1. Qu'est-ce que l'ANT ?
  2. Comment fonctionne l'ANT ?
  3. Équipe et partenaires
  4. Avantages
  5. Inconvénients
  6. Comment acheter de l'Aragon ?
  7. Comment stocker ses ANT ?
  8. Notes et avis sur le projet ANT

 

Qu'est-ce que l’Aragon ?

Aragon est une application décentralisée qui fonctionne sur la blockchain du réseau Ethereum. Le but de cette dApp est de permettre à tout le monde de créer et de gérer une organisation décentralisée. Il s'agit d'un projet open source géré par l'organisation Aragon.one, et fonctionne avec un jeton éponyme dont le symbole est ANT. Ce jeton permet d'obtenir un droit de vote pour le développement futur du projet.

Voici les problèmes qu'Aragon tente de résoudre :

  • Le coût des frais administratifs est important dans une organisation traditionnelle comme une société ou association.
  • Lors d’interactions avec d'autres organisations, il y a également des dépenses, des retards et aussi de nombreux intermédiaires avec qui il faut discuter.

La vision d'Aragon est de supprimer la majorité de ces dépenses en automatisant ce qu'il est possible d'automatiser via la blockchain. Partant du constat que la plupart des organisations ont des choses en commun, comme par exemple des investisseurs, des actionnaires qui ont un droit de vote, la nécessité de lever des fonds dans des situations précises, des salaires à verser aux collaborateurs ou encore des obligations comptables, Aragon a décidé de créer un système où toutes ces fonctions de base pourront être gérées par son application décentralisée.

Le but de l'équipe est de faire en sorte qu'il soit facile pour une entreprise de mettre en place une telle structure décentralisée en utilisant leur dApp, qui fonctionne grâce la blockchain Ethereum afin de garantir la sécurité, et l'impossibilité de falsifier des données.

 

Aragon (ANT)

Logo de l'Aragon, par Cryptoast

 

Comment fonctionne le système Aragon ?

De nombreuses entreprises sont intéressées par l'utilisation de la blockchain pour des choses comme les transactions financières ou la gouvernance, mais peu d'entre elles ont les compétences techniques ou les ressources pour mettre en place une telle structure.

Aragon propose donc aux sociétés une solution clé en main pour incorporer une solution blockchain à leur fonctionnement. Pour cela, le projet propose différents modules que chaque entreprise pourra choisir d'intégrer ou non. Voici les options offertes :

  • Le vote des détenteurs de jetons,
  • Des levées de fonds via une génération de jetons liés à la société,
  • Un système de gestion des ressources humaines intégré,
  • Une génération des fiches de paie avec des salaires automatiquement versés,
  • Un système de comptabilité.

Chacune de ces options pourra facilement être intégrée et paramétrée par l'entreprise, selon ses besoins. En outre, il sera également possible de personnaliser chacune de ces fonctions pour correspondre aux spécificités de la société. Tout cela sera implémenté sans que l'entreprise ait besoin d'écrire la moindre ligne de code. Quelques clics suffiront pour ajouter ou enlever chaque module proposé.

Bien évidemment, les options mentionnées ci-dessus sont celles existant à l'heure actuelle, mais au fil du temps, d'autres options seront proposées. De la même manière, de plus en plus de possibilités de personnalisation existeront sur chacun des modules afin de pouvoir correspondre aux besoins de la plupart des organisations.

En outre, il ne faut pas oublier que certaines fonctionnalités d'Aragon, pour être implémentées correctement, demanderont peut-être des modifications des statuts de la société concernée, qui ne sera certainement pas prévue pour fonctionner avec un système pareil.

 

La modification des modules existants

Le projet est open source. Cela signifie que le code est public et que chacun peut le modifier à sa guise. Si la société n'est pas pleinement satisfaite des solutions proposées par Aragon, il lui sera possible de modifier le code des modules qu'elle souhaite améliorer.

La Fondation Aragon envisage que le logiciel de base puisse également trouver des utilisations en dehors des activités traditionnelles des entreprises. Il est possible que des cas d'utilisation entièrement différents du projet de base émergent. Voici quelques exemples d'activités différentes réalisables avec Aragon :

  • Vote électoral et sondages nationaux. Les smart contracts pourraient incorporer un système qui vérifie si les élus respectent leurs promesses de campagne.
  • Paiement des sous-traitants. Il sera possible de payer de façon automatique des personnes en dehors de la société d'origine.
  • Comptabilité et analyse. Vous avez la possibilité d'ajouter des couches supplémentaires, par exemple pour analyser automatiquement la rentabilité de certains services de l'entreprise.

La nature modulaire d'Aragon, combinée à sa philosophie open source, signifie que nous pourrions voir tout un écosystème de modules gratuits qui feront en sorte d'améliorer les fonctions disponibles, en ajoutant simplement des plug-ins selon les besoins de chacun.

 

Cour de justice en ligne

Le 10 février 2020, une cour de justice en ligne a été mise en place sur le réseau Aragon. Grâce à cette fonctionnalité, par exemple, si une partie ne respecte pas ses engagements pris à travers un contrat intelligent, il est possible de condamner la partie fautive et d'offrir un dédommagement au plaignant. Cela étant dit, en pratique, un système pareil risque de voir son application compromise par moments. En effet, il existe déjà des tribunaux parallèles au fonctionnement plus ou moins ressemblant. Ces tribunaux pratiquent ce qu'on appelle l'arbitrage.

Or, l'arbitrage est soumis à des règles particulières. Très pratiqué aux États-Unis, son omniprésence résulte notamment d'une habitude qu'ont les employeurs américains d'insérer, dans les contrats de travail, des clauses interdisant aux employés d'avoir recours à des tribunaux classiques. En conséquence, les employeurs peuvent souvent faire ce qu'ils veulent sans craindre les conséquences, puisque le seul tribunal auquel les employés peuvent s'adresser demeure biaisé en faveur de l'employeur.

Mais cette pratique n'est pas légale partout ; et c'est quelque chose que les créateurs d'Aragon n'ont absolument pas pris en compte. De plus, les conditions d'application sont différentes dans chaque pays.

Dans le cas de la France, par exemple, il est interdit aux employeurs d'insérer dans un contrat de travail une clause telle que celle utilisée aux États-Unis. Ceci permet d'empêcher les employeurs de maltraiter leurs salariés. Cependant, il est possible d'utiliser une clause d'arbitrage entre deux professionnels, par exemple entre une société et un sous-traitant.

En outre, que ce soit en France ou aux États-Unis, il demeure parfois possible de contester les décisions des juridictions arbitrales, ce qui fait retomber la procédure dans les tribunaux classiques et peut aboutir à une annulation de la décision.

Du côté d'Aragon, donc, un certain nombre de précautions devront être prises, autant par l'équipe que par les parties aux procès et les juges. La compétence du tribunal décentralisé mis en place n'est aucunement garantie de manière générale : tout dépendra de chaque cas particulier. Et l'ensemble des sociétés souhaitant y avoir recours devront également prendre des précautions, afin d'insérer dans chaque contrat les clauses nécessaires pour que le tribunal Aragon soit compétent. Pour certains cas, des statuts de société spéciaux devront également être prévus.

En ce qui concerne l'aspect pratique, il faut également savoir que le tribunal Aragon fonctionne grâce à un deuxième jeton, dénommé ANJ. Actuellement valorisé à un peu moins d'un centime par jeton, il vous en faudra 10.000 pour devenir juge, soit un investissement de 100 € environ. Pour en obtenir, rien de plus simple : il suffit d'aller sur la page dédiée, de connecter votre portefeuille et de convertir vos ANT en ANJ.

 


 

Informations sur le jeton ANT et l'ICO d'Aragon

L'ICO d'Aragon a eu lieu en mai 2017, et a permis de lever 25 millions de dollars en l'espace de 15 minutes. Ce fut, à l'époque, l'une des Initial Coin Offerings ayant eu le plus de succès.

D'après coingecko.com, 33 764 119 jetons ANT seraient en circulation. Pour l'instant, le jeton a deux fonctions : être échangé contre de l'ANJ, et obtenir un droit de gouvernance sur le développement futur du projet Aragon, selon la règle 1 ANT = 1 voix.

 

Équipe et partenaires

Pour mener à bien un tel projet, Aragon possède une équipe assez solide, ce qui lui permet d'obtenir la crédibilité nécessaire auprès des sociétés auxquelles elle tente de proposer ses solutions. Voici les différents membres de l'équipe que l'on peut retrouver sur le site internet de leur propre organisation, dénommée Aragon.one :

  • Jorge Izquierdo - CEO. C'est un hacker curieux et un chercheur hors pair qui essaie de mettre au point l'internet décentralisé.
  • Brett Sun - CTO. Il est ingénieur full-stack, et magicien du frontend et du langage de programmation propre à Ethereum, à savoir Solidity.
  • Facundo Spagnuola - Chef d'équipe. Il est chercheur et fait de l'audit sur la sécurité informatique.
  • John Light - Communication. Il s'occupe de la communication, a fondé Bitseed, et est conseiller auprès de startups dans le monde des cryptos et auprès d'investisseurs.
  • Monica Zeng - DRH. Elle s'occupe des ressources humaines, possède de l'expérience internationale dans le domaine des stratégies et de la gestion, et est coach pour des startups.
  • Maria Gomez - Écosystème. Elle s'occupe de l'écosystème lié au projet, est ancienne avocate en droit des sociétés, et est fan des nouvelles technologies.
  • Pierre Bertet - Développeur frontend. Il est passionné par la création de nouveaux produits de qualité, adore les logiciels open source et internet dans son ensemble.
  • Luke Duncan - Recherche. Il aime beaucoup explorer les nouvelles possibilités que peut offrir la blockchain dans la gouvernance des organisations, et implémenter les choses qui lui paraissent intéressantes.
  • Bingen Eguzkitza - Développeur Solidity. Il est passionné depuis de nombreuses années des logiciels open source, du matériel informatique et de l'analyse de données.
  • Defilna Polito - Développeuse frontend. Elle apprécie de concevoir des designs uniques tout en étant minutieuse sur les détails.
  • Patricia Davila - Interface utilisateur. Elle fait le lien entre le design, la technologie et le business au sein d'Aragon.
  • Adrian Garcia - Conception de l'image de marque. Il se charge de toute la conception graphique du projet.
  • Ale Santander - Développeur Solidity. Il est réputé comme étant un codeur créatif en Solidity, JV et d'autres langages informatiques.
  • Lorena Gonzalez - Opérations. Elle a travaillé en tant que secrétaire, assistante et responsable de bureau dans de nombreuses industries différentes.
  • Luis Cuende - Conseiller. Il aime aider les personnes à résoudre les situations injustes de ce monde à travers la technologie.

 

Concurrents :

Il n'y a pas vraiment de concurrents à Aragon, qui aient un projet aussi vaste. Cependant, certains projets s'attaquent à quelques aspects particuliers des activités d'Aragon, comme par exemple Request par-rapport à la facette comptabilité, ou Kleros pour la justice décentralisée.

 

 

Avantages

  • Le projet est novateur et offre des solutions clé en main aux entreprises voulant intégrer la blockchain à leur processus décisionnel.
  • De grosses économies peuvent être effectuées, en diminuant le nombre d'employés nécessaires puisque le système permet d'automatiser certaines tâches et donc de gagner en rapidité.
  • Les différents modules permettent à chaque société d'utiliser ce dont elles ont besoin pour leur organisation.
  • De nombreux plug-ins devraient voir le jour afin de proposer des solutions pour les cas qui ne sont pas couverts par Aragon.
  • Le projet est open source, il est donc relativement sécurisé et chacun peut le modifier à sa convenance.

 

Inconvénients

  • Le jeton n'offre qu'un droit de vote pour le projet, ainsi que la possibilité d'être échangé contre des ANJ pour participer au processus de justice décentralisée. Son utilité est donc très limitée pour l'instant.
  • En autorisant la modification du code source, il est possible de faire des erreurs de codage et de se retrouver avec des problèmes. Il faut donc particulièrement être prudent et posséder de bons développeurs avant d'y toucher.

 

Comment acheter du Aragon (ANT) ?

Vous pouvez acheter du Aragon sur différents exchanges. À l'heure actuelle, nous vous conseillons d'utiliser la plateforme Bitfinex. Il s'agit de l'un des plus gros exchanges connus disposant de plusieurs paires ANT.

🔥 Top : Acheter des bitcoins

 


 

Achetez de l’ANT sur Bitfinex

 

Explications pour acheter de l'Aragon sur Bitfinex

  1. Première étape : s'inscrire sur Bitfinex.
  2. Après avoir reçu le mail de confirmation d'inscription, cliquez sur le lien qui s'y trouve pour valider votre compte.
  3. Ensuite, connectez-vous avec le bouton Sign in envoyez de l'argent sur votre compte, à l'adresse de votre portefeuille tel qu'elle apparaît sur la page dédiée.
  4. Cliquez sur le menu Trading et recherchez une des paires ANT disponibles.
  5. Remplissez les cases, et cliquez sur Exchange Buy.
  6. Félicitations 🎉, vous êtes l'heureux détenteur de jetons ANT.

Pour des explications plus détaillées, cliquez sur le lien ci-dessous :

👉 Tuto : Acheter des cryptomonnaies sur Bitfinex

 

Comment stocker ses ANT ?

Les jetons ANT sont de type ERC-20, c'est-à-dire qu'ils existent sur la blockchain Ethereum. De ce fait, tous les hardware wallets qui permettent de stocker des ETH permettent également de stocker des jetons ANT.

Le portefeuille électronique le plus célèbre pour stocker ses jetons Aragon (ANT) est le Ledger Nano X. Il s'agit d'un portefeuille fabriqué par Ledger, une entreprise française mondialement connue et co-fondée par Éric Larchevêque.

 

 

Vous pouvez également consulter notre article sur les meilleurs wallet Ethereum si vous ne possédez pas de support physique de stockage.

 

 

Notes et avis sur l’Aragon (ANT)

Merci d'avoir lu cette fiche, j'espère qu'elle vous a plu 🙂 Vous pouvez maintenant attribuer une note sur 5 à cette cryptomonnaie à partir du module ci-dessous. N'hésitez pas également à commenter cette fiche pour nous donner votre avis sur l’Aragon, pour nous faire part de vos questions/remarques, ou pour nous dire quelles fiches vous aimeriez voir sur Cryptoast prochainement.

👉 Découvrez plus de 100 fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

 

Quel est votre avis sur Aragon ?

[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Liens utiles

site-internet-aragonreddit-aragonlivre-blanc-qtumtwitter-aragon

A propos de l'auteur : Benjamin M.

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Passionné de crypto à mes heures perdues, je suis un juriste originaire du Sud de la France. J’adore décortiquer le fonctionnement de ces technologies et je m’intéresse également aux profonds changements qu’elles apportent. A côté de cela, j’aime le foot, la philosophie, les échecs et les porte-bonheurs chinois.
Tous les articles de Benjamin M..

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments