Dans une lettre parue cette semaine, deux membres du Congrès ont demandé à la Banque centrale des États-Unis de considérer la création d’un dollar numérique.

 

Ne pas se laisser dépasser

La lettre adressée à la Réserve fédérale part d’un constat : « la nature de l’argent est en train de changer ». Comme l’explique French Hill et Bill Foster, ses signataires, les monnaies virtuelles ont maintenant la capacité de prendre des caractéristiques qui étaient jusque là réservées aux « monnaies de papier ». Ils estiment que le développement des cryptodevises met en péril la suprématie américaine : « Nous sommes préoccupés face à un US dollar qui pourrait être en danger sur le long terme, à cause d’une adoption globale des monnaies FIAT numériques. »

La lettre rappelle qu’une étude récente de la Bank of International Settlements (BIS) a montré qu’une quarantaine de pays mondiaux ont développé ou sont en train de développer une monnaie virtuelle numérique. Hill et Foster donnent l’exemple suédois du « e-krona », ainsi que du « crypto-yuan » développé par la Chine depuis de nombreux mois. La lettre évoque également Christine Lagarde, qui préside la Banque centrale européenne. Selon elle, sans alternative de l’État fiable, les citoyens se tourneront vers des crypto-monnaies décentralisées ou détenues par une firme privée. Hill et Foster mentionnent aussi Libra : ils estiment que le projet de stablecoin de Facebook pourrait mettre en danger la gouvernance financière des États-Unis.

 

Un « dollar numérique » pour les États-Unis ?

Face à ce constat, les deux membres du Congrès estiment qu’il est important pour la Banque centrale d’agir. « Il serait de plus en plus crucial que la Réserve fédérale prenne en charge un projet de développement d’un US dollar numérique. » Selon eux, si les États-Unis veulent rester « compétitifs financièrement », ils doivent se préparer à émettre une monnaie virtuelle contrôlée par l’État.

Ils demandent donc à la Réserve fédérale de répondre à certaines questions. En particulier, quel est son plan si les stablecoins rencontrent effectivement le succès escompté ? La lettre demande également de savoir s’il existe des obstacles à la création d’un US dollar numérique. Ces questions ont été adressées directement à Jerome Powell, le directeur de la Réserve fédérale. Jusque là, ce dernier n’a pas répondu aux interrogations soulevées.

 

Pour autant, la Réserve fédérale n’est pas inactive. Au début du mois d’août, elle avait annoncé le développement d’un réseau de paiement modernisé, qui vise à améliorer les performances actuelles des paiements digitaux. Et plus tôt au cours de l’été, Jerome Powell avait daigné reconnaître une utilité au Bitcoin (BTC) : celle de réserve de valeur. Mais de là à créer un stablecoin adossé au dollar, il y a encore du chemin à faire.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments