Interdiction du minage en Chine : le gouvernement traque les mineurs cachés

Les nouvelles du printemps dernier n'ont donc pas été qu'une énième fausse interdiction du minage de Bitcoin (BTC) en Chine. Huobi et OKEx avaient été les premiers à s'inquiéter du durcissement de la régulation de la part du gouvernement chinois. La suite semble leur donner raison.

De nombreux mineurs ont déjà décidé de quitter l'Empire du Milieu, laissant certaines centrales hydroélectriques inutilisées. Aujourd'hui, la lutte semble s'intensifier pour débusquer les mineurs récalcitrants qui continuent leur activité initiale.

Selon certaines sources, afin de passer sous le radar de Pékin, ces mineurs auraient requalifié leur activité en analyses de données ou centres de stockage de données. Courant septembre, les inspections gouvernementales ont touché les universités, les institutions de recherche et les centres de données.

👉 Retrouvez toute l'actualité du minage de cryptomonnaies

Le gouvernement chinois craint pour ses réserves d'énergie durant l'hiver

Outre le fait que la pratique du minage est quasi-illégale ou, au moins, fortement déconseillée, le gouvernement chinois avance l'argument des réserves d'énergie durant l'hiver. Le minage de BTC pourrait puiser dans les ressources et causer des pannes d’électricité lors des périodes de grands froids.

Pourtant, comme on l'a indiqué plus haut, le départ de nombreux mineurs depuis le printemps dernier a laissé certaines centrales à l'arrêt. En outre, une province a décidé de promouvoir la voiture électrique pour rediriger l'énergie non utilisée.

On peut donc se demander si les craintes pour l'hiver sont réelles ou bien un faux argument pour définitivement anéantir le minage en Chine.

Si la majorité des mineurs sont partis poursuivre leur activité ailleurs, certains sont restés. Pour éviter d'être repérés, ces mineurs changent régulièrement le lieu d'implantation de leur ferme de minage. Les régulateurs ont également plus de mal à traquer les fermes disposant de moins de 100 machines.

La suspicion des autorités s'articule en effet principalement autour d'une soudaine augmentation de la consommation d'énergie dans un lieu précis. Or, moins il y a de machines, moins cette augmentation de la consommation est considérée comme douteuse. Elle est encore moins si elle n'est pas prolongée, d'où le changement régulier de localisation.

👉 À lire – Chine : trois nouvelles provinces interdisent le mining de Bitcoin (BTC)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

La réalité de l'interdiction du minage en Chine 

Alors que l'activité de minage de BTC a été maintes fois menacée ces dernières années, l'interdiction pure et dure n'a jamais été réelle. Il s'agissait tout au plus de menaces, bien qu'elles aient pu parfois avoir des conséquences importantes.

Aujourd'hui, la donne semble avoir changé et le gouvernement chinois veut clairement éradiquer le minage du pays, ce qu'il a plus ou moins réussi à faire. Pour certains, le départ de nombreux mineurs est plutôt une bonne nouvelle pour les cryptomonnaies, tant le minage dépendait trop de la Chine.

De 65% en décembre 2020, le hashrate est passé à 46% en avril dernier, qui est la dernière donnée disponible sur le sujet. Nul doute que les prochains chiffres montreront une décrue de la dépendance à la Chine. Dans quels pays se sont réfugiés les mineurs ayant quitté la Chine ? L’Amérique du Nord semble notamment avoir tiré son épingle du jeu.

👉 Sur le même sujet – Environ 90% des mineurs chinois de Bitcoin (BTC) seraient à l’arrêt

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments