En Corée du Sud, le gouvernement a récemment affirmé que le marché de la blockchain représente une opportunité en or pour que le pays prenne de l'avance sur le plan technologique.

Cela résonne comme un appel national envers les entreprises du secteur privé de toute la Corée du Sud, qui sont invitées à exploiter le potentiel de la blockchain.

 

Le potentiel de la blockchain reconnu

Selon un rapport publié le 17 avril par Fn News, le vice-ministre de la Stratégie et des Finances sud-coréennes, Koo Yoon-chul, a tenu le 16 avril une réunion sur le potentiel de la blockchain avec des organismes connexes et des experts du secteur privé.

On y apprend notamment que le gouvernement sud-coréen prévoit de travailler main dans la main avec les entreprises privées afin de maximiser le poids du pays dans l'industrie de la blockchain. Ainsi, le budget de l'État pour l'année prochaine inclurait le financement d'un certain nombre de projets liés à la blockchain :

La taille des activités liées à la blockchain devrait croître à un taux annuel moyen de plus de 80%, et les pays étrangers les soutiennent de manière compétitive afin de devancer les marchés qui attirent l'attention en tant que technologies prometteuses pour l'avenir, a déclaré Koo Yoon-chul.

Le vice-ministre a ajouté que la Corée de Sud faisait face à « une opportunité en or » pour progresser dans le domaine de la blockchain. Il estime que le fossé technologie avec les pays avancés tels que les États-Unis, la Chine et ceux de l'Europe est peu important et pourrait être comblés en 2 ou 3 ans.

La Corée du Sud accélère grandement ses ambitions et considère que si le soutien aux entreprises se fait efficacement dans les premiers stades de développement de leurs produits, il est encore possible pour le pays de se positionner en amont de l'industrie.

👉 À lire sur le même sujet : la Corée du Sud adopte une loi légalisant l'industrie des cryptomonnaies.

 

La concurrence sera féroce

Souvent qualifiée de pionnière pour tout ce qui touche à la blockchain et aux cryptomonnaies, la Corée du Sud réaffirme ses prises de position.

En appelant les entreprises du secteur privées à se tourner vers la blockchain, la Corée du Sud a tout pour devenir le nouveau centre mondial des innovations en lien avec cette technologie.

Toutefois, le pays n'est pas le seul à miser gros sur le développement de solutions blockchains. La Chine est, entre autres, un concurrent redoutable auquel la Corée du Sud devra faire face.

À la veille de déploiement de sa monnaie numérique de banque centrale (CBDC), la Chine semble déjà prendre une avance considérable sur le reste du monde.

👉 Pour en savoir plus : Chine : une banque révèle l'application de test pour la monnaie numérique de banque centrale.

 

En novembre dernier, des responsables gouvernementaux et des organisations ont fait une demande de faisabilité d'un projet de recherche et développement autour de la blockchain, qui prévoit d'injecter, entre 2021 et 2026, 383 millions de dollars.

Avec ces récentes déclarations, il se pourrait que l'allocation de cette somme considérable devienne réalité dans les prochains mois.

👉 Pour plus de détails : La Corée du Sud prévoit d'investir $382M dans la R&D de la blockchain pour les 6 prochaines années.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments