InterWork Alliance, l'organisation souhaitant normaliser l'écosystème des tokens

InterWork Alliance, l'organisation qui s'est donné pour mission de renforcer le potentiel d'innovation dans l'écosystème des tokens, a annoncé le démarrage de ses activités le 2 juin dernier. Dans sa quête, elle s'est entourée de géants de la technologie et de la finance tels que Microsoft et le Nasdaq.

InterWork Alliance, l'organisation souhaitant normaliser l'écosystème des tokens

L'InterWork Alliance qu'est-ce c'est ?

L'InterWork Alliance (IWA) est un organisme à but non lucratif neutre, qui oeuvre pour que les entreprises dans le monde utilisent quotidiennement les applications décentralisées (dApps).

Dans cette démarche, elle a réuni de nombreuses entreprises innovantes pour définir les spécificités de fonctionnement du marché. Le but de ce travail était de faciliter l'interopérabilité entre les plateformes en vue de gagner la confiance des utilisateurs.

Dans son arsenal, on compte des entreprises telles que ChainLink (LINK), Hyperleger, Accenture, Hedera Hashgraph, IBM, ING, Neo , R3 et Microsoft. Ce dernier est d'ailleurs l'initiateur du projet.

Bien que déjà composée de plusieurs membres, l'alliance invite d'autres entreprises à la rejoindre. D'ailleurs, un webinaire est prévu le 22 juin pour informer les plus curieux.

 

 Normaliser le secteur des tokens

Un des objectifs de l'IWA est de poser un cadre réglementaire en ce qui concerne les transactions en actifs tokenisés.

Les jetons permettent de s'échanger tous les actifs qui ont de la valeur. Cette valeur peut être de nature numérique comme pour les cryptomonnaies, ou pas, comme pour les titres de propriété, les diplômes, les œuvres d'art par exemple.

Cependant pour qu'il y ait échange entre des tokens de natures différentes, il faudrait que ces actifs s'équivaillent sur une échelle commerciale donnée. Il faut donc que les différents acteurs économiques s'accordent sur la valeur des biens.

 

 N'y a-t-il pas un frein technique à ce projet ?

D'après Marley Gray, architecte principal, Microsoft, et président d'InterWork Alliance, l'aspect technique ne devrait pas inquiéter :

"L'InterWork Alliance fournira les cadres nécessaires aux entreprises pour créer des définitions normalisées de jetons et des contrats en termes commerciaux non techniques, puis les remettra aux développeurs pour le codage sur la plateforme de leur choix."

En effet, le scope de l’alliance englobe :

  • le cadre de classification des jetons : qui permettra aux entreprises de convenir de la nature des actifs et de la manière dont on pourra les échanger ;
  • le cadre Inter work : qui permettra aux entreprises de collaborer et facilitera la conception de contrats pluripartites ;
  • et le cadre d'analyse : dont le but est d'analyser les données pour s'assurer que les partenariats soient gagnant-gagnant.

 

Ce projet répond à un besoin réel et pourra contribuer à l'utilisation courante des jetons sur le plan international, tant pour les entreprises que pour les particuliers.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Binance Earn : comment générer des gains passifs avec vos cryptomonnaies ?

Binance Earn : comment générer des gains passifs avec vos cryptomonnaies ?

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies à acheter pour moins de 1 euro ?

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies à acheter pour moins de 1 euro ?

EUROe : le tout premier stablecoin créé, assuré et régulé à échelle européenne débarque de Finlande

EUROe : le tout premier stablecoin créé, assuré et régulé à échelle européenne débarque de Finlande

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse