Les autorités chinoises ont ordonné il y a quelques jours l’arrêt des activités minières dans la province du Sichuan. Elle représente à elle seule 9,66% du hashrate de Bitcoin (BTC) dans le monde.

 

 Sichuan, terre promise des mineurs

La Chine est le foyer de certains des plus grands pools miniers du monde, avec pour activité principale le minage de Bitcoin.

Selon le média en ligne Sina.com, 70 % du BTC global serait miné en Chine, contre 70 % du BTC local dans la province du Sichuan, en raison de la capacité électrique du bassin de la rivière Dadu.

Cette dernière lui confère une certaine abondance d'hydroélectricité, l'électricité représentant généralement 60 à 70% des dépenses d'une mine de bitcoins.

La fraicheur du climat et la main-d'oeuvre qualifiée peu coûteuse contribuent également à faire du Sichuan un paradis sur terre pour les mineurs de crypto-actifs.

D'ailleurs, des antennes des grands groupes miniers comme AntPool ou Huobi se situent, entre autres, dans la région.

Selon des études de l'Université de Cambridge, Sichuan est la source de près de 9.66% du hashrate mondial.

Répartition Hashrate Bitcoin Chine

Répartition mensuelle moyenne du hashrate par provinces chinoises - Source : Université de Cambridge

👉 Retrouvez notre guide sur le mining de cryptodevises

 

 Blockchain 1 - Bitcoin 0

L'administration financière de cette région de Chine a récemment publié un communiqué à destination de ses services annexes, leur intimant de conduire les entités minières à l’arrêt de leurs activités de manière ordonnée dans la région.

C'est un coup dur pour les industriels miniers chinois. Car ils ont eu l'occasion de fêter récemment, les autorisations leur octroyant le droit d'utiliser l’excès d'énergies hydroélectriques générées.

Avec cette décision, les agences gouvernementales entendaient faire de la province, le pivot à fort impact écologique de l'industrie de la blockchain.

👉 Pour aller plus loin : La Chine revoit sa position à l'égard de l'industrie du mining

 

 Alors pourquoi cette décision?

Il est important de préciser que la Chine n'est pas familière à l'usage du BTC et des altcoins, car elle souhaite que le yuan numérique ait le monopole dans le pays.

D'ailleurs à l'heure actuelle, les Chinois peuvent posséder des cryptomonnaies, mais il leur est interdit de les échanger.

La Chine, bien que devenue l'un des principaux marchés de change, est victime d'un gros vide juridique en ce qui concerne les monnaies cryptographiques.

Cela permet ainsi aux investisseurs chinois de contourner les contrôles gouvernementaux.

C'est d'ailleurs cet argument qui est donné par les autorités provinciales du Sichuan comme étant la cause de ce remaniement.

Comme mentionné dans l'avis, en raison de la hausse des opérations en cryptos, certaines compagnies se sont vu devenir des " superpuissances ", en s'installant dans des régions où l'énergie éolienne et l'hydroélectricité sont abondantes.

Et en ce moment, elles seraient en train de promouvoir des projets d'extraction de devises virtuelles en dehors du pays afin de stimuler le développement du secteur, de convaincre les investisseurs, et de dissimuler les éventuels risques comme les levées de fonds illégales ou les fraudes au blanchiment d'argent.

Or, la Chine assoit sa souveraineté dans l'espace minier principalement à travers le faible coût de la main-d'œuvre et l'abondance du flux électrique. Ces caractéristiques ne sont pas facilement substituables.

Il semblerait donc qu'à travers la mise en application de ces mesures drastiques, elle essaie de négocier la normalisation de tous les domaines autour de la blockchain, cryptomonnaies incluses.

 

Bien que les motivations des autorités chinoises puissent être acceptables, nous sommes en droit de nous interroger sur la prise en charge des milliers d'employés qui vont se retrouver au chômage. La crise sanitaire est déjà tributaire de lourds maux, faut-il vraiment en rajouter ?

👉 À lire à ce sujet : Le gouvernement iranien mise sur l’industrie du mining

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments