Faillite : Voyager Digital va pouvoir rembourser 270 millions de dollars à ses clients

L’exchange de cryptomonnaies Voyager Digital a reçu l’accord du tribunal des faillites de New York pour rembourser 270 millions de dollars à ses clients. Cette mesure ne couvrira malheureusement pas l’ensemble des fonds verrouillés. La plateforme posséderait effectivement 1,3 milliard de dollars d’actifs numériques sous gestion.

Faillite : Voyager Digital va pouvoir rembourser 270 millions de dollars à ses clients

L’exchange Voyager Digital va pouvoir rembourser les clients

La plateforme américaine d’échange de cryptomonnaies Voyager Digital a été autorisée à rembourser 270 millions de dollars à ses clients. Michael Wiles, le juge en charge de l’affaire au tribunal des faillites de New York a considéré que la société avait fourni une « base suffisante » pour procéder à cette opération.

Les clients de l’exchange pourront alors accéder à ces fonds, détenus par la Metropolitan Commercial Bank, une banque new-yorkaise.

Depuis qu’elle avait invoqué le chapitre 11 de la loi sur les faillites, Voyager n’avait effectivement plus accès à ses avoirs. Cette mesure lui a alors permis de mettre ses actifs en sécurité, afin que la justice prenne le relais sur la situation entre l’entreprise et ses différents créanciers.

? Pour aller plus loin – Retrouvez notre guide pour affronter au mieux le bear market

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Un remboursement malgré tout incomplet

Si ces 270 millions de dollars sont un premier pas salutaire dans le processus de déblocage des avoirs des clients, ce ne sera malheureusement pas suffisant. Et pour cause, selon le Wall Street Journal, qui a relayé l’information, Voyager possède 1,3 milliard de dollars de cryptomonnaies sur sa plateforme.

Si nous ne savons pas dans quelle proportion ces derniers appartiennent aux clients, le fait est qu’ils sont encore verrouillés pour le moment. Ces actifs numériques sont désormais rattachés au dossier de la faillite et seront utilisés pour rembourser les créanciers de Voyager.

Ainsi, il y a donc des chances pour que les clients ne retrouvent pas l’ensemble de leurs dépôts à la fin de cette opération. Cette éventualité aurait pu être évitée si la société avait accepté l’offre de FTX à la fin du mois de juillet. Les utilisateurs auraient alors eu accès à leurs cryptos dans la foulée.

Cette décision est justifiée par Joshua Sussberg, un des avocats de Voyager, qui indique que cette offre était la plus basse, de toutes les propositions reçues. Des négociations seraient toutefois toujours en cours avec FTX. De manière plus générale, Voyager chercherait à finaliser sa vente d’ici septembre, sans préciser quelle offre était pour le moment privilégiée.

En attendant, les investisseurs qui avaient accordé leur confiance à la plateforme devront encore patienter pour espérer revoir un jour le solde de leurs fonds.

? Dans l’actualité également – BlackRock s’associe à Coinbase pour développer les cryptomonnaies auprès des institutionnels

Cryptoast Research : profitez de 50 % de réduction pour célébrer le halving !

Source : The Wall Street Journal

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?