Pléthore de nouveaux membres

Les nouveaux membres ont été dévoilés le 11 juin via un communiqué officiel. Les principaux membres rejoignant le consortium d'Hyperledger sont IOHK, IOVlabs et PublicMint, une plateforme de paiement crypto-friendly.

Parmi les autres nouveaux venus figurent la plateforme de tokenisation Atomyze, la société japonaise de conseil Binarystar et DB Systel, filiale chargée du numérique de la Deutsche Bahn, l'entreprise ferroviaire publique allemande.

Les organisations à but non lucratif, les projets open source et les entités gouvernementales peuvent également rejoindre Hyperledger sans frais en tant que membres associés. Ainsi, le projet est rejoint par le Global Blockchain Business Council et l'InterWork Alliance.

L'arrivée d'InterWork Alliance est au même titre qu'IOHK très bénéfique pour Hyperledger. En effet, cette organisation est elle-même composée de mastodontes tels que ChainLink (LINK), Accenture, Hedera Hashgraph, ING, Neo , R3 et Microsoft.

Un tel maillage entre les entreprises profitera grandement à l'élaboration de projets communs autour de la blockchain.

👉 À lire sur le même sujet : le projet collaboratif Hyperledger accueille 8 nouveaux membres, dont Walmart

 

Construire un écosystème basé sur le partage

Brian Behlendorf, directeur exécutif d'Hyperledger, a déclaré que les événements dramatiques de ces derniers mois ont créé un ensemble de défis nouveaux et inattendus pour l'industrie et que la communauté blockchain a fait preuve d'une grande solidarité. Il ajoute :

En tant que technologie, la blockchain joue et jouera un rôle important en ajoutant de la confiance et de la transparence aux transactions et communications les plus essentielles.

Romain Pellerin, directeur technique d'IOHK, se réjouit grandement de l'intégration de l'organisation au sein du consortium d'Hyperledger :

La communauté Hyperledger dispose d'une richesse exceptionnelle de connaissances et d'expertise communes, et nous nous réjouissons de développer des relations solides avec les autres membres du consortium afin de partager nos recherches novatrices, de créer des synergies avec d'autres fournisseurs de solutions blockchain et de développer de nouvelles collaborations industrielles et commerciales.

En particulier, il affirme que l'adhésion d'IOHK à Hyperledger leur permettra de développer leurs solutions blockchain à destination des entreprises et de travailler avec les gouvernements des pays en développement. Sur le long terme, cette collaboration sera sans aucun doute bénéfique pour le projet Cardano dans son ensemble.

👉 Pour aller plus loin : Cardano : une micropuce en vue pour l'utilisation hors ligne de la blockchain

 

Hyperledger continue plus que jamais à construire son écosystème et à inciter davantage de projets en lien avec la blockchain à collaborer ensemble. Les solutions développées par Hyperledger ont déjà été adoptées par de grands noms de la Tech tels que Microsoft, Google ou encore IBM.

👉 Pour en apprendre plus sur le projet : Hyperledger, des solutions blockchain pour les entreprises.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments