Coinbase abandonne ses projets de lending en raison des réserves de la SEC

En entrant au Nasdaq au printemps dernier, Coinbase a accepté de se soumettre à l'autorité de la SEC américaine. Or, cette dernière vient de lui infliger un camouflet, en s'opposant à son projet de lending, baptisé Lend. Conséquence immédiate, la plateforme d'échange a tout simplement décidé d'abandonner son initiative. Coinbase ne serait d'ailleurs pas la seule plateforme locale dans le viseur du régulateur américain.

Coinbase abandonne ses projets de lending en raison des réserves de la SEC

La SEC fait reculer Coinbase pour son projet de lending

Il y a quelques jours, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme financier aux États-Unis, a menacé d’une action en justice la plateforme Coinbase. La cause de ces fortes réserves n’est autre que le projet Lend de Coinbase, un service permettant de rémunérer en intérêts les utilisateurs.

Brian Armstrong, le PDG de Coinbase, s’était alors défendu dans un long fil Twitter afin de comprendre les raisons pour lesquelles la SEC s’en prenait à Coinbase sur ce sujet. Il envisageait alors d’aller jusqu’au tribunal pour clarifier la situation une bonne fois pour toutes.

Finalement, par la simple mise à jour d’un article de son blog, qui est passée inaperçue, Coinbase a finalement annoncé que le programme USDC APY était reporté aux calendes grecques.

👉 Sur le même sujet – La SEC menace Coinbase de procès – Que risque le géant des cryptomonnaies ?

Coinbase Lend visait à proposer des titres financiers non enregistrés selon la SEC

La SEC estime que, sous la forme proposée par Coinbase Lend, le produit en question violerait la législation relative aux titres financiers (securities law) aux États-Unis.

Selon le gendarme financier américain, Coinbase Lend aurait pu être considéré comme une mise sur le marché de titres financiers non enregistrés, ce qui est illégal.

Brian Armstrong s’en est ému, précisant notamment que la SEC n’avait donné aucune explication sur les raisons poussant la commission à considérer les produits de Coinbase Lend comme des titres financiers.

Introduite en bourse depuis le printemps dernier, Coinbase s’est ipso facto soumise à l’autorité de la SEC. Malgré la relative résistance de Brian Armstrong, ainsi que celle de son directeur juridique, Paul Grewal, la plateforme américaine n’avait pas vraiment un autre choix que celui d’abandonner son projet ou d’aller en justice contre le régulateur.

👉 À lire – Le directeur de la SEC estime que les plateformes d’échange ne survivront pas sans régulation

Cryptoast Research

Passez vos investissements à la vitesse supérieure

toaster icon

Les autres plateformes américaines dans le viseur de la SEC ?

Face à la SEC, Coinbase semble désormais pieds et poings liés, et ne peut plus réellement s’opposer à son autorité. En revanche, ce n’est pas le cas des autres plateformes d’origine américaine comme Kraken, Celsius, BlockFi ou même les développeurs de DEX comme Uniswap.

En effet, elles sont tout au plus enregistrées auprès des autorités comme entreprises, parfois comme des filiales d’une société mère. C’est par exemple le cas pour Kraken, officiellement la propriété de Payward Inc. Or, ces plateformes restent plus ou moins en dehors d’une autorité de la SEC.

Néanmoins, le régulateur américain enquête déjà sur les développeurs d’Uniswap. De même, Celsius et BlockFi, qui proposent des produits similaires au mort-né Coinbase Lend, sont dans l’œil du cyclone.

Coinbase pourrait alors considérer qu’il existe une rupture d’égalité avec ces plateformes de lending, qui semblent profiter de la situation. L’avenir nous dira si ces dernières seront inquiétées par la SEC ou si elles passeront entre les gouttes.

👉 À lire – Les développeurs d’Uniswap font l’objet d’une enquête de la SEC des États-Unis

Se procurer simplement ses premières cryptomonnaies

9€ de bitcoin offerts pour votre 1er achat

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals