Facebook a décidé de débaptiser Calibra, le portefeuille numérique qui devrait permettre d'accéder aux différents stablecoins du projet Libra. Le futur wallet s'appelle donc maintenant Novi.

 

Novi : Facebook prend un nouveau chemin

Dans un article publié sur son blog, Facebook a détaillé l'origine étymologique de ce nouveau mot. Il prend ses origines dans les mots latins "novus" et "via" qui signifient respectivement "nouveau" et "chemin". Facebook en profite pour modifier le nom de la filiale responsable de son développement, elle s'appellera Novi Financial.

En plus de ce nouveau nom, le portefeuille numérique de Facebook se dote également d'une nouvelle identité visuelle. Le logo original de Calibra avait, en effet, créé une controverse dès sa présentation : il n'était pas sans rappeler celui de l'application bancaire "Current". Le logo de Novi abandonne donc cet ancien design au profit d'une version stylisée de son nom, avec le logo de Libra contenu dans son "o".

Malgré ces changements, Facebook affirme que la mission de Novi reste la même : "si nous changeons le nom de Calibra, notre engagement sur le long terme pour aider les populations mondiales à accéder à des services financiers abordables, lui, ne change pas. Qu'il s'agisse d'envoyer de l'argent à vos proches pour les soutenir ou de simplement recevoir de l'argent de vos amis où qu'ils soient, Novi vous le permettra."

👉 En savoir plus : Logos trop semblables : Current attaque Facebook en justice

 

Les États poussent Facebook à modifier son projet

Ce nouveau nom est le dernier changement d'une longue série qui montre une volonté de détacher l'image sulfureuse de Facebook du projet Libra, mais également l'évolution rapide de la législation dans le domaine des crypto-monnaies. Les États multipliant les initiatives pour contrôler l'apparition et la multiplication des monnaies numériques privées.

Ainsi, le 16 avril 2020, Facebook avait annoncé un pivot important dans son projet et présenté une version moins ambitieuse. Dans cette version, la monnaie Libra était finalement atomisée en "plusieurs Libras" adossées à des devises nationales : la LibraEUR utilisée en zone euro, la LibraUSD pour le dollar américain... "Nous ne créons pas une monnaie mais un système de paiement" avait expliqué le vice-président de l'association Libra, Dante Disparte, pour tenter de rassurer les États.

En octobre 2019, un quart des 28 membres initiaux de Libra avaient finalement abandonné le projet en raison des difficultés créées par les nouvelles réglementations. Récemment, de nouveaux membres l'ont rejoint.

👉 À lire sur le même sujet : Le projet Libra se reconfigure complètement pour satisfaire les régulateurs

 

Novi, une application autonome... qui intégrera WhatsApp et Messenger

Dans sa dernière version, Novi devait intégrer à ses services les messageries WhatsApp et Messenger afin de permettre l'envoie d'argent à ses contacts.

Facebook indique qu'un identifiant officiel (validé d'une manière ou d'une autre par le gouvernement et les autorités financières) sera nécessaire pour vous inscrire au service. Le transfert d'argent, lui, se fera sans frais cachés. Les utilisateurs disposeront d'un accès à une assistance par chat 24h/24 et 7j/7.

👉 Pour aller plus loin : Le projet Libra sera-t-il à la hauteur de ses ambitions initiales ?

 

A propos de l'auteur : Amandine Mangin

twitter-soothsayerdata

Journaliste de formation, j'ai acheté mes premiers satoshis en 2015 et j'ai immédiatement adhéré à l'état d'esprit joyeusement innovant et contestataire des crypto-monnaies. Mon credo : je préfère avoir tort avec les cryptos que raison avec mon PEL.
Tous les articles de Amandine Mangin.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments