Facebook s'intéresse de près aux NFTs

Facebook, le réseau social qui compte 2,85 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois, envisage de se lancer dans les NFTs, rapporte Bloomberg dans un article publié ce 24 août 2021. Interrogé par le média, David Marcus, l'actuel responsable de la division financière de Facebook, n'a pas caché l'intérêt du groupe californien pour les tokens non fongibles.

« Nous examinons certainement nombre de façons de nous impliquer dans cet espace parce que nous pensons que nous sommes vraiment bien placés pour le faire », déclare David Marcus.

Sans surprise, le réseau social envisage d'inclure ces produits et fonctionnalités liées aux NFTs à son futur portefeuille numérique, Novi. Autrefois appelé Calibra, Novi est un wallet qui sera directement intégré aux applications du groupe Facebook, à savoir Messenger, WhatsApp et Instagram. Il permettra aux utilisateurs d'échanger facilement des devises sans frais cachés par le biais de l'interface des applications de messagerie.

« Lorsque vous aurez un bon portefeuille cryptographique comme Novi le sera, vous devez également réfléchir à la façon d'aider les consommateurs à soutenir les NFTs », poursuit l'ancien vice-président de Facebook Messenger.

👉 Lire également : David Marcus affirme que le Bitcoin n'est pas une forme de monnaie

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Facebook attend le lancement de Diem pour annoncer le wallet Novi

Aux dires de David Marcus, le wallet Novi est « maintenant prêt » à être déployé. Dans un billet de blog sur Medium, l'entrepreneur affirme que le projet Novi a obtenu « des licences ou des approbations » de la plupart des états des États-Unis.

« Novi est un portefeuille numérique interopérable qui permettra aux gens, et éventuellement aux petites entreprises, de déplacer de l'argent au sein d'un pays et à l'étranger de manière rapide et abordable », explique David Marcus.

Néanmoins, Facebook souhaite attendre le lancement de Diem, son stablecoin adossé au dollar américain, avant de proposer le portefeuille numérique à tous ses utilisateurs. Annoncée en 2019 sous le nom de Libra, la cryptomonnaie de Facebook a été rebaptisée Diem en 2020.

Sous la pression des régulateurs, le réseau social a été contraint de confier le développement de son « Facebook coin » à l'Association Diem, une organisation indépendante. En débit des obstacles réglementaires, une version pilote de Diem serait proposée d'ici la fin de l'année.

Échaudé par la levée de boucliers générée par l'annonce du projet, Facebook se contenterait d'un lancement en toute discrétion. Pour David Marcus, la firme pourrait lancer Novi sans attendre Diem uniquement en « dernier recours ».

En miroir de Facebook, de nombreuses entreprises de taille se tournent actuellement vers les NFTs. Par exemple, Visa vient de faire l'acquisition d'un CryptoPunk 7610 pour près de 50 Ethers (ETH). Quelques jours tôt, le géant chinois Alibaba a lancé une plateforme de NFTs permettant aux propriétaires de marques de vendre des licences de leurs droits d’auteur. Á qui le tour ?

👉 Lire aussi : Le Diem de Facebook atteint 50 millions de transactions lors de son testnet

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments