La Banque agricole de la Chine (ABC), l'un des quatre géants bancaires de l'État, expérimente une interface de test pour la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) du pays.

 

Les premières images de l'application

Selon un rapport du 14 avril du média chinois BlockBeats, les images d'une nouvelle application de la Banque agricole de Chine ont commencé à circuler en Chine par le biais de WeChat.

Les images représentent une version bêta d'une application portant les logos de la Banque agricole de Chine. Le terme « DC » placé au centre de l'écran d'accueil de l'application se démarque, ce qui coïncide avec l'un des noms donnés à cette CBDC : Digital Currency Electronic Payment, ou DC/EP.

L'application présente plusieurs fonctionnalités liées à cette monnaie numérique, notamment le change de monnaie numérique, la gestion des portefeuilles, le suivi des transactions et la connexion d'autres portefeuilles :

Application CBDC Chine

Capture d'écran de l'application

Selon Matthew Graham, le PDG de Sino Global Capital, l'application pouvait être téléchargée par ceux qui sont sur la liste blanche du gouvernement. Il avait même partagé un lien vers le téléchargement, mais ce dernier a depuis été retiré.

Graham a ajouté que l'application est actuellement destinée aux habitants des villes de Shenzhen, de Chengdu, de Suzhou et pour la zone économique spéciale de Xiongan.

👉 À lire sur le même sujet : Banque de France : un appel à candidature pour tester une monnaie numérique de banque centrale

 

Un lancement imminent ?

Parallèlement à cette nouvelle application, la Chine se prépare à lancer sa structure nationale autour de la blockchain, dans le cadre de la stratégie du pays pour devenir le leader de la transformation numérique de l'économie mondiale.

Baptisé le Blockchain Service Network (BSN), celui-ci est sur le point d'être lancé au niveau national le 25 avril.

Cette organisation travaillera pour concevoir des normes et des plans pour la poussée de la Chine vers l'adoption généralisée de la technologie de la blockchain et des registres distribués. Il est donc évident que la CBDC profitera de cette initiative et que cela pourrait même accélérer son déploiement complet.

Dans le cas où cela fonctionne comme prévu, les entreprises et les développeurs pourront se connecter au BSN et créer des applications basées sur la blockchain avec une simplicité sans précédent.

Selon la Banque des règlements internationaux (BRI) - considérée comme la banque centrale des banques centrales - le timing pour le lancement d'une alternative pour les paiements ne pourrait pas être meilleur.

D'après un rapport publié le 3 avril, la BRI affirme que l'apparition du Covid-19 a accéléré le désintérêt des populations envers l'argent liquide et que des solutions alternatives allaient gagner en intérêt :

La pandémie de Covid-19 pourrait donc mettre en évidence l'importance d'avoir accès à divers moyens de paiement et la nécessité pour tout moyen de paiement de résister à un large éventail de menaces.

👉 À lire sur le même sujet : Tencent et Alibaba ont déposé le plus de brevets blockchain en 2019.

 

En décembre dernier, la Chine avait déjà dévoilé que sa monnaie numérique de banque centrale serait testée dans les villes de Shenzhen et Suzhou avec l'aide de sept entreprises d'État, dont quatre banques et trois géants des télécommunications.

La Chine met les bouchées doubles pour déployer au plus vite sa CBDC et tout semble s'accélérer dans le cadre de la relance économique post Covid-19.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments