Une propriété seulement d'ordre légal

La banque en ligne Revolut vient de mettre à jour les conditions de son offre liée aux cryptomonnaies qu'elle propose à ses clients : Bitcoin (BTC), Ether (ETH), Litecoin (LTC), Bitcoin Cash (BCH) et XRP.

Selon les nouvelles conditions d'utilisation du service, dès que le 27 juillet prochain, les utilisateurs deviendront les propriétaires « légaux » de leurs crypto-actifs :

Vous serez propriétaire des droits sur la valeur financière de toute cryptomonnaie que nous achetons pour vous. Nous la détiendrons en votre nom et vous aurez un droit (appelé "droit bénéficiaire") sur celle-ci. Cela signifie que vous pouvez nous dire quand la vendre ou la transférer (dans les limites des présentes conditions générales). Vous avez le contrôle total de vos cryptomonnaies, et nous n'agirons que sur la base des instructions que vous nous donnerez. Vous ne pourrez pas effectuer de transactions vous-même.

Dans les faits, il semblerait que cette modification ne soit que de l'ordre juridique et que cela sera totalement transparent pour l'utilisateur.

Toutefois, et là est toute la subtilité, le transfert de crypto-actifs hors de Revolut reste - pour le moment - impossible. Seul l'envoi de cryptomonnaies à un autre client de la banque est autorisé.

À l'heure de l'écriture de ses lignes, les clients de Revolut ne pourront toujours pas retirer leurs crypto-monnaies achetées par l'intermédiaire de Revolut vers un exchange ou un portefeuille Ledger par exemple.

Autre ajustement et non des moindres, les clients de Revolut ne pourront plus effectuer de paiements par carte en utilisant les cryptomonnaies. Cette possibilité était l'une des rares façons dont les utilisateurs pouvaient utiliser leurs crypto-actifs hors de l'écosystème de la banque.

 

La crise économique n'épargne pas Revolut

Comme la grande majorité des entreprises, Revolut n'est pas au plus haut de sa forme. Il y a quelques semaines, la banque a même licencié 62 employés dans le but de réduire les coûts dans l'ensemble de ses activités.

En parallèle, de nombreux avantages pour les possesseurs de cartes Metal  sont fortement réduits et même supprimés :

  • suppression du service de conciergerie
  • suppression de l'accès aux lounges des aéroports
  • cashback limité au prix de l'abonnement, soit 13,99€
  • le taux de change le weekend passe à 1% au lieu de 0,5%
  • seul le premier virement international sera sans frais, les suivants coûteront 3 ou 5€ selon la devise

Du côté des bonnes nouvelles, Revolut étend son offre d'assurance voyage pour les clients premiums et augmente le plafond de retrait gratuit aux ATMs, passant de 600 à 800€.

En outre, Revolut proposera bientôt un nouveau service, baptisé « Rewards ». Celui-ci devrait venir compléter l'offre de cashback en proposant davantage de remises chez les commerçants partenaires de la banque.

👉 Sur le même thème : Crypto.com passe temporairement les frais à 0 et double le cashback

 

Ces nombreuses modifications surviennent dans un contexte de crise économique et ne sont pas pour autant surprenantes. Les avantages proposés par la néo-banque étaient déjà bien au-delà de ce qu'offrent la plupart de ses concurrents.

En ce qui concerne les cryptomonnaies, reste à espérer que dans un futur proche, les clients de Revolut pourront bel et bien les retirer de la plateforme. Pour le moment, l'offre de la banque reste toujours autant limitée. Cependant,  cette légère avancée d'un point de vue légal pourrait être le signe d'un ajout prochain de la fonctionnalité de retrait.

👉 Lisez notre enquête : Revolut, la néo-banque crypto-friendly seulement en apparence

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ramses

OK, une neo-bank reste une banque ! On ne fait toujours pas ce qu'on veut avec notre fric. On est juste le propriétaire légal, juste légal ! Mais comme ils sont honnêtes ! C’est notre fric, mais on leur remet nos droits numériques d’accès, hein ? C’est malin, ça ! Ces neo-bank nous prennent vraiment pour tes c… Ces neo-bank users n’ont toujours rien compris, avec toute la culture pas chère sur Internet. Ils veulent du BTC, mais surtout, ne pas faire des efforts. À l’air du FoolPay et du cash-less (un bon moyen pour les banques de ne plus… Read more »