Parier sur l'e-sport avec du Bitcoin ?

Selon un document déposé sur PatentScope, la base de données officielle de brevets détenue par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, Sony a réalisé une demande de brevet qui pourrait ouvrir la voie vers les paris sur les compétitions de jeux vidéo. Initialement déposé en 2019, cette demande de brevet intitulée « Plateforme de Pari e-sportif » n'a été publié qu'en début mai 2021.

On y apprend que Sony souhaite développer un service de paris sur l'e-sport, c'est-à-dire la pratique des jeux vidéo à niveau compétitif. Le paiement des paris s'effectuerait en Bitcoin, en argent réel, ou en monnaie virtuelle du jeu. Le système permettrait aux spectateurs de pronostiquer l'issue d'affrontements lors d'évènements d'e-sports, tout en regardant la rencontre en direct.

En effet, Sony envisage de développer une interface de pari dédiée aux utilisateurs qui se superposerait au stream du match diffusé en direct. Ainsi, les utilisateurs pourraient même parier sur des évènements particuliers au fil de la rencontre et récolter immédiatement leurs gains.

Le brevet mentionne que les utilisateurs auront le choix sur le règlement du pari. Il est expliqué que « les paris peuvent être pécuniers, par exemple avec de l'argent ou des bitcoins, ou peuvent être non pécuniers, avec des objets du jeu, des droits numériques et de la monnaie virtuelle. » Il est probable que les « droits numériques » évoqués ci-dessus désignent les paris utilisant des tokens non-fongibles (NFT) liés aux jeux.

👉 Pour en savoir plus - Qu'est-ce qu'un non fungible token (NFT) ou token non fongible ?

Sony, un nouveau joueur pour populariser les crypomonnaies dans le gaming

Les jeux en général, que l'on parle de jeux vidéo ou de jeux d'argents, ont indéniablement cherché à se renouveler au travers de la blockchain et des cryptomonnaies.

Fin 2017, le studio de jeux vidéo AxiomZen lançait CryptoKitties, un jeu vidéo implémenté sur la blockchain Ethereum. En proposant aux internautes d'élever des chatons numériques, le jeu a rencontré un succès fulgurant.

Le secteur du gaming est rapidement devenu l'un des principaux vecteurs d'adoption de la blockchain auprès du grand public. De nombreux géants du domaine l'ont bien compris, à l'image de la célèbre société française de développement de jeux vidéo, Ubisoft. Ils sont notamment devenus un partenaire de choix pour le projet Ultra (UOS), la plateforme de distribution de jeux vidéo basés sur la blockchain.

Pour beaucoup d'experts du secteur, l'avenir du jeu vidéo blockchain passera notamment par NFTs. En tant que jetons uniques, ils peuvent être adossés à n'importe quel objet numérique. Ils s'adaptent donc parfaitement au concept d'objets à valeurs aléatoires des jeux vidéo. En octobre 2020, on apprenait justement que Atari s'associait à Enjin (ENJ) pour le développement des NFTs.

En conclusion

Aucune date de sortie n'a été communiquée dans la demande de brevet déposée par Sony. Selon certains membres de la communauté gaming, il se pourrait que Sony dévoile cette plateforme en aout 2021 à l'occasion de l'EVO, la plus grande compétition de jeux de combat dans le monde. Pour rappel, PlayStation a récemment racheté les droits de ce tournoi, anciennement organisé par Nintendo.

Toutefois, nous ne sommes pas assurés que le projet de Sony finisse par voir le jour. En effet, quelque cinq autres demandes de brevets déposées par l'entreprise japonaise sont toujours en attente de validation. Même si le rachat de l'EVO indique que Sony se penche réellement sur le sujet, il faudra attendre encore quelques semaines, voire quelques mois, pour avoir le dénouement de cette histoire.

👉 Pour approfondir - Jeux vidéo blockchain : 3 projets rassemblent 50% des joueurs

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments