L'Association Libra change de cap pour son projet de stablecoin. Par le biais d'une mise à jour de son whitepaper, la vision initiale d'un stablecoin mondial rattaché à plusieurs monnaies fiat a été abandonnée. L'Association opterait maintenant pour la création de multiples stablecoins dont chacun sera adossé à une monnaie fiat.

 

Une multitude de stablecoins

Après avoir rencontré de nombreuses difficultés auprès des organismes de régulation et faisant face à une véritable impossibilité de déployer son stablecoin Libra, L'Association éponyme opère  des modifications majeures de toute l'infrastructure du projet.

Ainsi, au lieu d'un seul stablecoin global étant adossé à un panier de monnaie fiat, certaines de ces monnaies feront maintenant l’objet d'un nouveau stablecoin Libra à part entière.

Dans un premier temps, certaines de ces monnaies fiats seront concernées, avec notamment le LibraUSD (≋USD), le LibraEUR (≋EUR), le LibraGBP (≋GBP) et le LibraSGD (≋SGD).

Pour autant, un stablecoin Libra (≋LBR) verra toujours le jour, mais sous une forme bien différente. Au lieu d'être adossé à un panier direct de monnaies fiats, le stablecoin sera composé de ces nouveaux stablecoins :

≋LBR ne sera pas un actif numérique distinct des stablecoins à monnaie unique. Sous ce changement, ≋LBR sera simplement un composite numérique de certains des stablecoins disponibles sur le réseau Libra.

L'Association justifie cela par le fait qu'elle ne souhaite pas rivaliser avec les monnaies fiats, mais plutôt les compléter. Dans la mise à jour du whitepaper, il est précisé que l'objectif de ce projet n'a jamais été d'interférer avec la souveraineté monétaire, car la Libra en aurait la capacité si le réseau atteint une échelle d'adoption significative, selon l'Association :

Cela permettra aux personnes et aux entreprises des régions dont les monnaies locales disposent de stablecoins sur le réseau Libra d'accéder directement à un stablecoin dans leur monnaie. Chaque stablecoin en monnaie unique sera entièrement adossé à la réserve, qui sera constituée de liquidités ou d'équivalents de liquidités et de titres d'État à très court terme libellés dans cette monnaie,ajoute l'Association.

 

Les régulateurs auront eu raison de la Libra

David Marcus, le co-créateur et membre du conseil d'administration de la Libra, a confirmé ces changements sur Twitter et apportant des explications supplémentaires, avec notamment :

Traduction : Les évolutions les plus notables sont : a) la création de stablecoins en monnaie unique, par exemple ≋USD, ≋EUR, ≋GBP, en plus du Libra Coin (≋LBR), qui sera désormais un smart contract de Move "assemblant" ensemble des poids nominaux fixes des stablecoins sous-jacents. b) un système global en réseau autour de la lutte contre le blanchiment d'argent (AML), la lutte contre le financement du terrorisme (CFT) et l'application des sanctions. 4/8.

Avec ces changements, les intentions de l'Association Libra sont claires. Quitte à mettre de côté ses ambitions initiales, l'Association préfère changer tout le projet en profondeur pour espérer trouver un accord avec les régulateurs.

 

Ce remodelage complet du projet Libra fait suite à un appel du Conseil de stabilité financière (FSB), un groupement économique international affilié au G20, visant à la création d'un cadre réglementaire international autour des stablecoins.

La réponse de l'Association Libra ne s'est pas fait attendre et cette dernière espère que les modifications apportées à son projet satisferont les différents régulateurs, même si l'âme initiale de la Libra est désormais de l'histoire ancienne.

👉 Pour en savoir plus : Le G20 met en garde contre les risques posés par les stablecoins

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments