Gemini, l’exchange des frères Winklevoss, s’étend en Australie

 

Gemini

 

Gemini, la plateforme d’échange de cryptomonnaies fondée et détenue par les deux jumeaux Winklevoss, a annoncé par un communiqué officiel du 21 août sur Medium qu’elle allait étendre ses services en Australie.

 

Une volonté de créer une plateforme de confiance

À la suite à ce déploiement, les utilisateurs de cryptomonnaies australiens pourront accéder à l’application mobile Gemini pour vendre, acheter et échanger des cryptomonnaies, notamment du Bitcoin (BTC), du Bitcoin Cash (BCH), de l’Ethereum (ETH) du Zcoin (XZC) et du Litecoin (LTC). Paradoxalement, le stablecoin de Gemini, le Gemini dollar, ne sera pas disponible en Australie. Tyler Winklevoss, CEO et cofondateur de Gemini a commenté la nouvelle :

La cryptomonnaie est l’avenir de l’argent, et nous nous sommes engagés à construire un pont vers cet avenir en Australie. Nous sommes ravis de continuer à étendre notre présence mondiale et d’offrir aux Australiens une expérience crypto sûre et fiable. ” 

La branche australienne est le sixième site international soutenu par Gemini, qui comprend déjà le Canada, la Corée du Sud, Hong Kong, Singapour et le Royaume-Uni. En plus de sa présence sur ces territoires, Gemini a obtenu l’autorisation d’ouvrir ses services à 49 états des États-Unis, ce qui n’est pas chose facile lorsque l’on connait la complexe régulation du pays en termes de cryptomonnaies et de trading.

Se vantant d’avoir construit une solution d’échange et de dépôt de qualité institutionnelle, l’annonce indique également que Gemini opère selon les principes de sécurité, de transparence et de conformité, soulignant fortement que « la confiance est notre produit ». Tyler Winklevoss a ajouté à sa déclaration :

Nous avons fondé Gemini pour renforcer la confiance dans cette technologie naissante et nous sommes impatients d’établir cette confiance auprès des utilisateurs en Australie.

 

L’un des exchanges les plus durables

En juin 2019, les Winklevoss ont vu leur fortune plus que doubler pour atteindre 1,45 milliard de dollars. Fondée en 2014, Gemini serait le premier exchange au monde à avoir obtenu la licence pour le trading de l’Ethereum et est actuellement une entreprise réglementée par le New York State Department of Financial Services. Récemment, Gemini a engagé David Damato, expert en cybersécurité, comme nouveau chef de la sécurité afin d’encore plus améliorer la stabilité de sa plateforme.

Selon les données de CoinMarketCap, Gemini est le 69e marché de cryptomonnaies en termes de volume avec des échanges représentant 28 millions de dollars sur les dernières 24 heures. Ces données ne sont pas forcément les plus précises en raison des nombreux exchanges qui faussent leurs volumes et peuvent induire en erreur les investisseurs. Néanmoins, Gemini a plutôt une bonne réputation au sein de la communauté et ses volumes journaliers ne sont pas exorbitants ce qui en fait l’une des plateformes les plus intéressantes, mais toujours indisponible en France.

 

L’expansion suit après que Tyler et Cameron ont annoncé qu’ils étaient prêts à mettre de côté les conflits juridiques antérieurs avec Facebook et à s’associer avec le projet du célèbre stablecoin de l’entreprise : la Libra. Plus précisément, le duo a révélé qu’il était en pourparlers au sujet de son adhésion à la Libra Association, bien qu’il ait fait remarquer qu’il avait encore besoin d’acquérir une connaissance approfondie du projet avant de s’y inscrire.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar