Crypto.com obtient le feu vert de l'autorité de régulation d'Italie

L’Europe est-elle la nouvelle frontière des plateformes d’échange de cryptomonnaies ? Oui, si l’on en croit la course aux licences qui a lieu en ce moment. Crypto.com vient ainsi de décrocher le sésame de l’autorité de régulation d’Italie, et confirme son ambition de s’implanter sur le Vieux Continent.

Crypto.com obtient le feu vert de l'autorité de régulation d'Italie

Crypto.com pose ses valises en Italie

Crypto.com a annoncé hier qu’elle avait reçu le sésame de l’Organismo Agenti e Mediatori (OAM), l’agence en charge de ces licences, qui sont l’équivalent du PSAN français.

Cet enregistrement permet à Crypto.com de fournir des services aux utilisateurs situés en Italie, en conformité avec les régulations locales. Kris Marsalek, le PDG de l’entreprise s’est félicité de cette avancée :

« Nous sommes heureux de recevoir cet enregistrement en Italie, et nous le considérons comme une évolution majeure pour Crypto.com. »

? Retrouvez notre présentation de la plateforme Crypto.com

Crypto.com cible l’Europe

La plateforme d’échange confirme par ailleurs que c’est la région dans son ensemble qui l’intéresse :

« Nous sommes déterminés à construire une croissance durable dans la région, et nous continuerons à travailler avec des régulateurs afin de fournir une gamme complète de produits et services. »

Les ambitions européennes de Crypto.com s’étaient déjà faites sentir lors de son tout récent enregistrement auprès des autorités de Grèce. De récents partenariats avaient également montré cette volonté de s’étendre en Europe. En mars, elle avait ainsi signé un partenariat avec la FIFA, devenant sponsor pour la Coupe du Monde de football de 2022.

L’Italie, l’Europe, et les plateformes cryptos

L’Italie est le 4e PIB européen, et les plateformes d’échange ne s’y trompent pas. Binance avait ainsi décroché sa licence locale en mai dernier. Et le pays semble lui-même vouloir capitaliser sur les technologies liées aux cryptomonnaies. En début de mois, on apprenait ainsi que l’Italie avait créé un fonds de 45 millions d’euros pour les projets blockchain, IA et IoT.

L’intérêt des entreprises pour l’Europe n’est cependant pas uniquement pécuniaire. Les régulateurs de tous bords surveillent désormais avec attention l’industrie. Pour preuve, Binance, qui s’est vue infliger une amende cette semaine par la Banque centrale des Pays-Bas. L’obtention de licences est donc aussi un acte de prévention, afin de pouvoir justifier de son droit à exercer sur le territoire dans les années à venir.

? Sur le même sujet – Coinbase veut accroître sa présence en Europe et au Royaume-Uni malgré le contexte économique

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Qu'est-ce qu'un bull run dans le monde des cryptomonnaies ?

Qu'est-ce qu'un bull run dans le monde des cryptomonnaies ?

Le cours du Bitcoin (BTC) dépasse les 60 000 euros pour la première fois de son histoire

Le cours du Bitcoin (BTC) dépasse les 60 000 euros pour la première fois de son histoire

Top des meilleurs exchanges décentralisés (DEX) crypto en 2024

Top des meilleurs exchanges décentralisés (DEX) crypto en 2024

+371 % pour le PEPE, +349 % pour le Dogwifhat (WIF)... Les memecoins explosent à la hausse

+371 % pour le PEPE, +349 % pour le Dogwifhat (WIF)... Les memecoins explosent à la hausse