La blockchain au cœur des processus administratifs de Pékin

Le gouvernement de la ville de Pékin a dévoilé un plan de 145 pages décrivant un ensemble de mesures visant à devenir une plaque tournante de l'innovation en matière de blockchain pour les deux prochaines années.

Selon le plan, détaillé par le média local The Beijing News, 140 applications de services gouvernementaux utilisent déjà la blockchain dans leur infrastructure.

Celles-ci sont réparties en trois catégories, le partage des données, la gestion collaborative des entreprises et les certifications électroniques. Le fonctionnaire chargé du projet a déclaré :

« La blockchain peut jouer un rôle important dans la valorisation du partage des données, l'optimisation des processus d'entreprise, la réduction des coûts d'exploitation, l'amélioration de l'efficacité de la coopération et la mise en place d'un système de confiance. »

Bien que de nombreuses initiatives de la capitale chinoise soient encore dans une phase expérimentale, d'importants progrès ont déjà réalisé pour l'amélioration des processus administratifs, notamment en réduisant le format papier de certaines démarches.

Selon le Bureau municipal des affaires civiles de Pékin, qui expérimente l'utilisation de la blockchain dans ses processus, les nouveaux systèmes d'authentification de l'identité aux entreprises et aux particuliers de remplir 80% de formulaires en moins, et ont réduit de 40% le temps nécessaire pour l'ouverture d'un compte bancaire.

👉 Sur le même thème : La Chine collabore avec Quarkchain pour tracer ses ressources minérales

 

Un futur hub de la blockchain

Pékin avait partagé ses ambitions concernant la blockchain le mois dernier, en annonçant le début d'une initiative visant à faire de la capitale chinoise l'une des premières villes du pays à intégrer la technologie au cœur même du développement économique de la ville.

« D'ici 2022, Pékin deviendra un centre influent d'innovation en ce qui concerne la technologie blockchain, un centre de démonstration d'applications, un centre de développement industriel et un centre de talents innovants, avait affirmé un porte-parole du gouvernement local. »

Avec l'arrivée prochaine du e-yuan, la monnaie numérique de banque centrale de Chine, le pays est plus que jamais lancé dans la course à l'innovation dans ce domaine.

Le déploiement du yuan numérique n'est probablement plus qu'une question de mois. De plus en plus d'entreprises annoncent qu'elles l'utiliseront, notamment McDonald'sStarbucks, Subway et dernièrement DiDi l'équivalent chinois d'Uber.

👉 Pour aller plus loin : Le Uber chinois DiDi va utiliser le yuan numérique

 

En parallèle de la Chine, d'autres pays souhaitent eux aussi avoir leur part du gâteau et devenir des mastodontes en matière d'innovation blockchain.

C'est notamment le cas de la Corée du Sud, qui prévoit d'investir d'ici 2025 un total de 48,2 milliards de dollars pour promouvoir les nouvelles perspectives numériques telles que la blockchain.

👉 Pour en savoir plus : La Corée du Sud prévoit d'investir des milliards dans l'industrie blockchain

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
medespoir suisse

Merci original