Une levée de fonds à 450 millions de dollars

Les sociétés de capital risque semblent se tourner de plus en plus vers le développement Web 3.0, notamment par le prisme des solutions de mise à l'échelle d'Ethereum. La plus célèbre d'entre elles, Polygon (MATIC), a clôturé une nouvelle levée de fonds de 450 millions de dollars, via une vente privée de tokens.

Le tour de table a été mené par Sequoia Capital India et a réuni une quarantaine de participants différents. On peut notamment citer SoftBank Vision Fund 2, Dragonfly Capital, Sino Global Capital, Alameda Research, Galaxy Digital, ou encore Union Square Ventures.

Selon les dernières informations, les investisseurs ont eu l'opportunité d'acheter des MATIC à un prix réduit. Cela dit, le co-fondateur du projet Polygon, Sandeep Nailwal, a refusé de communiquer plus en détail au sujet des aspects financiers et techniques de cette opération.

Avec ces nouveaux capitaux, Polygon prévoit d'allouer 100 millions de dollars à son fonds pour l'écosystème et environ 10 millions de dollars par an dans chacun de ses différents produits de mise à l'échelle, notamment Hermez, Miden, Zero et Nightfall.

👉 Sur le même sujet – Polygon Studios recrute l'ancien directeur de YouTube Gaming en tant que PDG

L'objectif de Polygon, développer le Web 3.0

Avec la démocratisation éclair de la finance décentralisée (DeFi) et l'explosion du secteur des tokens non fongibles (NFTs), la blockchain Ethereum s'est vue de plus en plus congestionnée. En conséquence, les frais de réseau ont simplement décuplé, à tel point que son développement s'en trouve freiné.

Il semblerait qu'aux yeux des institutionnels, la scalabilité d'Ethereum représente le véritable défi de demain. Selon Sandeep Nailwal, le passage au Proof-Of-Stake ne suffira clairement pas à soulager Ethereum. Autrement dit, l'avenir passe par les solutions de secondes couches :

« Même si la version 2.0 arrive, elle ne fournira pas une scalabilité suffisante. [En 2022], le passage au Proof-of-Stake (PoS) ne changera pas grand-chose. Actuellement, Ethereum est à 13 transactions par seconde, peut-être qu'il passera à 20, mais pas plus que cela. Donc cela n'ajoute rien à la scalabilité, » a déclaré Sandeep Nailwal, co-fondateur de Polygon. 

D'ailleurs, Polygon s'est récemment lancé dans un projet ambitieux de consacrer un milliard de dollars, soit une part conséquente de sa trésorerie, à la recherche sur les solutions de Zero-Knowledge Rollups (ZK Rollups). Dans la foulée, le projet a annoncé deux acquisitions : celle de la start-up Mir pour 400 millions de dollars et celle de Hermez pour 250 millions de dollars.

Au sujet du Web 3.0, Polygon s'est déjà montré très actif pour construire la prochaine génération d'applications décentralisées. En décembre dernier, en collaboration avec Alexis Ohanian, cofondateur de Reddit, le projet a annoncé la création d'un fonds d'investissement de 200 millions de dollars, afin justement de soutenir les projets sur le Web 3.0.

👉 Pour aller plus loin – Avec 99,3% d'approbation, la communauté d'Uniswap a voté l'intégration de la v3 au réseau Polygon

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments