Le président de la Réserve fédérale compare le Bitcoin à l’or

 

Bitcoin et or

 

Les cryptomonnaies ont de nouveau occupé le devant de la scène lors de la deuxième journée de témoignage du président de la Réserve fédérale – Banque centrale des États-Unis – Jerome Powell devant le Sénat américain.

 

Le Bitcoin considéré comme une réserve de valeur

Hier, les législateurs se sont dits préoccupés par la menace que le Bitcoin (BTC) et d’autres cryptomonnaies font peser sur le système financier, notamment l’éventuelle difficulté de voir le dollar américain se faire remplacer par le Bitcoin comme monnaie de réserve mondiale. Le discours du président de la Banque centrale américaine s’est déroulé le 11 juillet.

Au cours de la deuxième journée du témoignage de Jerome Powell, les sénateurs ont réitéré leur inquiétude au sujet des sociétés privées, comme Facebook, qui, avec leur argent et leur pouvoir, tentent maintenant de créer leur propre monnaie et politique monétaire. Par la suite, Jerome Powell a admis que le Bitcoin est utilisé comme une alternative à l’or, concédant que le Bitcoin est une réserve de valeur. Il a déclaré devant le Sénat :

Vraiment, presque personne n’utilise la Bitcoin pour le paiement, ils l’utilisent plus comme une alternative à l’or. C’est une réserve de valeur […] c’est une réserve spéculative de valeur comme l’or.

 

Les réactions positives suite à ces paroles ont été nombreuses dans la communauté crypto, notamment pour Barry Silvert, fondateur et CEO du Digital Currency Group (DCG), une importante société américaine d’investissement. Il a publié :

 

Traduction : Avec tout le chemin que nous avons parcouru.
Le président de la Réserve fédérale vient de comparer le Bitcoin à l’or.
Les amis, c’est en train d’arriver.

 

Cela ne ravit pas tout le monde

Néanmoins cette annonce ne ravit pas les investisseurs dans l’or, comme notamment Petter Schiff, économiste et entrepreneur américain, qui accuse Jerome Powell d’encourager les investissements dans une bulle financière :

 

Traduction : Tout comme Alan Greenspan a encouragé les acheteurs de maison
à prendre des prêts à taux révisable au plus fort de la bulle immobilière,
Jerome Powell a effectivement fait la même chose avec Bitcoin.
En prétendant que c’est similaire à l’or, il a non seulement validé le Bitcoin,
mais a encouragé les gens à acheter en pleine bulle.

 

 

Ces propos au sujet du Bitcoin du président de la Banque centrale américaine sont à l’opposé de ceux publiés par de Donal Trump sur Twitter. Ce dernier étant complètement contre l’utilisation du Bitcoin, mais aussi des cryptomonnaies en général.

L’avis des deux hommes se rejoint par contre à propos du projet Libra de Facebook. Jerome Powell a aussi commenté à ce propos que « la Libra soulève beaucoup de graves préoccupations. Il s’agit notamment de la protection de la vie privée, du blanchiment d’argent, de la protection des consommateurs et de la stabilité financière. Il faudra les évaluer en profondeur et publiquement avant d’aller de l’avant. »

 

C’est en tout cas forcément bon signe pour le Bitcoin et son avenir que des personnes aussi influentes au niveau de l’économie mondiale reconnaissent la valeur du Bitcoin et son intérêt pour l’investissement. Même si pour le moment Jerome Powell n’admet pas l’efficacité de la réalisation de transactions c’est déjà un grand pas qui vient d’être franchi pour l’or numérique.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar