Une plateforme d’apprentissage destinée aux écoliers sud-coréens enseigne un concept encore absent de la majorité des cursus : les crypto-monnaies. La pratique pourrait devenir plus courante dans les années à venir.

 

L’école enseigne les cryptos aux écoliers sud-coréens

Comme le rapporte Cryptonews, la plateforme sert à enseigner aux enfants l’esprit d’entrepreneuriat. Elle leur explique les mécanismes permettant de lever des fonds, en particulier des fonds en crypto-actifs. L’application porteuse de ce projet s’appelle Yeep, et elle a été développée en partenariat avec le Ministère de l’Éducation. Les petits sud-coréens peuvent y enregistrer des idées d’entreprises ou des innovations qui leur semblent intéressantes. Ces dernières sont ensuite listées sur une place de marché nationale, qui rassemble les projets de tous les écoliers.

Il leur est également possible d’investir dans les projets de leurs camarades, grâce à un token : le « yeep » (qui se traduit par « feuille » en coréen). Il semblerait que l’appli se soit également inspirée des systèmes de gouvernance proposés par les crypto-monnaies « réelles » : les investisseurs en herbe peuvent en effet faire part de leurs suggestions et améliorations, à mesure que le projet prend de l’ampleur. C’est donc un marché plus vrai que nature qui est alimenté et mis à jour par les écoliers sud-coréens.

👉 Découvrez notre top 10 des meilleurs projets crypto du moment

 

Des tokens de « yeep » pour investir dans des projets

Les tokens de « yeep » n’ont aucune valeur réelle (ouf !), mais ils imitent fidèlement le fonctionnement des monnaies numériques qui sont utilisées à l’heure actuelle pour porter des projets. Cela montre bien l’ouverture aux nouvelles technologies du gouvernement sud-coréen, qui semble vouloir miser sur ces nouvelles manières d’échanger des fonds dès le plus jeune âge.

Les Sud-Coréens sont particulièrement favorables à ces nouveaux modes d’échange et utilisent déjà largement des services de paiement tiers. Le volume de transaction de Samsung Pay a ainsi dépassé les 30 milliards de dollars au printemps 2019, avec plus de 14 millions d’utilisateurs en Corée du Sud. Kakao Pay, un de ses concurrents, a également fortement progressé. Il est donc logique que les crypto-actifs suivent cet essor.

 

Les cryptos dans les cours de récré ?

Bien évidemment, peu de projets cryptos d’ampleur s’adressent actuellement aux écoliers et aux enfants. Quelques exceptions existent cependant. C’est le cas de Pigzbe, une tirelire numérique qui fonctionne avec la crypto-monnaie Stellar (XLM), et qui avait levé plus de 100 000 dollars lors d’une campagne de financement sur Kickstarter. Certains publient également des guides pour expliquer le Bitcoin et les crypto-actifs aux publics les plus jeunes. Les livres des « Bitkidz » avaient ainsi fait parler d’eux lors de leur sortie il y a quelques années.

L’éducation aux monnaies numériques sera en tout cas un des enjeux de demain, à mesure que leur utilisation se démocratisera. En attendant, on devrait avoir quelques années devant nous avant de voir débarquer le Bitcoin et l’Ethereum dans les manuels scolaires français !

👉 Pour les adultes, il y a toujours les centaines de cours de Cryptoast pour en apprendre plus sur la blockchain et les crypto-monnaies

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments