Éric Larchevêque est une personnalité bien connue dans le monde des crypto-monnaies grâce à la création des célèbres portefeuilles Ledger Nano S et Ledger Nano X, qui sont parmi les deux supports de stockage les plus populaires sur le marché à l’heure actuelle.

Mais cet individu n’est pas seulement connu pour la cofondation de cette entreprise. Voyons ensemble son parcours surprenant, et découvrons ce que cette personne a réussi à accomplir dans sa vie.

 

Études et formation

Comme beaucoup de personnes célèbres dans le monde des crypto-monnaies, Éric Larchevêque était ce qu’on peut appeler un enfant geek. Né en 1973, il s’intéresse à l’informatique dès son plus jeune âge, et obtiendra en 1996 un diplôme d’ingénieur de l’ESIEE Paris.

Féru d’électronique, il écrira des articles pour les périodiques « Électronique pratique » et « Électronique Radio Plans ». Il sortira également le livre « Montages avancés pour PC » en 1996.

Couverture d'un livre d'Éric Larchevêque

 

L’entrepreneur

En 1996, Éric Larchevêque lancera sa première startup, dénommée France Cybermedia, qui permettait la conception de sites web et leurs hébergements.

En 1998, il fondera cette fois Montorgueil, une société spécialisée dans la monétisation de contenus. Cette dernière sera revendue en 2007 pour la somme de 22 millions d’euros.

En 2004, il change de registre et décide de se lancer dans l'hôtellerie en Lettonie dans la ville de Riga. Son hôtel, baptisé Dodo Hotel, finira par ouvrir en 2008. Proposant 109 chambres très confortables et bien équipées, ainsi qu'un délicieux petit-déjeuner à base de crêpes bretonnes, cet hôtel low cost a été un franc succès.

Éric Larchevêque pendant la construction de son hôtel letton

 

Le joueur de poker

Comme beaucoup d’autres crypto-investisseurs, Eric Larchevêque est aussi passé par la case poker. Il jouera de nombreux tournois du circuit international et remportera beaucoup d’argent.

Il gagnera au cours de sa carrière de 2 ans, entre 2007 et 2009, la somme de 587.308$. Pour consulter ses résultats complets, vous pouvez vous rendre sur sa fiche The Hendon Mob.

Malgré ces gains, il s'est rapidement rendu compte que la vie d'un joueur de poker professionnel n'a rien d'idéal, que la dépression et la fatigue s'installent vite lorsqu'on passe ses journées et ses nuits à jouer aux cartes. Il a donc pris la décision d'arrêter le poker, pour redevenir entrepreneur.

Il fondera ensuite un comparateur de prix en 2011, Prixing, qu’il revendra en 2014 pour un montant resté secret.

Éric Larchevêque jouant au poker

 

La maison du Bitcoin (désormais Coinhouse)

À la date exacte du 13 mai 2014, Eric Larchevêque ouvre La Maison du Bitcoin, un lieu parisien emblématique qui permet aux utilisateurs d’acheter du BTC en se rendant dans un magasin ayant pignon sur rue. C’est une première en France, et cet endroit deviendra emblématique, notamment lors de l’énorme bull run de la fin 2017. En 2018, l'établissement délaissera son nom franchouillard et s’appellera désormais Coinhouse.

Photo de groupe de l'équipe de La Maison du Bitcoin - 2018

 

La fondation de Ledger

Le hasard mettra sur sa route Joël Pobeda (Chronocoin) et Nicolas Bacca (BTCChip) en juin 2014. Il décidera par la suite de s’associer avec eux pour créer la société Ledger, qui permet de stocker ses crypto-actifs sur un support physique afin de lutter contre les nombreuses tentatives de piratage dont sont régulièrement victimes les exchanges.

À la fin de l’année 2017, il fallait attendre plusieurs mois pour obtenir un portefeuille de stockage Ledger du fait de l’énorme engouement dont a bénéficié le secteur. Il n’était alors possible que de passer des précommandes en attendant que la production suive le rythme des commandes. Durant cette période, le prix du Ledger Nano S avait fortement augmenté, du fait de la demande qui était très largement supérieure à l’offre.

La société Ledger réussira à lever plus de 60 millions en 2018, à une période où tout le marché des cryptomonnaies était dans une période baissière et morose.

Fait rare dans un contexte de mondialisation, Éric Larchevêque fera le choix de rapatrier toute la chaîne de montage des portefeuilles Ledger (Nano S, Nano X et Blue) en France, avec un investissement de plus de 10 millions d’euros. C'est ainsi que le LedgerPlex a été bâti à Vierzon : un immeuble de 3000m² permettant à la fois la fabrication et la conception des projets Ledger, de manière locale.

Il quittera finalement son poste de PDG de Ledger en mai 2019 pour se concentrer sur les stratégies à mettre en place pour permettre à l’entreprise de continuer à se développer.

En effet, aujourd'hui, l'une des ambitions d'Éric Larchevêque, c'est de rendre à l'Europe sa place légitime dans le monde, notamment en matière de technologie, et de prouver qu'il est possible pour elle de faire face aux hégémonies américaine et chinoise. Avec la mise en place du LedgerPlex, une première étape vers cet idéal a été accomplie.

Éric Larchevêque dans les locaux de Ledger

 

L’investisseur

Éric Larchevêque est également un investisseur qui a décidé de diversifier ses actifs en agissant en tant que business angel. Il a par exemple investi dans des assurances, des startups blockchain ou encore des sociétés de construction.

S’il était déjà régulièrement invité sur les plateaux télévisés en tant que fondateur de Ledger, Éric Larchevêque joue désormais le rôle d’expert dans « Qui veut être mon associé ? ». Cette émission, qui montre de nouveaux entrepreneurs tentant de lancer leurs startups, a permis à certaines d'entre elles d'être partiellement financées par Éric Larchevêque. Que ce soit dans le domaine du fertilisant organique, des cartes de vœux, des sports de glisse ou des restaurants, Éric Larchevêque a financé de nombreux projets depuis son arrivée dans l'émission.

Éric Larchevêque et ses nouveaux partenaires dans le monde de l'agriculture

 

Découvrez le portrait d'Éric dans l'émission QVMA :

 

Conclusion

Éric Larchevêque est probablement une des personnes les plus appréciées dans le monde des crypto-monnaies, essentiellement car il a mis au point un système de stockage de crypto-actifs via le portefeuille Ledger. Du fait de la qualité et de la sécurité incontestables de ce périphérique de stockage, la société Ledger jouit d'une très bonne réputation au sein de la communauté crypto.

Cependant, Éric Larchevêque est bien plus connu dans le monde francophone, du fait de ses nombreuses apparitions dans les médias en langue française. Si l'on demandait à des amateurs de cryptomonnaies de citer 3 personnes francophones au hasard qui ont grandement contribué au succès des crypto-actifs, il serait cité presque systématiquement.

Éric Larchevêque est une personne dont le travail a incontestablement permis à l’industrie des crypto-monnaies de prospérer, tant en démocratisant les cryptos en France avec la Maison du Bitcoin, qu'en permettant au monde entier de stocker ses actifs de manière sécurisée avec les produits Ledger.

👉 Découvrez plus de portraits de personnalités cryptos

A propos de l'auteur : Benjamin M.

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Passionné de crypto à mes heures perdues, je suis un juriste originaire du Sud de la France. J’adore décortiquer le fonctionnement de ces technologies et je m’intéresse également aux profonds changements qu’elles apportent. A côté de cela, j’aime le foot, la philosophie, les échecs et les porte-bonheurs chinois.
Tous les articles de Benjamin M..

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments