La Corée du Sud mise sur la blockchain et les technologies

Selon ZDNet Korea, le président Moon Jae-in a annoncé que la Corée du Sud va investir un total de 48,2 milliards de dollars pour promouvoir les nouvelles perspectives numériques telles que la blockchain d'ici 2025.

Sa stratégie consiste à encourager la numérisation de toutes les industries, une initiative qui sera le point de départ du pays pour se positionner en tant que leader du numérique du monde post-Covid19 :

« Le 4e cycle de la révolution industrielle et les personnes compétentes en technologies numériques ont déjà commencé à avancer dans la stratégie de développement national pour l'avenir de l'humanité. Nous avons une stratégie de classe mondiale en matière de nouvelles technologies dans notre économie [...] », a souligné Moon Jae-in.

Moon Jae-in a baptisé ce programme de « Korean-New Deal », reprenant le terme utilisé par le président américain Franklin Roosevelt pour les mesures visant à sortir son pays de la Grande Dépression dans les années 1930.

Le New Deal coréen est centré sur deux piliers - le Green New Deal et le Digital New Deal. Alors que le Green New Deal est axé sur la transition de la Corée du Sud vers une économie respectueuse de l'environnement, le Digital New Deal développera les bases déjà solides d'une économie numérique et stimulera l'innovation technologique.

L'administration Moon a proposé de débourser 2,2 milliards de dollars pour le New Deal numérique en 2020, avec des fonds supplémentaires à venir dans les futurs budgets annuels.

👉 Découvrez toutes nos actualités sur la blockchain

 

Se positionner en tant que leader

Le plan de Moon vise à créer plus de 567 000 emplois d'ici 2025, dont plusieurs milliers assurément prévus pour le secteur de la blockchain.

Par ailleurs, deux nouvelles villes pilotes de type « smart city » seront prochainement créées dans le pays, lesquelles accueilleront probablement des expérimentations liées à la blockchain.

Moon a conclu en indiquant que les secteurs de la logistique et les ports du pays seront invités à intégrer dans leurs processus des plateformes basées sur la blockchain, lesquelles permettront d'assurer une meilleure traçabilité des produits.

En avril dernier, le vice-ministre de la Stratégie et des Finances sud-coréennes, Koo Yoon-chul, avait déjà qualifié le marché de la blockchain d'opportunité en or.

👉 Pour aller plus loin : Corée du Sud : la blockchain expérimentée pour l'identification des véhicules autonomes

 

Déjà particulièrement intéressée par le développement de l'industrie de la blockchain, la Corée du Sud souhaite indéniablement se positionner en tant que leader mondial du domaine.

Entre la création d'un revenu universel basé sur un stablecoin, la construction d'un campus universitaire dédié à la blockchain, l'éducation des cryptomonnaies auprès des écoliers et de nombreux autres projets divers, le pays du Matin calme est d'ores et déjà en avance sur l'utilisation de la blockchain et ne souhaite pas s'arrêter en si bon chemin.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments