Polygon et Hermez unissent leur force

Dans un tweet du 13 août, Polygon a créé l'engouement en déclarant s'allier à Hermez. Solution de seconde couche, Hermez est un protocole connu pour son implication dans les contrats à preuves à divulgation nulle de connaissance, aussi appelés ZKP pour « Zero-Knowledge Proofs ».

Un communiqué paru le même jour nous dévoile les ambitions de Polygon. Le projet de mise à l'échelle d'Ethereum souhaite consacrer un milliard de dollars, soit une part conséquente de sa trésorerie, à la recherche en matière de ZKP.

Dans ce but, les équipes de Polygon se dotent des objectifs suivants :

  • Acquérir des projets et des équipes ZKP de classe mondiale ;
  • Établir des partenariats avec des équipes et des projets pertinents ;
  • Concevoir et développer des solutions basées sur les ZKP ;
  • Financer la recherche et l'innovation dans ce domaine ;
  • Adopter des solutions ZKP.

On l'aura compris, Polygon s'intéresse de près aux fonctionnalités de protection des données présentes dans les protocoles ZKP. Le projet pourrait à l'avenir atteindre le niveau de ZCash, précurseur de l’implémentation de ce type de protocole.

« Nous explorons les solutions basées sur ZKP depuis un certain temps et nous avons déjà effectué un travail de fond assez important. Lorsque notre incursion dans ce domaine sera officielle, nous annoncerons progressivement tout ce que nous avons accompli jusqu'à présent. »

Ainsi, le projet Hermez, spécialisé dans les ZK-Rollups sera intégré à l'écosystème de Polygon sous le nom de Polygon Hermez, où il fera partie de la gamme de produits de Polygon, notamment Polygon SDK et Polygon Avail.

Les 26 membres du projet Hermez intègreront également l'équipe de Polygon.

👉 Pour aller plus loin - Les zero-knowledge proofs (ZKP) : principe et applications

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Une fusion sans précédent

Dans le domaine corporatif, les processus de fusion – acquisition sont monnaie courante. Pourtant, cela n'est pas tout à fait le cas pour les firmes liées aux cryptomonnaies. Outre la fusion des ressources humaines, matérielles et financières, une telle opération nécessite l’association de deux blockchains auparavant distinctes.

Nous pouvons à ce titre noter la récente tentative de Keep et NuCypher de lier les deux réseaux comme exemple précurseur.

Cependant, dans une autre annonce publiée le 13 août, Polygon déclare être parvenu à un résultat prometteur.

« Nous avons beaucoup réfléchi à la manière dont pourrait se présenter une fusion réelle entre deux réseaux, mais il y a eu très peu de tentatives concrètes. Nous pensons qu'il s'agit en quelque sorte d'un moment historique, car il s'agira (à notre connaissance) de la première fusion complète de deux réseaux blockchain. »

Pour ce faire, tous les composants du projet Hermez : technologies, solutions, équipes et jeton HEZ seront intégrés à l'écosystème de Polygon. Les détenteurs de HEZ pourront échanger leurs jetons contre le jeton natif de Polygon (MATIC), pour un ratio de 3,5 MATIC : 1 HEZ.

MATIC restera le seul jeton de l'écosystème Polygon et il prendra le rôle de HEZ dans Polygon Hermez, fournissant la sécurité, les récompenses et d'autres utilités à venir.

👉 Plus d'infos sur Polygon (MATIC) – Coinbase Wallet prend désormais en charge les dApps sur le réseau Polygon

bannière formation cryptomonnaies

Les zero-knowledge proofs ont le vent en poupe

La protection de la vie privée dans une société ouverte nécessite la cryptographie. Chiffrer, c'est indiquer le désir d'intimité ou de secret. C'est exprimer son droit de révéler ou non à l'entité de notre choix une information que nous contrôlons.

Mentionnée pour la première fois en 1985 par Shafi Goldwasser, Silvio Micali et Charles Rackoff dans leur article « The Knowledge Complexity of Interactive Proof-Systems », la théorie à l'origine des protocoles ZKP ne date pas d'hier.

Il aura cependant fallu attendre l'avènement du mouvement cypherpunk, durant les années 90, et le travail de nombreux informaticiens et mathématiciens avant que des applications concrètes en découlent.

Aujourd’hui, les contrats à preuve de divulgation nulle de connaissance attire l'attention alors que la protection des données privées devient un enjeu crucial dans nos sociétés en cours de numérisation.

Finalement, l'implication d'acteurs tels que les projets Polygon, Hermez et ZCash dans ce domaine ne semble être que le début d'une épopée cryptographique naissante. Celle de notre souveraineté numérique.

👉 Pour aller plus loin – Polygon (MATIC) lance un studio dédié aux jeux vidéo et aux NFTs

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Bela Le Tiec

twitter-soothsayerdata

Son texte favori : A Cypherpunk's Manifesto.

Son émission phare : Thinkerview.

Son artiste préféré : Daft Punk.

Son objectif : contribuer à l'éducation de ses contemporains en matière de blockchain et de réseaux distribués.
Tous les articles de Bela Le Tiec.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
youssef

bonjour, quelqun aura une liste des projets qui utilise ZKP?? merci