Un recours collectif avait été déposé à l’encontre de Ripple il y a un peu moins d’un an. Il a été mis à jour et accuse maintenant le PDG de l’entreprise, Brad Garlinghouse, d’avoir volontairement trompé les investisseurs.

 

Une action en justice déjà en cours

À l’origine, le procès concernait une accusation maintenant classique dans le monde des crypto-monnaies. Bradley Sostack, un investisseur en Ripple, accusait l’entreprise de ne pas s’être soumise aux réglementations de la SEC lors de son ICO. La vente de XRP est considérée par l’accusation comme une vente illégale de titres financiers, comme pour l’affaire Kik ou la bataille entre la SEC et Telegram.

👉 A lire sur le même sujet : Ripple a vendu 251 millions de dollars en XRP

 

Brad Garlinghouse a-t-il trompé les investisseurs ?

Un amendement de l’accusation a été déposé il y a deux jours, il vient compléter cette mise en examen de Ripple. Brad Garlinghouse est maintenant accusé d’avoir fait la promotion du XRP auprès de potentiels investisseurs… Tout en liquidant ses propres tokens. L’accusation repose sur des publications de 2017 sur les réseaux sociaux, où Garlinghouse se montrait particulièrement optimiste sur l’avenir du XRP, se décrivant « dans le camp du HODL ».

Mais selon les plaignants, le PDG de Ripple se serait en réalité discrètement débarrassé de 67 millions de XRP sur la même période, ce qui contredit complètement ses déclarations. L’accusation explique également que le XRP a été créé comme un actif purement spéculatif, sans avoir à l’origine une utilité :

« Les 100 milliards de XRP qui existent ont été créés de toutes pièces par Ripple lors de ses débuts en 2013, avant qu’ils puissent être distribués et sans fonctionnalité concrète à part celle d’investissement spéculatif. […] La valeur de Ripple en tant qu’entreprise dépend uniquement de la promotion du XRP, mais le XRP est entièrement ou essentiellement pré-fonctionnel et acheté par des investisseurs qui anticipent un profit. »

 

Cet amendement fait suite à une demande de la juge chargée de l’affaire, qui avait intimé aux plaignants de clarifier leurs accusations en donnant des exemples concrets. Il faudra en tout cas continuer à suivre cette action en justice, car si les jetons de XRP se retrouvaient classés comme des titres financiers, cela pourrait avoir des conséquences très négatives pour le marché du XRP.

👉 Plus d’infos dans notre fiche dédiée à Ripple (XRP)

 

Source image : Official Leweb Photos via Flickr (CC BY 2.0)

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments