Bonjour et bienvenue dans le Crypto Brunch. Je partage avec vous chaque dimanche un condensé de l'actualité crypto de la semaine.

C'est parti ! 😃

  1. VeChain collabore avec la République de Saint-Marin
  2. Mais que fait Justin Sun ?
  3. "Le bitcoin c'est l'argent des terroristes, c'est ça ?"
  4. Ripple se vend de plus en plus
  5. Vous pouvez enfin retirer vos BAT

VeChain collabore avec la République de Saint-Marin

 

Crypto VeChain (VET) - Logo Cryptoast

 

La République de Saint-Marin est un minuscule pays enclavé en Italie et ne comptant que 33 000 habitants. Ils vont cependant être parmi les premiers à tester l'implémentation nationale d'un jeton de récompense.
Dans le but ambitieux de devenir le premier État sans émission de Co2, ils ont signé un accord avec VeChain pour mettre en place un jeton de service public, le SMIT. Ce token serait délivré en cas d'initiatives écologiques comme l'économie d'eau ou le recyclage. De quoi offrir une motivation économique à la population du pays pour qu'ils accélèrent leur transition écologique.

Aucun détail n'a pour l'instant été partagé, on ignore comment le jeton sera gagné et échangé.

Ce n'est pas un coup d'essai pour VeChain, cette plateforme utilisée pour la traçabilité de divers produits a déjà plusieurs partenariats sérieux à son actif. On peut citer BMW, Walmart China, PwC, LVMH ou Renault.

Plus d'informations sur le sujetSaint-Marin signe un protocole d’accord avec Vechain


Mais que fait Justin Sun ?

 

Crypto TRON (TRX) - Logo Cryptoast

 

Début juin, Justin Sun, le fondateur de Tron et PDG de BitTorrent, avait gagné une enchère pour déjeuner avec Warren Buffett contre la somme de 4,6 millions de dollars. Le dîner voit ses invités annoncés au compte-gouttes et inclut le PDG d'eToro, celui de Circle, Charlie Lee ainsi que la directrice de Binance Charity. Censé avoir lieu jeudi, il a été reporté par Justin Sun suite à des problèmes de calculs rénaux.

Seulement quelques heures après l'annonce, un journal chinois a publié un article accusant l’intéressé d'avoir collecté des fonds illégalement via l'ICO de Tron. Il l'accuse également de proposer aux résidents chinois l'accès à des services de jeux d'argent illégaux disponibles sur les dApps de Tron et d'être impliqué dans un commerce illicite de pornographie via sa première start-up, Peiwo.
L'article se termine en annonçant que Justin est en Chine et n'a probablement pas l'autorisation de quitter le pays.

"L'accusation illégale de collecte de fonds est fausse. Tron s'est conformée aux régulateurs et a remboursé les investisseurs le 20 septembre 2017, immédiatement après l'ordre [d'une interdiction des ICO] de sept ministères en Chine.
La fondation Tron est basée à Singapour en conformité avec les lois et règlements locaux. [...] et n'implique aucun flux de capitaux, crypto comme fiduciaire." - Justin Sun

Il a peu après partagé un selfie daté à San Francisco puis une vidéo live pour couper court à toute allégation.

Là où l'affaire devient suspicieuse c'est qu'il était présent jeudi, soit le jour où aurait dû avoir lieu le dîner, à une soirée d'influenceurs de Tron à San Francisco.
D'autant plus étrange, il semble qu'il n'ait pas fait le dernier paiement pour l'acquisition de BitTorrent, la plateforme de téléchargement en pair-à-pair.
De quoi avoir quelques doutes notamment suite à l'arnaque chinoise qui avait fait une fausse collecte de fonds au nom de Tron. Bien qu'il puisse s'agir d'une suite de coïncidences, la confiance déjà toute relative qui peut être offerte à Justin Sun ne fait que s'amenuiser.

Plus d'informations sur le sujetJustin Sun publie une lettre d’excuses


"Le bitcoin c'est l'argent des terroristes, c'est ça ?"

 

 

Vous entendez sûrement régulièrement que les crypto-monnaies sont l'argent des criminels, des dealers et des organisations terroristes. Que sous cet aspect il serait logique pour les organismes réglementaires du monde de les bannir et de les dé-anonymiser. La réalité n'est pourtant pas si manichéenne.

Messari est une firme de recherche sur la blockchain et les crypto-monnaies. Elle a publié un rapport montrant que le dollar américain est 800 fois plus utilisé pour blanchir de l'argent sur le darknet que ne l'est le bitcoin. L'argument principal étant que le bitcoin est au final plus facilement traçable que le dollar. Il suffit de lever le pseudonymat sur une adresse pour rapidement faire le lien avec toutes les transactions effectuées par la passé.

 

De quoi largement discréditer le tweet de Donald Trump, critiquant l'utilisation criminelle de Bitcoin.

Ceci vient notamment appuyer un rapport d'Europol

"Alors que le monde s'inquiète de l'usage abusif possible de monnaies numériques par des criminels, ce rapport peut sembler quelque peu inhabituel en ce sens qu'il ne met pas en lumière un phénomène nouveau ou un risque émergent : le blanchiment d'argent et l'argent liquide constituent le fief des criminels depuis plusieurs décennies. Cependant, c'est précisément ce qui rend les conclusions de ce rapport intéressantes : en dépit des nouvelles technologies qui font peser d'importantes menaces sur l'évolution de la criminalité, les systèmes de blanchiment d'argent détectés par les services répressifs sont encore largement caractérisés par des techniques traditionnelles, en particulier l'utilisation d'espèces."


Ripple se vend de plus en plus

 

Crypto Ripple (XRP) - Logo Cryptoast

 

Mercredi, Ripple a publié le rapport de son deuxième trimestre 2019. Celui-ci indique que les ventes de jetons XRP depuis la réserve de Ripple ont atteint le plus haut niveau historique : 251.51 millions de dollars de vente.
On peut trouver le nombre incroyablement élevé mais c'est plutôt classique pour une altcoin qui réussit, qu'elle possède un produit fini ou non. La vraie question serait de savoir ce qui motive l'achat d'autant de tokens sans vélocité de prix par des clients institutionnels qui, pour rappel, gèrent l'argent des autres à la différence des clients particuliers.

Le rapport de TheBlock nous en apprend bien plus. Au total depuis fin 2016, Ripple a vendu pour plus de 1,14 milliards de dollars de XRP. Ventes qui sont à 64% faites avec des clients institutionnels.
Le second tableau est intéressant dans la mesure où l'on constate clairement que bien que les particuliers ne représentent que 36% des XRP achetés, ils dépassent les institutionnels en valeur USD. Ils ont donc tendance à payer bien plus cher leurs jetons.

 

 

Autre précision du rapport, Ripple va désormais utiliser les données de CryptoCompare. CoinMarketCap étant connu pour la non-fiabilité de ses données volumétriques. Lesquelles sont un véritable enjeu pour les exchanges et les crypto-monnaies. Ripple étant souvent accusé de gonfler ses données d'utilisation.

Plus d'informations sur le sujetRipple a vendu 251 millions de dollars en XRP au second trimestre 2019


Vous pouvez enfin retirer vos BAT

 

Crypto BAT Basic Attention Token

 

Basic Attention Token est une blockchain qui vise la publicité sur internet. Conçu par le créateur de JavaScript et de Mozilla, BAT tente de résoudre les problèmes des publicités en supprimant l'intermédiaire de ce circuit. Ceci permet aux annonceurs de trouver plus facilement leur cible et d'être plus en contrôle de leur contenu. Aux utilisateurs elle permet une meilleur gestion ainsi qu'une rémunération en BAT pour voir des publicités. BAT a d'ailleurs comme autre ambition de devenir une monnaie de donation pour les contenus internet.
Ce jeton est utilisé sur le navigateur Brave qui est open-source et bloque automatiquement les publicités. Il garantit aussi la sécurité de vos données personnelles qui restent sur votre ordinateur.

La dernière version en test de Brave permet enfin de retirer ses jetons BAT ! Fonctionnalité qui a toujours été manquante. L'option demande néanmoins de faire une vérification d'identité auprès de Uphold auparavant pour pouvoir faire la liaison avec le système bancaire.

"À partir du 24 juillet 2019, les utilisateurs qui naviguent avec la version Nightly de Brave pourront retirer leurs BAT du wallet Brave Rewards après avoir vérifié et créé un compte chez notre partenaire Uphold ! Les utilisateurs pourront également acheter des BAT supplémentaires s’ils souhaitent contribuer davantage qu’ils ne gagnent en optant pour Brave Ads."

On peut considérer qu'il s'agit de la principale fonctionnalité attendue. Elle suffira sûrement à faire passer beaucoup d'entre nous sur ce nouveau navigateur, rapide et sans tracker.

Plus d'informations sur le sujet : La dernière version de Brave permet de retirer ses tokens BAT


Bon brunch !

A propos de l'auteur : Ryo

twitter-soothsayerdata

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, j’aime partager mes découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la blockchain. Je m’occupe notamment de rédiger des résumés de l’actualité crypto chaque semaine que je vous présente le dimanche durant le “Crypto Brunch”.
Tous les articles de Ryo.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments