La sénatrice Elizabeth Warren tacle le secteur des cryptomonnaies

Elizabeth Warren, la vice-présidente du groupe démocrate au Sénat des États-Unis, s'est une nouvelle fois affichée contre le secteur des cryptomonnaies. Dans une interview accordée au New York Times, la démocrate a appelé les régulateurs financiers américains à réglementer les devises numériques.

« La cryptomonnaie est la nouvelle banque fantôme. Elle fournit bon nombre des mêmes services, mais sans la protection des consommateurs ou la stabilité financière qui soutiennent le système traditionnel », a estimé Elizabeth Warren.

La sénatrice évoque le secteur des crypto-actifs sous l'appellation « banque fantôme ». Cette expression désigne tous les intermédiaires financiers qui sont en dehors du système bancaire traditionnel. De facto, leurs activités ne sont pas garanties par les États et les Banques centrales. En français, on parle aussi de «finance de l'ombre» ou encore de «finance fantôme».

Initialement, le terme « banque fantôme » évoque plutôt les banques d'affaires, les fonds d'investissement, les fonds de pension ou encore les fonds négociés en Bourse. Pour Elizabeth Warren, ces entités laissent progressivement leur place aux services liés aux cryptomonnaies, comme les plateformes d'échange ou les protocoles DeFi.

Elizabeth Warren réagissait à la mise en demeure de BlockFi, une plateforme américaine qui permet d'épargner ou d'effectuer des prêts en cryptomonnaies. L'Alabama a en effet ordonné à BlockFi de suspendre les comptes de cryptomonnaies générant des intérêts. De son côté, le New Jersey a demandé à l'entreprise de cesser ses activités.

👉  Sur le même sujet – BlockFi lance ses « crypto-cartes » Visa qui récompensent les utilisateurs en cryptomonnaies

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Elizabeth Warren déclare la guerre aux stablecoins

Lors de son entretien avec le New York Times, la sénatrice a aussi suggéré la possibilité de s'en prendre aux stablecoins, ces cryptomonnaies adossées à une monnaie fiduciaire. Elle estime que la Réserve fédérale des États-Unis doit interdire aux banques de « détenir des dépôts en espèces qui garantissent des stablecoins ». D'après elle, cette mesure pourrait endiguer la flambée du marché des cryptomonnaies.

En agissant contre les stablecoins, Elizabeth Warren prépare surtout l'arrivée d'un dollar numérique. Par le passé, la sénatrice a déjà encouragé à plusieurs reprises la création de cette monnaie numérique de Banque centrale. Elle estime que la mise en place d'un dollar numérique pourrait permettre de stimuler l'économie au profit des Américains les plus pauvres.

Ce n'est pas la première fois que la démocrate s'en prend aux cryptomonnaies. En juin dernier, Elizabeth Warren avait d'ailleurs recyclé la plupart des critiques éculées adressées aux devises numériques. La sénatrice appelait déjà les régulateurs financiers à agir afin de protéger les consommateurs.

« La cryptomonnaie a créé des occasions pour escroquer les investisseurs, aider les criminels et aggraver la crise climatique. Les menaces affichées montrent que le Congrès et les régulateurs fédéraux ne peuvent pas continuer à se cacher, en espérant que la cryptomonnaie disparaîtra. Ce ne sera pas le cas. Il est temps d'affronter ces problèmes de front », déclarait la conseillère spéciale du Bureau de protection des consommateurs en matière financière à Reuters.

👉 Pour aller plus loin – Des membres du Congrès américain demandent à la Réserve fédérale de créer un « dollar numérique »

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments