConsenSys, elle renforce à nouveau son statut de fournisseurs de services de référence. Il s’agit en effet de la huitième banque centrale que l’entreprise épaule pour la recherche dans le domaine des MNBC.

👉 A lire à ce sujet : France : Société Générale et ConsenSys testeront l’euro numérique

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Satini Kodjo NULAFASI

Avec la cryptomonaie, le futur est assuré