Les mouvements de Tether (USDT) ont-ils le pouvoir d’influencer le prix du Bitcoin (BTC) ? Cette question est toujours vivement débattue au sein de la communauté crypto. Une étude récente de l’Université de Berkeley a cependant tranché : l’USDT ne gonflerait pas artificiellement les marchés cryptos.

 

Un débat particulièrement houleux au sein de la communauté

Pour comprendre pourquoi cette question est devenue une pomme de discorde chez les crypto-fans, il faut remonter un peu en arrière. En fin d’année dernière, Tether et l’exchange Bitfinex avaient subi les accusations de deux universitaires : John Griffin et Amin Shams. Les deux hommes estimaient que les mouvements de fonds de l’USDT, spécifiquement ceux conduits par une unique whale, avaient eu un effet démesuré. Ils auraient selon eux conduit au « bull run » du BTC, qui lui a permis d’atteindre son record absolu à la fin de l’année 2017.

Depuis, les réactions s’étaient multipliées entre partisans de la théorie et ceux qui la réfutent. Des chercheurs de Longhash avaient expliqué qu’à cette période, le Tether ne disposait pas d’une influence suffisante pour réellement peser sur les marchés. Mais de nouveaux plaignants étaient apparus en début d’année 2020, malgré les dénégations catégoriques de Bitfinex et Tether. Et depuis, de nombreux acteurs de la communauté crypto avaient commencé à suivre l’émission de Tether comme un indicateur d’une future hausse du prix du BTC.

 

L’USDT ne peut pas influencer le BTC, selon l’étude

Voilà pourquoi cette nouvelle étude est encore d’actualité pour l’émetteur de stablecoins et l’exchange. Appelée « Les stablecoins ne gonflent pas les marchés crypto », elle confirme la première conclusion des chercheurs de Longhash :

« Nous n’avons trouvé aucune preuve systématique que la délivrance de stablecoins conduise à une augmentation des prix des crypto-monnaies. »

L’étude semble indiquer que l’USDT a su jouer son rôle en temps de crise, c’est-à-dire devenir un havre pour les investisseurs face à la forte volatilité : « Cela peut-être vu par exemple, avec le prix plus élevé [du Tether] lors de la panique liée au Covid-19 qui a eu lieu en mars 2020 ». Elle indique également avoir vu des mouvements de fonds importants lorsque les stablecoins dévient de l’actif auquel ils sont adossés – typiquement, lorsqu’un USDT vaut un peu plus qu’un dollar (USD). Les traders profitent alors de ce cours pour vendre leurs USDT à profit.

👉 À lire également : Face à l’incertitude économique, les investisseurs choisissent les stablecoins

 

L’étude conclut donc que le Tether sert principalement d’outil pour les investisseurs, qui s’en servent afin de se prémunir de la volatilité des autres crypto-actifs, mais pas pour faire grimper le prix du Bitcoin et des altcoins.

Le débat devrait en tout cas être partiellement clôturé lorsque l’imbroglio judiciaire dans lequel s’est retrouvé empêtré Tether sera résolu. Mais en attendant, l’USDT prospère : il représente maintenant 3% des marchés cryptos, et continue de s’arracher au prix fort en ces temps d’incertitude économique.

👉 Et cela devrait continuer : 1 milliard de dollars de Tether (USDT) est maintenant stocké sur Binance

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Poster un Commentaire

avatar