Qu’est-ce que le Request Network (REQ) et comment en acheter ?

 

request network

 

  1. Prix et capitalisation du REQ
  2. Request Network : Un peu d’histoire
  3. Qu’est-ce que Request Network ?
  4. Comment fonctionne Request Network ?
  5. Exemples d’utilisation
  6. Comment acheter la crypto-monnaie REQ ?
  7. Comment stocker ses tokens REQ ?
  8. Notes et avis sur le REQ

 

Prix et capitalisation du REQ

Vous trouverez ci-dessous les informations principales concernant le prix et la capitalisation du REQ avec notamment :

  • le prix : en dollars et en bitcoin, ainsi que la variation du prix sur les dernières 24 heures
  • le rang : classement mondial de Request Network par rapport aux autres crypto-monnaies (le classement est réalisé en fonction du market cap de chaque crypto)
  • le market cap : il représente la capitalisation du REQ en dollars, c’est-à-dire le montant total des tokens en circulation
  • le volume : qui correspond au montant total de tokens REQ échangés sur les dernières 24 heures (en dollars)

 

 


Request Network : Un peu d’histoire…

Le projet REQ a effectué une ICO entre le 13 et le 17 Octobre 2017.
Durant cette période environ 100 000 Ethers ont été levés pour une valeur d’environ 33 600 000$.
Le nombre d’investisseurs était d’environ 15 000, en majorité des Sud Coréens, Français, Chinois et Russes.

Le projet est d’origine française et a été fondé par Etienne Tatur et Christophe Lassuyt.
Malgré des fondateurs et une équipe majoritairement française les locaux de celle-ci sont basés à Singapour.

Y Combinator, l’un des accélérateurs de strat-up prometteuses le plus connu au monde, qui a financé des projets comme AirBnB, Dropbox ou Coinbase est partenaire de Request Network.
Le 27 Avril 2018, Wikimédia France, la fondation qui soutient Wikipédia France annonce un partenariat avec Request afin d’utiliser leur technologie afin d’accepter les dons en crypto-monnaie. Le partenariat se termine environ 1 mois plus tard.

 

Qu’est-ce que Request Network ?

La mission de la fondation Request Network est de devenir un réseau décentralisé mondial de demande de paiement. De plus, ce réseau permet d’effectuer n’importe quel type de transactions (facture, prêt, salaire ,don…). Il sera possible de réaliser des transactions dans toutes les devises (fiat et crypto-monnaies), toutes les langues, législations du monde. De plus, toutes les informations (transactions) sont enregistrées dans un registre infalsifiable et transparent grâce à la technologie blockchain.

L’avantage du REQ est de proposer des paiements moins coûteux, plus sécurisés et totalement transparents. Mais également de documenter chaque transaction et de rendre ces dernières intelligentes. Request Network introduit le concept de « Smart Invoice ».
Qu’est ce qu’une facture intelligente ? C’est une facture qui s’adapte au fil du temps et qui se met à jour automatiquement. Par exemple, une entreprise peut indiquer une date limite de paiement à 15 jours après réception. Si la facture n’a pas été payée dans les temps, des frais de retard s’appliquent alors automatiquement sur la « request » (ou demande de paiement). Plus besoin alors pour l’entreprise de ré-envoyer une facture au payeur. Ce qui est actuellement un gros problème pour nombre d’entreprises.
Un certain nombre d’options seront ajoutées au protocole Request Network. A titre d’exemple, une option d’escrow permettra de bloquer l’argent jusqu’à ce que le bien soit délivré.
Comme REQ est en accord avec toutes les législations ainsi qu’avec les règles commerciales, il est possible d’intégrer directement un système de taxes tel que la TVA ou encore les impôts.

Un système de réputation pourra être mis en place afin d’identifier les bons des mauvais payeurs. Cela est fortement utile pour les commerçants et entreprises, en effet il sera possible de voir qui paye ses factures et si elles sont payées à l’heure.
Il sera également possible de voir si de nombreux utilisateurs ont déja refusés des paiements (tentative de phishing)…
Ce système pourrait également proposer aux membres ayant une excellente réputation des réductions de coûts ou l’accès à des extensions personnalisées. Une entreprise à bonne réputation pourrait également obtenir des crédits ou autre financement plus facilement auprès d’établissement financiers.

Request prévoit d’utiliser des smart-contrat afin de gérer une multitude de modalités de paiement. Cela prend tout son sens dans une économie totalement digitalisée avec la révolution de l’Internet of Things (l’internet des objets, connectés).
Afin de gérer ces smart-contracts, Request utilise une couche “au dessus” d’Ethereum.

En plus de toute la partie paiements, Request pourra être utilisé pour la réalisation d’audits ainsi que la comptabilité en temps réel.
Etant donné que les factures sont enregistrées sur le réseau Request, elles sont infalsifiables et accessibles par toute partie possédant les droits. En effet, ces dernières sont stockées dans la blockchain (appelé Grand Registre) ce qui permet d’éviter l’envoi de factures papier ainsi que de possibles erreurs. Les registres comptables des entreprises seront connectées au Grand Registre et mis à jour automatiquement, ainsi il n’y aura pas de duplicata de facture et une forte diminution des risques d’erreurs et de fraudes.
La transparence du registre ainsi que le partenariat de Request avec Civic permettra de mieux gérer la confidentialité des données mais aussi d’améliorer la transparence des dépenses publiques, des associations…

Request se veut être un éco-système permettant de conduire à une décentralisation des paiements et de l’économie en générale. Le protocole utilise différents projets dans le domaine des crypto-monnaies pour révolutionner notre système.
En effet, en plus du partenariat avec Civic permettant de gérer les “identités” et les données personnelles, Request s’est associé avec d’autres projets :

  • Kyber Network : grâce à l’exchange décentralisé Kyber, les utilisateurs pourront envoyer ou recevoir des paiements dans des devises différentes. Kyber Network sera également utilisé afin de brûler les tokens REQ (voir Comment fonctionne Request Network), Request permet à ses utilisateurs de payer les frais de transaction en Ether, grâce à Kyber ces derniers sont convertis en tokens REQ qui seront ensuite “brulés”.
  • Ox : Le système 0x permet une finalité d’échange décentralisé similaire à Kyber Network mais est faite pour être utilisé offchain. C’est à dire que le protocol décentralisé de Request ne pourra pas fonctionner avec 0x mais que les wallets pourront faire appel à 0x juste avant de payer une Request.
  • Aragon : permettre aux entreprises du réseau Aragon d’utiliser le système de comptabilité et d’audit de Request Network. Ainsi, les entreprises peuvent se focaliser à 100% sur leur business et les actionnaires pourront accéder de façon transparente aux finances de l’entreprise. Pour les associations cela serait un grand pas vers une totale transparence de l’utilisation des dons.

Convaincu que l’écosystème Request est essentiel pour le succès du projet, le Hub Request a été crée. Un fonds de 30 millions de dollars a été mis à disposition pour financer des équipes et des projets travaillant sur l’écosystème de Request pour permettre sa décentralisation et son adoption à grande échelle.




Comment fonctionne Request Network ?

Tout le monde peut créer une demande de paiement sur la blockchain Request (appelée Registre). La demande peut être détectée par le destinataire surveillant le réseau via une application, un portefeuille…
Une fois la demande validée par le destinataire elle peut être payée en un seul clic. La demande est traitée, complétée et le réseau est mis à jour en temps réel !
Comme nous l’avons vu précédemment, de nombreuses “options” peuvent être appliquées comme des taxes, des conditions de paiement…

Imaginons un futur où les objets connectés sont pléthore. Une voiture autonome se connecte à un garage intelligent pour l’achat d’une nouvelle roue. Après une négociation par algorithme un paiement à la livraison est négocié en Bitcoin (l’argent est bloqué jusqu’à la livraison grâce à un système de suivi géolocalisé).
Pour le moment ces exemples ne sont pas réalisables et prendront du temps avant que cela soit possible. En effet, il n’existe pas d’interconnexion, ni de standardisation au niveau technologie et légal (loi, taxes…) permettant d’harmoniser ces tâches.

A l’heure actuelle, il est nécessaire de partager ses informations bancaires ou d’utiliser un tiers de confiance commun aux deux parties (Paypal, Lydia…). Cela limite l’utilisation et augmente les risques liés à la sécurité, aux erreurs et aux pertes d’informations (factures dispersées, contenant des erreurs…)

 

Différentes couches composent Request Network, nous allons les aborder une par une, de la plus immuable à la plus malléable.

La couche Core

Elle représente le cœur du projet. Il s’agit des contrats intelligents “essentiels” qui permettent la création de différentes entités et demandes de paiements. Elle permet aussi de détecter les paiements qui ont été effectués. Cette couche est immuable, il est impossible de modifier les informations. Tout le monde peut accéder aux informations de paiements. Cette couche comprend une “intelligence” permettant de savoir quand une facture est payée selon les termes de la facture.
Cette couche repose sur la blockchain de l’Ethereum, apportant des avantages comme les factures Ethereum et ERC20 ainsi que la détection automatique.
D’autres paiements utilisant d’autres devises sont également détectés automatiquement grâce a l’utilisation d’Oracles.

Utiliser cette couche est gratuit, cela permet d’encourager le plus grand nombre a l’utiliser mais également décourager le développement d’autres systèmes concurrents.
Les seuls coûts  sont le gas utilisé par Ethereum et le stockage des informations.

 

La couche Extension

La seconde couche est la couche d’extensions. Elle permet de créer des demandes de paiements plus complètes et complexes que celles proposées par la couche Core en ajoutant des extensions.
Par exemple, si la demande provient d’une entreprise alors elle comprendra des règles pour calculer des taxes comme la TVA, des modalités et des conditions de paiement…

L’utilisation de cette couche est facturable. Chaque extension utilisée prendra des frais d’utilisation qui (une fois transformé en tokens REQ) seront partiellement brûlés. Une partie des frais d’utilisation seront reversés aux développeurs d’extensions.
Les frais liés à l’utilisation des extensions sont estimés entre 0,1% et 0,5% et diminueront au fur et à mesure du développement du système.

Cette couche est libre, chacun peut créer ses propres extensions sur cette dernière.

 

La couche Applications

La dernière couche de l’écosystème REQ est la couche d’applications. Elle se situe hors de la blockchain. Grâce à cette couche les systèmes de plusieurs entreprises peuvent se connecter a Request pour créer des demandes, ou accéder à des information.
Ainsi, la comptabilité, les audits, la fiscalité, les recouvrements peuvent tous être connectés, interagir pour effectuer des paiements…

Il est prévu que Request développe des applications ainsi qu’une API pour créer et accéder aux demandes de paiement automatiquement.

Ce système pourrait permettre la création d’un système de réputation comme nous l’avons vu dans la partie Qu’est-ce que Request Network ?

 

Exemples d’utilisation

Facturation

Request permet aux entreprises de partager directement leur factures sur leur blockchain (Grand Registre). Ainsi il n’y aura plus de factures en double (triple…) exemplaires. En effet, les systèmes comptables liés à la blockchain seront mis à jour en temps réel.

Une entreprise qui attend un paiement pourra immédiatement détecter un retard.
Ce système permettra également d’éviter de nombreuses erreurs comme les taxes, les oublis…

 

Comptabilité et Audit

La comptabilité se fait en temps réel, en plus de permettre une réduction des coûts, cela permet une gestion meilleure et plus rapide.
En effet, avec Request les paiements, remboursements, TVA… sont effectués automatiquement. Les écritures comptables sont inscrites dans le registre sans possibilité d’anti-datation ou de falsification.

Grâce à Request, il sera possible de passer d’une comptabilité en partie double à une comptabilité en partie triple. Un troisième point de validation est ajouté au système de partie double. C’est à cela que les auditeurs et les cabinets d’audit travaillent, sur la vérification de l’authenticité des comptes.
Quand on voit les coûts exorbitants des audits, on imagine les gains financier ainsi que le temps économisé. A titre d’information, en 2014, Microsoft a payé plus de 45 millions de dollars à Deloitte pour leur audit annuel.

Enfin, Request permet la digitalisation des systèmes comptables qui sont actuellement réalisés par des documentations répétitives et de nombreux contrôles.

 

Les audits sont réalisés en temps réel grâce à l’enregistrement de toutes les transactions, de toutes les factures et à leur immuabilité dans le Grand Registre Request.
Ainsi, plutôt que de publier les comptes internes après l’audit annuel, les sociétés peuvent conserver leurs comptes dans une base de données décentralisées, partagées mais également confidentielles. Cela agira comme une source de confiance auprès des investisseurs.

 

Paiement en ligne

Alors qu’un paiement par carte bleue (crédit/débit) expose des informations sensibles Request permet de protéger ces données. Si Jean effectue une commande sur Amazon, Amazon affichera une demande de paiement sur le réseau, le compte de Jean la détectera et demandera la confirmation du paiement. Un seul clic déclenche un virement sans exposer d’informations.

Il devient possible d’éviter des débits non autorisés ou des services facturés de manières cachées.

Request affirme que leur service permet de réduire les coûts engendrés par des services tiers comme Paypal ou Bitpay.

 

Comment acheter la crypto-monnaie REQ ?

Si vous souhaitez acheter du REQ et être propriétaire des tokens, vous devez acheter des BTC ou ETH sur Coinbase ou Kraken puis les transférer sur Binance. Vous pourrez ainsi acheter du REQ sur Binance en échange de vos BTC ou de vos Ethers 🙂 Découvrez nos 2 tutos sur le sujet : Tutoriel Coinbase et Tutoriel Binance


Coinbase – 10€ offerts avec ce lien pour l’achat de vos premiers bitcoins !

Coinbase est une plateforme réputée, sécurisée et simple d’utilisation. Il s’agit du site le plus populaire au monde pour l’achat et la vente de bitcoins, ethers et litecoins.


Binance – Plus de 300 crypto-monnaies différentes !

Binance est le leader mondial pour le trading de crypto-monnaies. Vous y trouverez les frais les plus faibles du marché et une interface fluide et ergonomique.


 

Comment stocker ses coins REQ ?

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de wallet officiel Request Network. Vous pouvez les stocker sur MyEtherWallet ou un autre wallet compatible ERC-20.

Nous vous conseillons, afin de stocker vos REQ en toute sécurité, d’opter pour un hardware wallet. Ces portefeuilles prennent la forme de clés USB sécurisées pour crypto-monnaies. Vous pourrez ainsi stocker vos tokens directement chez vous dans un coffre de banque numérique.

Les 2 portefeuilles électroniques les plus sûrs pour stocker ses coins REQ sont le Ledger Nano S et le Trezor.


Ledger – le portefeuille électronique français !

La société française propose divers portefeuilles électroniques à la vente qui vous permettront de stocker vos crypto-monnaies de façon sécurisée.


Trezor – le coffre-fort numérique le plus sécurisé au monde !

Trezor est un mastodonte dans le domaine du stockage d’actifs numériques et sa réputation n’est plus à faire. Vous pouvez y stocker vos cryptomonnaies les yeux fermés.


 

 


Liens utiles
 

site-internet-reqreddit-reqlivre-blanc-reqtwitter-req


Notes et avis sur le REQ

Merci d’avoir lu cette fiche, j’espère qu’elle vous a plu 🙂 Vous pouvez maintenant attribuer une note sur 5 à cette crypto à partir du module ci-dessous. N’hésitez pas également à commenter cette fiche pour nous donner votre avis sur le REQ, nous faire part de vos questions/remarques et nous dire quelles fiches vous aimeriez voir sur Cryptoast prochainement.

 

Quel est votre avis sur le REQ ?

[Total : 15    Moyenne : 4.3/5]


Robin

Robin est passionné par les cryptomonnaies et tout ce qui touche de près ou de loin aux nouvelles technologies. Il passe plusieurs heures par jour à lire et analyser des documents pour trouver les pépites de demain. Il aime le cinéma, le rock et le Bitcoin 🤘

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata

 



Poster un Commentaire

avatar