Ripple (XRP), l’entreprise technologique au service des institutionnels

En tant que l'une des plus anciennes entreprises du secteur des cryptomonnaies, Ripple a su s’imposer grâce à l’efficacité de ses services. L’entreprise propose des solutions blockchain permettant des transferts de liquidités à très faible coût et à destination des institutionnels. Découvrons ensemble le fonctionnement de son protocole XRP Ledger et ses cas d’usages.

Ripple (XRP), l’entreprise technologique au service des institutionnels

Qu’est-ce que Ripple (XRP) ?

Fondée en 2012 à San Francisco, Ripple est la société à l’origine de la cryptomonnaie XRP. L’ambition de l’entreprise est de permettre des transactions interbancaires de manière sécurisée, instantanée et à moindres frais.

Si Ripple est souvent considéré comme une entreprise aux services des banques, c’est en raison de son niveau de centralisation élevé. En outre, tandis qu’un certain nombre de cryptomonnaies ont comme valeur commune la décentralisation, Ripple est plutôt intéressée par l’amélioration d’un service préexistant : les transactions transfrontalières.

D’ailleurs, la société travaille avec plus de 100 institutions bancaires et entreprises, dont le Crédit Agricole, Bank of America, et Bank of England.

En ce sens, Ripple se positionne comme un concurrent direct du réseau interbancaire SWIFT, rassemblant pas moins de 11 000 banques et entreprises partenaires.

Aujourd’hui, le protocole SWIFT permet de transférer des fonds d'un pays à l'autre de manière sécurisée. Néanmoins, le principal problème de cette méthode est le temps de traitement des opérations : plusieurs jours sont nécessaires pour effectuer un virement.

Au contraire, avec la blockchain de Ripple (XRP Ledger), les transactions sont presque instantanées (moins de 8 secondes pour une transaction). De leur côté, les frais déduits des opérations sont quasiment nuls (environ 0.0002 $ par transaction).

Il est important de noter les problèmes juridiques auxquels fait face Ripple. Depuis décembre 2020, la société est poursuivie par la Securities Exchanges Commission (SEC) pour la vente de titres non enregistrés pour un montant de 1,38 milliard de dollars, via sa cryptomonnaie XRP.

En conséquence, chaque nouvelle preuve apportée à l’enquête impacte le cours de la cryptomonnaie, que ce soit à la baisse comme à la hausse.

Enfin, la société Ripple joue un rôle majeur dans le déploiement des monnaies numériques de banques centrales (MNBC). L’entreprise fournit notamment une plateforme entièrement dédiée aux MNBC, permettant le paramétrage d’une monnaie de son émission à sa distribution.

Xrp XRP Ripple Logo

Logo du XRP, par Cryptoast

 

Pour tout comprendre en vidéo :

L’écosystème de Ripple 

Créée par Ripple, la blockchain XRP Ledger (XRPL) est un réseau public fonctionnant grâce à un protocole unique (proof-of-correctness). De son côté, le service RippleNet a été construit sur XRP Ledger comme un réseau de paiements interconnecté à destination des institutions bancaires.

L’architecture de XRP Ledger (XRPL)

Le réseau XRP Ledger se différencie par l’architecture unique de son réseau, en perpétuelle oscillation entre centralisation et décentralisation.

Pour fonctionner correctement, cette blockchain s’appuie sur trois priorités classées dans un ordre hiérarchique. Ces priorités doivent être respectées par les validateurs :

  • La conformité : les validateurs doivent faire primer le respect des règles avant tout. Ces règles, édictées par XRP Ledger, permettent un consensus entre les participants du réseau. La conformité d’une transaction sera toujours valorisée.
  • L’accord : les acteurs du réseau doivent coopérer pour réussir à valider les transactions sur le réseau. Seule la majorité a le pouvoir de décision sur la sélection des transactions.
  • La progression : lors de la sélection des transactions à valider, chaque validateur propose un lot de transactions. Les transactions les plus proposées par les validateurs sont acceptées, tandis que les moins proposées sont rejetées.

Consensus Ripple

Figure 1 - Les étapes de validations des transactions de XRP Ledger

 

Bien que Ripple décrit son système comme décentralisé, certains éléments fragilisent cette qualité. En outre, sur les 150 validateurs du réseau XRP Ledger, 4% sont gérés par Ripple. De même, sur les 900 nœuds du réseau, 5% sont détenus par l’entreprise mère.

D’ailleurs, contrairement aux validateurs du réseau Ethereum rémunérés en Éther (ETH), ceux de la blockchain XRPL ne sont pas rémunérés. Comme le souligne le site de Ripple, la seule motivation à devenir validateur est la sécurisation du réseau. En conséquence, la majorité des validateurs sont des institutionnels, des entreprises et des universités partenaires de Ripple.

De plus, il est important de souligner le rôle des « Unique Node List » (nommées communément UNL) dans l’organisation de la blockchain XRP Ledger.

Pour faire simple, chaque validateur du réseau doit choisir une liste de validateurs à laquelle il fait confiance. Cette liste de validateurs est dite de confiance si le groupe n’agit pas de manière malveillante lors du traitement des transactions.

En coopérant, chaque validateur surveille les agissements des autres, limitant les comportements malveillants au sein du groupe. Lorsqu’une UNL valide un groupe de transactions, elles doivent être validées par les autres UNL pour être exécutées.

Ce système pousse les utilisateurs du réseau à devenir des validateurs, dans l’optique de sécuriser la blockchain et réduire le pourcentage d’acteurs malintentionnés.

Par conséquent, ce fonctionnement semi-centralisé permet au réseau d’effectuer des transactions pour des fractions de centimes, avec des délais d’exécution inférieurs à 10 secondes. 

RippleNet

RippleNet est décrit par Ripple comme un réseau à destination des institutions financières, utilisant la blockchain XRP Ledger pour réaliser des transactions instantanées au niveau mondial, le tout avec des frais équivalents à des fractions de centimes.

Ce réseau est l'agrégation de trois anciens services anciennement proposés séparément par Ripple :  xCurrent, xRapid, et xVia. Regardons de plus près ces trois composantes :

  1. xCurrent : ce service permet d'améliorer les paiements internationaux, notamment en supportant les messages au format SWIFT et ISO 20022. Il permet également d'améliorer l'échange d'informations entre les banques et de coordonner les mouvements des fonds entre deux institutions financières grâce à l’Inter Ledger Protocol (IPL) ;
  2. xRapid: les paiements dans les pays émergents nécessitent souvent des comptes en monnaie locale qui sont préapprovisionnés dans le monde entier. Cela implique des coûts en liquidités élevés : xRapid propose de réduire considérablement les exigences de fonds propres en matière de liquidités. Ainsi, Ripple utilise sa cryptomonnaie, le XRP, pour offrir des liquidités à la demande, permettant ainsi de réduire les coûts de façon importante tout en permettant des paiements en temps réel sur les marchés émergents. Conçu pour les entreprises, Ripple offre aux banques et aux fournisseurs de services de paiement une option de liquidité très efficace, évolutive et fiable pour gérer les paiements internationaux ;
  3. xVia : cette solution est une API qui ne requiert aucune installation. Elle permet d'envoyer des paiements de manière transparente, avec la possibilité d’ajouter des informations telles que des factures.

En 2019, ces trois services ont disparu pour être centralisés dans une seule entité rassemblant toutes les solutions proposées. Ces services sont maintenant réunis et accessibles sur le réseau RippleNet.

Liquidity Hub

Liquidity Hub est une plateforme créée par Ripple permettant aux entreprises d'accéder à des liquidités de cryptomonnaies, de réaliser des paiements mondiaux, et de gérer plus facilement les actifs. En conséquence, Liquidity hub peut être comparée à un exchange de cryptomonnaie permettant l’acquisition, la vente, et l'échange d'actifs entre différentes entités.

Ripple fonctionnement

Figure 2 - Liens entretenus entre Liquidity Hub et ses clients

 

Dans les faits, le rôle de Liquidity Hub est de s’assurer qu’assez de liquidités soient disponibles pour réduire l’impact des transactions sur le marché lorsque d'importants volumes d’échange circulent. Pour cela, elle se fournit en liquidités sur les exchanges et autres places de marché afin de répondre aux besoins des institutions.

En rassemblant les liquidités en provenance de sources variées, Liquidity Hub permet aux entreprises de gagner du temps et de l’argent en centralisant l’échange et la gestion des actifs sur une seule et même plateforme.

Quels sont les rôles et les tokenomics du token XRP ?

Comme nous l’avons vu précédemment, aucun XRP n’est créé par la validation des transactions. Au contraire, c’est l’entreprise Ripple qui s’occupe de la gestion des fonds.

En 2013, tous les tokens XRP sont créés d’un seul coup. Sur les 100 milliards de XRP, 20 milliards sont répartis entre les trois fondateurs, tandis que les 80 milliards restants sont alloués à l’entreprise. Progressivement, des tokens sont vendus : en l’espace de 5 ans, 45% des tokens ont été acquis par des entités externes à Ripple.

En 2018, un nouveau système nommé « escrow » est mis en place. Ce dernier consiste à bloquer 55 milliards de XRP (donc 55% de la totalité des tokens, non vendus par Ripple) pour les relâcher progressivement.

L'escrow est un système faisant appel à un tiers de confiance : ce dernier connaît les conditions qui entraînent une distribution de nouveaux XRP sur le marché. De son côté, l’escrow garde les XRP jusqu'à ce que les conditions soient remplies pour distribuer de nouveaux tokens.

Dans notre cas, le tiers de confiance est Ripple, et des XRP sont relâchés mensuellement. Chaque mois, un milliard de XRP sortent de l’escrow, mais la majorité des tokens sont réinjectés dans l’escrow avant la fin du mois. En moyenne donc, environ 200 millions de XRP sortent définitivement de l’escrow mensuellement.

D’ailleurs, sur le site de Ripple, l’escrow est considéré avant tout comme une façon de rassurer les investisseurs en relâchant des tokens de manière régulière, progressive, et prédictible :

« En plaçant 55 milliards de XRP dans un escrow basé sur un rythme temporel, Ripple garantit que la quantité de XRP en circulation est prévisible et accroît à un rythme lent et stable. Ceux qui possèdent des XRP savent que Ripple n’inondera pas le marché, même si les priorités ou la stratégie de l’entreprise viennent à changer. »

À noter qu’aujourd’hui, l’escrow ne représente plus que 44 milliards de XRP. Cela signifie que le nombre de tokens en circulation a augmenté de 25% en 5 ans, passant à 50 milliards d’unités. Les 6 milliards de XRP restants sont détenus et gérés par Ripple.

Distribution XRP

Figure 3 - Distribution des XRP en 2017 et 2022

 

Concernant le rôle du XRP, cette cryptomonnaie sert essentiellement d’intermédiaire de valeur à travers la blockchain XRP Ledger. Comme son nom l’indique, l’intermédiaire de valeur fait le lien entre deux actifs de valeur différente.

Prenons un exemple : Alice veut envoyer 10 euros à Bob, mais ce dernier n’accepte que les dollars américains. Dans ce cas, Alice peut utiliser le réseau de Ripple pour envoyer ses fonds. Ripple s’engage en tant que médiateur pour convertir les 10 euros en « X » dollars, tandis que l’XRP sert de passerelle entre ces deux monnaies fiduciaires. 

Grâce à la rapidité du réseau, Bob reçoit ses dollars américains quelques secondes après l’envoi d’Alice, et ce, même s’ils habitent dans des lieux géographiquement éloignés.

Équipe, levées de fonds et partenaires de Ripple

L’équipe de Ripple

Le projet Ripple a été pensé pour résoudre les problématiques autour des paiements internationaux. Nommé à ses débuts « NewCoin », le projet a rapidement changé de nom pour « Ripple Labs » , pour finalement ne garder que le nom de « Ripple » aujourd’hui. Les trois figures de renom de l’entreprise sont ses trois co-fondateurs :

  • David Schawartz, co-fondateur et directeur technique de Ripple. Avec 30 de carrière en tant qu’ingénieur informatique, il manage aujourd’hui tout le service technique de l’entreprise ;
  • Jed McCaleb, co-fondateur de Ripple ayant quitté le navire en 2013. Multi-entrepreneur dans le Web3, il a beaucoup fait parler de lui pour ses  XRP qu’il a fini de vendre en juillet 2022, lui rapportant plusieurs milliards de dollars. Il est aussi connu pour avoir été le fondateur de Mt. Gox, le premier exchange de Bitcoin au monde ;
  • Arthur Britto, co-fondateur de Ripple, est l’une des personnes les plus discrètes de l’écosystème. De ce fait, très peu d'informations sont disponibles à son sujet.

Nous pouvons aussi citer Chris Larsen et Brad Garlinghouse, respectivement Président et PDG de Ripple. Ces derniers sont actuellement poursuivis par la Securities and Exchange Commission (SEC) pour avoir réalisé des ventes de XRP non enregistrées en tant que titre financier.

Team Ripple

Figure 4 - Les professionnels les plus éminents de Ripple

 

En novembre 2022, selon la page LinkedIn de Ripple, la société était composée de 914 salariés.

Le financement de Ripple

Concernant son financement par des acteurs externes, Ripple a accumulé près de 292 millions de dollars sur les dix dernières années. 

Sa première levée de fond, réalisée en 2012, lui a permis d’obtenir 200 000 dollars pour réussir à démarrer son activité.

Au fil des années, le montant des levées de fonds augmentait exponentiellement : après avoir obtenu près de 5 millions de dollars en 2013 à la suite de deux tours de table distincts, Ripple réussit en 2015 à obtenir près de 28 millions de dollars auprès d’une quinzaine d'entreprises.

Un an plus tard, Ripple revient en force avec une levée de fonds record de 55 millions de dollars par Seagate Technology, Mouro Capital, et CME Ventures

En 2019, l’entreprise Ripple réalise sa plus grande campagne de financement, avec une somme totale s’élevant à 200 millions de dollars. Parmi les investisseurs, nous retrouvons le groupe Tetragon Financial, la société SBI Holdings, et la firme Route 66 Ventures.

Après plusieurs années à récolter des fonds, c’est au tour de Ripple de financer des projets. En 2021, pour développer XRP Ledger, l’entreprise a mis à disposition 250 millions de dollars afin d’attirer des projets de NFT. L’entreprise était accompagnée de VSA Partners, ainsi que des plateformes Mintable et MintNFT.

Les partenaires de Ripple

Aujourd’hui, Ripple est partenaire avec plus d’une centaine d’institutions financières et entreprises technologiques. Nous pouvons citer des mastodontes de la finance comme Bank of America, Bank of England, le Crédit Agricole, Santander, HSBC, et le réseau SWIFT. Du côté technologique, nous retrouvons les géants IBM et Microsoft.

En outre, Ripple a su s’intégrer parmi les plus grandes entreprises du monde pour promouvoir ses services financiers au niveau mondial.

Ripple contre la SEC

Comme précisé précédemment, Ripple est poursuivi depuis décembre 2020 par la Securities Exchange Commission (SEC), l’équivalent américain de l’Autorité des marchés financiers (AMF) en France. Cette institution régule les flux de titres financiers comme les actions et les obligations.

À l’heure actuelle, les juridictions des différents pays sont floues sur la reconnaissance ou non des cryptomonnaies comme des titres financiers. Cependant, pour la SEC, les cryptomonnaies centralisées doivent être considérées comme des titres financiers.

En conséquence, la vente de cryptomonnaies centralisées aux États-Unis devrait être enregistrée et respecter certaines règles propres aux titres financiers.

Pour cette raison, la SEC mène de nombreuses enquêtes sur les organisations du secteur du Web3 comme le Bored Ape Yacht Club (BAYC), la fondation Ethereum, ou encore Coinbase.

Mais l’enquête ayant fait le plus de bruit est celle sur l’entreprise Ripple : la SEC intente depuis près de deux ans un procès contre Ripple, et deux de ses dirigeants, pour la vente de titres non enregistrés sous la forme de tokens XRP. Le montant acquis illégalement serait de 1,38 milliard de dollars.

Cette poursuite juridique aurait pu effrayer les investisseurs et faire chuter le prix de la cryptomonnaie, mais la situation est plus complexe à appréhender.

Il est vrai que le prix du token a été divisé par deux durant la semaine qui a suivi l’annonce de la SEC. Cependant, la défense de Ripple s’est rapidement construite, au point de faire retourner le prix du token dans le positif.

Deux arguments clés sont débattus dans ce procès :

  • Pour la société Ripple, sa cryptomonnaie XRP ne peut pas être considérée comme un titre financier. Toutefois, la SEC n’est pas de cet avis : elle affirme que le XRP doit être considéré comme un titre financier, car Ripple est dirigé par un PDG. Si les XRP sont jugés comme étant des titres financiers, un grand nombre de lois doivent s’appliquer à Ripple. Ce faisant, l’entreprise risque d’avoir des difficultés à envisager son avenir avec une juridiction considérée comme inadaptée à sa situation.
  • Ensuite, la SEC est considérée comme négligente par Ripple, car l’institution n’a pas répondu à ses demandes d’informations. Cependant, la SEC se défend en affirmant le comportement de Ripple comme « abusif, déraisonnable, et oppressif ». En cause, la SEC a reçu plus de 30 000 requêtes de la part de Ripple, une somme impossible à traiter quand l’institution financière explique que 100 heures ont été nécessaires pour le traitement de 254 d’entre elles.

D’ailleurs, Ripple et ses collaborateurs externes s'expriment régulièrement sur l'avancée du procès, notamment par le biais de Twitter. Par exemple, en octobre 2022, l’avocat de Ripple Stuart Alderoty a communiqué sur Twitter pour défendre la situation de l’entreprise :

« Après 18 derniers mois et 6 décisions de justice, nous avons enfin les documents Hinman (des e-mails internes de la SEC et les brouillons de son fameux discours de 2018). Bien qu’ils restent confidentiels pour l’instant (sur demande de la SEC), je peux dire que cela valait la peine de se battre pour les obtenir. »

Peu importe l’issue de cette affaire, les conséquences sur le secteur des cryptomonnaies seront considérables.

En cas de victoire de Ripple, le pouvoir et la légitimité de la SEC seront mis à mal, tandis que l'industrie des cryptomonnaies sera plus libre sur les services proposés à leurs clients.

Au contraire, en cas de victoire de la SEC, les entreprises proposant des services liés aux cryptomonnaies risquent de voir leur activité ralentir, voire s’arrêter totalement, pour éviter les condamnations.

Comment acheter du XRP ?

Afin d'acquérir vos premiers XRP, nous vous conseillons de vous tourner vers une plateforme ayant fait ses preuves ces dernières années, tels que eToro, Kraken ou Binance. Avec ses grandes liquidités et sa popularité à l'international, eToro est la plateforme idéale pour acheter des XRP.

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Voici comment acheter du XRP :

  1. Inscrivez-vous sur eToro ;
  2. Vous allez recevoir un e-mail et devrez cliquer sur un lien pour vérifier votre compte ;
  3. Déposez des euros sur la plateforme ;
  4. Cliquez sur le bouton Recherche, puis recherchez le token XRP dans le menu Cryptomonnaies ;
  5. Il ne vous reste plus qu'à acheter du Ripple pour le montant de votre choix ;
  6. Félicitations ? Vous êtes l'heureux détenteur de tokens XRP !

👉 Consulter notre article dédié à l'achat de Ripple (XRP) ?

Comment stocker ses XRP ?

Avec les hacks à répétition et les récentes faillites des plateformes d'échange, nombreux sont les détenteurs de cryptomonnaies à se tourner vers des solutions de stockage nommées « hardware wallet ». Cette technologie permet à ses détenteurs de sécuriser leurs cryptomonnaies grâce à un stockage hors ligne et sans intermédiaire.

Aujourd'hui, l'entreprise la plus connue de ce secteur est Ledger : licorne française spécialisée dans la sécurisation des cryptomonnaies, ses produits se sont écoulés à plusieurs millions d'exemplaires à l'international. Son produit phare, le Ledger Nano S Plus, permet de sécuriser jusqu'à 100 cryptomonnaies différentes, dont le XRP.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

💡 Suivez notre guide sur le Ledger Nano S Plus 

Notre avis sur Ripple et sa cryptomonnaie XRP 

Depuis une dizaine d'années, Ripple a su perfectionner ses services et convaincre les institutions bancaires. Malgré les menaces de la SEC, les dirigeants de Ripple ont su rebondir pour faire en sorte que le XRP reste l’une des cryptomonnaies les plus capitalisées de l’industrie.

Son manque de transparence, la centralisation de sa blockchain XRP Ledger, ainsi que les quantités astronomiques de XRP possédées par l’entreprise, sont autant de facteurs qui empêchent Ripple de prétendre au statut de cryptomonnaie décentralisée (bien qu’elle le revendique sur son site internet).

Pourtant, c’est cette centralisation qui permet les transactions rapides et à faible coût partout dans le monde. Pour cette même raison, les institutions financières accordent une confiance importante à cette entreprise où la gestion de leurs actifs peut se faire sur une seule et même plateforme, centralisant toutes les informations.

Dans les mois et années qui suivent, le tribunal tranchera sur le conflit entre la SEC et Ripple. Et selon la décision finale du juge, le perdant risque gros. En attendant, Ripple continue de faire évoluer ses services.

👉 Découvrez plus de 100 fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

Quel est votre avis sur le XRP de Ripple ?

- 189 évaluation(s)

Réseaux sociaux & liens utiles du projet

Site internet White Paper Twitter LinkedIn YouTube Instagram Logo Logo Reddit Github

Sources - Figure 1 et 2 : Ripple ; Figure 3 - Cryptoast ; Figure 4 - Craft

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
René Marcos ALLOKEME

Quel avenir pour le ripple entre etherum et bitcoin ? Sinon je le voit comme première cryptomonnaie d'ici 5 ans

Kiki

Elle sera première avec le même prix de
0,50 centimes
Et l'entreprise RIPPLE récupérera tout l'argent des investisseurs en cryptos .
Le vrai gagnant sera RIPPLE lui même .
Il ne redistribura rien au investisseurs.
Car ce n'est pas un actif , ce n'est pas une obligation , n'y une action .
C'est peut être du vent?

Houedo ambroisine

Merci beaucoup pour les informations. s'il vous plait, il y a une monnaie qui fait l'actualité ces derniers jours.il s'agit de :YEM. nous voulons que vous nous donnez d'informations nécessaires le concernent.

Mat.

J'aimerais savoir que si j'ai acheté des XRP après le 12 décembre 2020 sur une clé nano s , est-ce que je peux réclamé des sparktoken à flarenet ?

Cathy

J'ai achet&#233 des RIPPLES sur Kraken il y a quelques jours, j'esp&#232re que c'est un bon placement!

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?