Après l’achat de crypto-monnaies sur des plates-formes dédiées, une grande partie des investisseurs choisit souvent de les laisser là où ils sont. Une habitude qui nous provient des banques traditionnelles, mais qui est pourtant beaucoup plus risquée qu’elle n’apparaît.

En effet, il peut arriver que ces plates-formes fassent faillite, soient piratées, ou disparaissent tout simplement. Pour éviter la perte de vos cryptomonnaies dans ces circonstances, une seule possibilité : gérer vos actifs par vous-mêmes, et les détenir sur des portefeuilles dont vous êtes seul maître.

 

Utilisation de portefeuilles personnels

Cette méthode, qui est la plus sécurisée, n’est pas forcément la plus évidente. Il est parfois difficile de choisir un wallet qui correspond à nos attentes. Pour cela, différents articles présents sur Cryptoast peuvent vous aider :

De nombreux autres crypto-actifs requièrent l’utilisation de portefeuilles spécialisés, qui ne sont pas présents dans ces articles. Il s’agit généralement de blockchains et autres DAG n’étant pas issus d’un crypto-actif existant et bien connu du public.

Dans ces cas, il vaut mieux se fier au portefeuille officiel s’il y en a un, et à défaut, au portefeuille le plus populaire. Cependant, les portefeuilles logiciels offrent tous des fonctionnalités et des interfaces différentes. Il est souvent nécessaire de les essayer un par un pour savoir lequel vous convient le mieux.

Une fois votre wallet choisi, il s’agit de comprendre comment l’utiliser pour gérer vos actifs, consulter les transactions et le contenu des adresses.

 

Consultation du contenu de votre adresse

Lorsque vous gérez l’envoi et la réception de crypto-actifs directement avec un portefeuille, qu’il soit logiciel ou matériel (Ledger Nano S, Ledger Nano X, Trezor…), il vous faudra souvent observer le déroulement des opérations directement, par le biais de sites appelés « block explorers ».

Dans le cas des portefeuilles matériels, c’est tout simplement parce qu’ils n’offrent pas la possibilité de consulter l’état des transactions, de s’assurer qu’elles ont été validées ; ou même d’accéder à la liste des transactions effectuées sur votre portefeuille.

Dans le cas des portefeuilles logiciels, certains vous permettront de consulter la liste des transactions effectuées ainsi que leur état sur le réseau, mais ce n’est pas une fonction systématiquement présente.

Vous devrez donc probablement avoir recours un jour ou l’autre à un « bloc explorer ». Il s’agit en fait de moteurs de recherche spécialisés, vous permettant de voir le contenu des transactions ou adresses entrées dans le champ de recherche.

Ces données ne concernent que le ou les crypto-actifs supportés par le moteur en question. En outre, lorsqu’il s’agit d’un crypto-actif permettant de créer des jetons, toutes les transactions liées aux jetons existant sur la plate-forme sont également visibles.

Pour les crypto-actifs les plus connus, il existe un grand nombre de moteur de recherche de ce genre, et beaucoup offrent la possibilité de faire des recherches sur plusieurs blockchains avec une seule interface.

Voici quelques exemples :

La liste est longue, et comme vous pouvez le voir pour les moteurs de recherche multi-chaînes, les crypto-actifs supportés changent à chaque fois.

Ce n’est toutefois pas la règle pour les crypto-actifs moins connus, qui doivent souvent se contenter d’un ou deux moteurs de recherche, capables uniquement de trouver les contenus relatifs à ce crypto-actif. C’est par exemple le cas de Masari, pour lequel seuls ces moteurs de recherche existent : msrchain.net, et le moteur de recherche de Masari Wallet.

Pour trouver ces moteurs de recherche, il faut généralement s'orienter vers les forums de discussion au sujet des crypto-actifs concernés. Parfois, une liste est faite sur le site internet s'il y en a un. Souvent, une simple recherche Google suffit.

Vous pourrez par ailleurs constater que l’interface est extrêmement basique sur le premier moteur de recherche Masari. C’est souvent le cas pour des projets de cette ampleur, pour lesquels la demande et le financement sont assez faibles.

Ce n’est donc pas une raison de se méfier. Il s’agit de ne pas oublier que les moteurs de recherche ne sont que des accessoires, les crypto-actifs peuvent fonctionner sans eux. Même si c’est bien pratique de les avoir à disposition.

 

Utilisation des moteurs de recherche crypto

Lorsque vous avez choisi un moteur de recherche approprié, son utilisation est similaire à celle de Google et consorts : il y a une barre de recherche, dans laquelle vous devez insérer les données recherchées.

En l’occurrence, les données peuvent être les suivantes :

Mais ces moteurs de recherche ne permettent pas de trouver les éléments de la même manière que Google : vous ne pouvez pas simplement chercher « portefeuille de Jean-Claude » pour trouver son adresse. Il faut souvent connaître l’adresse pour y accéder.

Récemment, certains moteurs de recherche ont donc commencé à proposer la recherche par alias : lorsque quelqu’un souhaite donner un nom à un porte-monnaie, il peut en informer le moteur de recherche, qui redirigera ensuite les recherches concernées vers son porte-monnaie.

D’autres crypto-actifs, comme NANO, ont fait de ceci une fonctionnalité du réseau, afin que les alias soient connus de tous, peu importe le moteur de recherche utilisé.

Malheureusement, c’est encore assez rare. Et lorsqu’on cherche une adresse qui ne bénéficie d’aucun alias, elle doit être recopiée très exactement dans la barre de recherche. S’il y a une faute de frappe, vous ne trouverez rien. En conséquence, il vaut mieux se contenter de copier/coller le texte lorsque c’est possible.

En ce qui concerne l’interface des moteurs de recherche, elle est différente à chaque fois. Il est donc inutile de vous montrer au cas par cas. Les informations indiquées sont généralement les mêmes, elles sont simplement présentées différemment.

Les informations affichées dépendent également du type de crypto-actif : si vous recherchez une adresse d’un crypto-actif anonyme, vous ne verrez pas autant d’informations que sur une adresse Ethereum, où toutes les transactions sont visibles, ainsi que leurs montants, les frais payés…

Pour mieux connaître les moteurs de recherche, le mieux reste donc de s’en servir.

 

Différenciation des contenus

Lorsqu’on utilise plusieurs crypto-actifs, il peut parfois être difficile de déterminer exactement à quoi doit ressembler une adresse, transaction ou autre.

En fait, les standards varient en fonction du crypto-actif principal de la blockchain concernée.

Les adresses BTC, par exemple, suivent un standard bien défini, qui permet d’utiliser plusieurs formats d’adresse comme indiqué dans cet article sur les adresses Bitcoin. Il en est de même pour les transactions, et la numérotation des blocs.

Par contre, vous ne trouverez aucune différence de présentation entre une transaction d’envoi d’Ether, et une transaction d’envoi de jeton ERC-20. Puisque les jetons ERC-20 sont construits sur la blockchain Ethereum, ils suivent toutes ses règles, et cela inclut la nomenclature des transactions, qui commenceront dans tous les cas par « 0x ».

Les adresses sont nommées de la même manière, puisqu’elles sont de toute façon communes aux deux actifs : une adresse peut à la fois contenir de l’Ethereum et de multiples jetons ERC-20. Cette règle est la même pour tous les crypto-actifs permettant d’émettre des jetons : ces derniers suivent les règles de l’actif principal.

Chaque actif disposant de sa propre nomenclature, il vous faudra faire preuve d’observation lorsque vous devrez déterminer quel crypto-actif est concerné par la transaction ou le portefeuille recherché.

 

Conclusion

Une fois votre portefeuille et votre moteur de recherche choisi, vous serez prêt à analyser tous les mouvements de fonds et autres actions réalisées sur votre adresse. Il s’agit en quelque sorte de votre relevé bancaire complet, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Peut-être est-il moins lisible que les relevés bancaires traditionnels, mais comme nous l’avons constaté avec le système des alias, différentes améliorations arrivent avec le temps, et vous permettront peut-être dans quelques années de vous passer entièrement des banques.

A propos de l'auteur : Benjamin M.

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Passionné de crypto à mes heures perdues, je suis un juriste originaire du Sud de la France. J’adore décortiquer le fonctionnement de ces technologies et je m’intéresse également aux profonds changements qu’elles apportent. A côté de cela, j’aime le foot, la philosophie, les échecs et les porte-bonheurs chinois.
Tous les articles de Benjamin M..

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments