La blockchain Solana devenue indisponible par une surcharge du réseau

L'épisode fâcheux du 14 septembre 2021 sera-t-il un tournant pour l'avenir de Solana ? Il est actuellement difficile de répondre avec exactitude à cette question. La semaine dernière, le cours du SOL atteignait un nouveau record de capitalisation après avoir été multiplié par presque 10 en deux mois. Le réseau a semble-t-il été victime de son succès.

Il s'est en effet retrouvé indisponible pendant plusieurs heures en raison d'une surcharge. Après avoir été évasif durant les premières heures de l'indisponibilité, le service client officiel Twitter de Solana s'est montré plus bavard par la suite, l'inquiétude grimpant chez les utilisateurs.

« Un épuisement des ressources du réseau [Solana] cause actuellement un déni de service. Les techniciens sont à la recherche d'une solution et les validateurs se préparent à un potentiel redémarrage [du réseau] si nécessaire. »

Anatoly Yakovenko, le PDG de Solana Labs, a demandé aux validateurs de rejoindre le serveur officiel Discord afin de trouver une solution rapide. Il s'est même permis de faire un peu d'humour en évoquant un « beta time ».

Un trop grand nombre de transactions est à l'origine de l'indisponibilité du réseau Solana

Quelle est donc la cause de ce problème ? Dans un autre tweet, Anatoly Yakovenko a joué la carte de la transparence et a indiqué que le réseau s'est retrouvé surchargé en raison d’un trop grand nombre de transactions.

Les coupables seraient des bots, qui ont utilisé massivement le réseau lors d'une Initial Dex Offering (IDO) sur une plateforme de finance décentralisée (DeFi), le protocole Raydium.

Le PDG de Solana Labs évoque le nombre astronomique de 300 000 transactions par seconde. Si la blockchain Solana est censée être très en avance sur l'épineux sujet du nombre de transactions par seconde, elle ne peut a priori en effectuer que 50 000. Néanmoins, le réseau n'a pas pu supporter un nombre aussi important.

Après plusieurs heures de flou et une inquiétude grandissante des utilisateurs, le service client de Solana a annoncé sur Twitter que les validateurs avaient finalement été obligés de redémarrer le réseau mainnet, touchant ainsi l'ensemble de l'écosystème Solana.

👉 À lire – Solana (SOL) lève 314 millions de dollars pour accélérer son développement

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une surcharge du réseau qui sème le doute chez de nombreux utilisateurs de Solana

Cette période d'indisponibilité soudaine a engendré beaucoup de confusion au sein de la communauté Solana. C'est particulièrement le cas des personnes qui étaient en train d'utiliser le réseau pour le traitement de transactions, l'interaction avec des protocoles de DeFi ou l'achat et la vente de NFTs.

La surcharge du réseau a bien entendu empêché toutes les transactions d'être validées. En outre, de nombreux projets de NFTs ont préféré reporter le lancement de la vente afin d'attendre que le réseau soit revenu à la normale.

Considérée comme plus scalable que la blockchain Ethereum, Solana subit probablement les conséquences de son succès vertigineux (et trop rapide ?) depuis quelques mois. Elle n'est peut-être pas encore prête à concrétiser ses promesses et ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le réseau doit être redémarré.

À l'heure où ces lignes sont écrites, le cours du SOL se situe entre 160 et 165 dollars, soit une petite hausse depuis la veille. Cet épisode va-t-il finalement rester anecdotique ? Réponse dans les prochains jours.

👉 À lire – Solana (SOL) : levée de fonds de 3 millions de dollars pour le stablecoin UXD

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jean Roston

Quand un réseau est congestionné, il ralenti comme Bitcoin et Ethereum, par exemple. Dans le cas de Solana, tout est bloqué d'un seul coup d'un seul ! S'il avait ralenti, j'aurai pu comprendre, encore qu'il est supposé traiter des « zillions » de transaction à la seconde ! Est-ce que Solana est l'exemple même de ce fameux trilemme : décentralisation, « scalibility » et sécurité ! J'allais justement parquer une partie de mes fonds sur Solana ; des plateformes tels Mercurial, Orca, Port, Saber, SolFarm et Sunny me faisaient bien envie ! Du coup, je doute. Tant qu'il n'y aura… Read more »

Last edited 1 jour plus tôt by Jean Roston