La procureure générale de New York interdit deux plateformes de lending non enregistrées

La régulation américaine semble vouloir sévir à l’encontre des plateformes proposant de générer des revenus passifs en cryptomonnaies. C’est précisément dans l’État de New York qu’une étape importante a été franchie ce lundi, avec une interdiction prononcée à l’encontre de deux de ces plateformes. Trois autres font l’objet d’une enquête approfondie.

Le cabinet de la procureure générale de New York n’a pas cité le nom de ces deux plateformes. Pourtant, malgré l’anonymat des courriers adressés par la procureure générale (le premier d’information et le second de demande de cessation d’activité), des rumeurs laissent penser qu’il s’agirait de deux des plus importantes du secteur, Celsius Network et Nexo. À cette heure-ci, aucune information n’a filtré sur les trois autres faisant l’objet d’une demande d’information.

Le courrier de demande de cessation d’activité laisse dix jours aux deux plateformes pour arrêter leurs services dans l’État de New York. Cela permettrait d’éviter toute action judiciaire de la part des autorités à l’encontre de Celsius et Nexo, si ces deux sociétés sont bien celles visées par les courriers.

👉 À lire – La valorisation de Celsius Network augmente de 2 400 % après une nouvelle levée de fonds

Une injonction de cessation d’activité pour non-respect de la législation en vigueur

Dans un communiqué, le cabinet de la procureure vise explicitement des plateformes qui ne sont pas enregistrées et seraient donc en contrariété avec la législation en vigueur.

Le New York's Martin Act de 1921 est invoqué, ce dernier précisant que toute société faisant la promotion de comptes rémunérés en intérêts respecte les dispositions relatives aux titres financiers.

Or, le Martin Act permet au cabinet de la procureure d’enquêter en cas de fraude potentielle ou avérée dans le domaine des titres financiers. Ainsi, si les plateformes proposent effectivement des comptes rémunérés en intérêts, qui seraient de facto assimilés à des titres financiers, l’enregistrement desdites plateformes est obligatoire.

À ce jour, l’activité exercée par Celsius Network, Nexo et leurs concurrents n’est pas clairement définie par la loi. S’il est vrai qu’ils proposent des comptes rémunérés en cryptomonnaies, ces derniers étant leur principal argument de vente, la législation n’affirme pas ou n’infirme pas que ces comptes rémunérés soient assimilés à des titres financiers.

👉 À lire – Bitfinex, Tether (USDT) concluent un accord avec l’État de New York et s’acquittent d’une amende de 18,5 M$

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les plateformes de lending dans le collimateur des autorités américaines

Ce n’est pas la première fois que ces plateformes se font taper sur les doigts par les autorités américaines. En juillet dernier, BlockFi s’était attirée les foudres des autorités financières de quatre États américains, notamment en raison d’une absence d’enregistrement.

Il y a quelques semaines seulement, c’est la SEC, le régulateur financier fédéral américain, qui a fait reculer Coinbase pour son projet Coinbase Lend. De manière générale, Gary Gensler, directeur de la SEC estime que les plateformes ne pourront pas survivre sans régulation.

Pour revenir à la décision de la veille, à l’heure actuelle, de nombreuses inconnues perdurent sur cette injonction du cabinet de la procureure générale de New York.

Les plateformes visées vont-elles réellement cesser leur activité ? Nexo aurait déjà indiqué que ses produits n’ont jamais été accessibles dans l’État de New York. Les jours qui vont suivre seront déterminants et nous vous tiendrons informés.

👉 Suivez toute l’actu liée à la régulation des cryptomonnaies

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments