Cet article est écrit en partenariat avec Elrond (en savoir plus)

La finance décentralisée (DeFi) s'invite sur la blockchain Elrond

L'ambition de la blockchain Elrond est de construire le squelette d'un système financier rapide, accessible à tous et décentralisé par nature. Remplir une telle mission n'est pas chose aisée, tant cela repose sur une importante adoption de la part des utilisateurs. Sur le long terme, Elrond vise d'ailleurs à « amener le prochain milliard de personnes dans l'espace de la blockchain grâce à son application Maiar. »

Pour atteindre cet objectif ambitieux, Elrond a récemment dévoilé le déploiement progressif de son module DeFi 2.0, lequel regroupe les nombreux composants de la finance décentralisée qui seront implantés à l'application Maiar au cours des prochains mois.

Plateforme de lancement de tokens (launchpad), prêts, actifs synthétiques, ponts avec d'autres blockchain, tokens basés sur le réseau Elrond (ESDT), stablecoins, solutions de swaps ou encore tokens non fongibles (NFTs), tous ces champs d'application sont en cours de construction sur Elrond.

Ces futurs produits qui seront implémentés sur la blockchain Elrond sont l'œuvre d'équipes indépendantes et sont tous alimentés par la cryptomonnaie eGold. Les modèles économiques et les implications de chaque module seront dévoilés dans les prochaines semaines.

Par ailleurs, le premier composant du module DeFi 2.0 devrait être intégré à la blockchain Elrond le 9 avril prochain, le prochain composant suivra 2 mois plus tard. Pour l'aider dans sa quête, Elrond a déjà conclu de nombreuses collaborations avec des acteurs de premier plan de la finance décentralisée.

Elrond DeFi 2.0

Représentation du module DeFi 2.0 d'Elrond

De solides collaborations déjà en place

Depuis l'annonce de l'arrivée du module DeFi 2.0, Elrond a d'ores et déjà conclu de nombreux partenariats avec divers projets en lien avec la finance décentralisée. Passons en revue les dernières collaborations en date, qui apporteront toutes des aspects de la DeFi à la blockchain Elrond.

Les actifs synthétiques avec le protocole Dafi

Le projet Elrond vient de conclure un partenariat avec Dafi, un protocole permettant à chaque blockchain, application et projet en lien avec les cryptomonnaies de créer une variété d'actifs synthétiques pour récompenser ses premiers utilisateurs, tout en renforçant la rareté lorsque la demande est faible.

Ainsi, le protocole Dafi soutiendra les applications de la finance décentralisée construites sur le réseau Elrond, tout en offrant la possibilité d'ajuster algorithmiquement les récompenses distribuées aux utilisant en utilisant des actifs synthétiques, lesquels sont liés à l'utilisation du token sous-jacent.

Avec Dafi, les développeurs peuvent compléter les caractéristiques économiques de leurs applications de la DeFi avec un modèle algorithmique où l'adoption réelle est prise en compte.

Par exemple, une application DeFi qui offre des avantages aux détenteurs de son token peut émettre et distribuer les récompenses en fonction de l'adoption réelle de ce même token, ou des performances de l'EGLD. Cela permet d'ajuster de manière programmée les modèles économiques en fonction de l'utilisation des applications et des cycles du marché.

Les tokens ESDT d'Elrond, une norme commune de tokens similaires à ce que sont les tokens ERC-20 pour Ethereum, profiteront tous de Dafi en la façon dont ils seront intégrés directement dans leurs protocoles respectifs.

« Ajuster algorithmiquement un modèle économique entier en fonction de la vélocité de sa dénomination sous-jacente est peut-être l'une des utilisations les plus créatives de la blockchain et des actifs synthétiques, » a déclaré Beniamin Mincu, PDG d'Elrond.

Elrond Dafi

L'interopérabilité multi-chaîne avec Nord Finance

Autre partenariat de taille pour Elrond, Nord Finance. Cette plateforme interopérable suit les meilleurs rendements à travers différents écosystèmes blockchain, auxquels s'ajoute maintenant Elrond.

Il s'agit d'une étape importante pour l'écosystème Elrond, car elle donne aux détenteurs d'eGold la possibilité de participer à la DeFi sur d'autres plateformes, tout en permettant aux utilisateurs de différentes blockchains de profiter des futurs produits d'Elrond, pour une croissance mutuellement bénéfique.

Dans un premier temps, l'intégration de Nord Finance fera appel au pont entre Elrond et Ethereum pour permettre les transferts de tokens. À plus long terme, Nord Finance exploitera les capacités d'un autre pont entre Elrond et Ethereum pour que les smart contracts des deux chaînes puissent communiquer.

« La capacité des capitaux à circuler sans contrainte de région, de technologie ou de dénomination est la clé pour établir l'Internet de l'argent. Des outils comme ceux que Nord Finance est en train de construire égaliseront les règles du jeu de la finance mondiale et offriront des opportunités significatives à quiconque, où que ce soit », a déclaré Beniamin Mincu, PDG d'Elrond.

Elrond Nord Finance

Et du côté de l'application Maiar ?

Disponible au public depuis le 1er février 2021, l'application de paiement Maiar continue elle aussi son développement. Basée sur la blockchain Elrond, Maiar permet à ses utilisateurs de transférer des cryptomonnaies à moindre coût et intégrera au fur et à mesure des produits de la DeFi.

Depuis peu, toutes les monnaies fiduciaires du monde sont dorénavant disponibles comme dénominations sur Maiar. Cela signifie que les utilisateurs peuvent envoyer et recevoir des paiements quasi instantanés libellés dans leur monnaie locale sous forme de transaction en EGLD. Par exemple, si un utilisateur envoie 100 francs suisses à un autre utilisateur, ces fonds seront directement convertis en EGLD.

Fonctionnalité très attendue par les utilisateurs de Maiar, l'application intégrera tout un écosystème autour des tokens non fongibles (NFTs) au mois de mai 2021. Selon une courte vidéo publiée par Beniamin Mincu sur Twitter, les utilisateurs de Maiar pourront créer, vendre, acheter, recevoir et gérer des NFTs directement depuis l'application :

Il est incontestable que les NFTs occupent désormais une place de premier plan dans l'industrie des cryptomonnaies, ceux-ci étant à juste titre considérés comme une véritable révolution par de nombreux artistes.

Leur intégration dans l'application Maiar est une étape primordiale pour que le projet continue d'attirer de nouveaux utilisateurs, toujours plus férus de telles nouveautés.

Binance Pay adopte l'eGold d'Elrond

Depuis le 15 mars 2021, le service de paiement en cryptomonnaies de Binance, baptisé « Binance Pay », intègre l'EGLD à ses services. Ainsi, toutes les entreprises et les commerçants qui utilisent Binance Pay peuvent maintenant accepter les EGLD de leurs clients comme moyen de paiement.

Cette énième nouveauté permet au projet Elrond de gagner davantage de visibilité auprès des adeptes de Binance, tout en offrant un cas d'utilisation concret pour l'EGLD.

L'ambition de l'équipe d'Elrond est conséquente et les utilisateurs de Maiar attendent avec impatience l'arrivée de toutes les nouveautés liées à la finance décentralisée et aux NFTs. Si Elrond tient ses promesses et agrémente son écosystème d'autant de nouveaux produits en si peu de temps, cela l'aidera certainement à se rapprocher de son objectif.

👉 Pour en savoir plus - Elrond lance l'eGold (EGLD) : une version numérique de l'or ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ceci est un article sponsorisé et rémunéré. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Capashen

Bonjour,
L'utilisation de l'application Maiar est-elle à déclarer au fisc français via le formulaire 3916-bis, comme compte d'actifs numériques détenus à l'étranger ? J'imagine que oui...
Merci,

L'un de vos articles sur le sujet (ce formulaire ne concerne a priori pas que les exchanges) :
https://cryptoast.fr/formulaire-3916-bis-liste-adresses-plateformes-echanges/