Le co-créateur de Dogecoin (DOGE) dit adieu aux cryptomonnaies

Jackson Palmer, le co-créateur du Dogecoin (DOGE), dit adieu au secteur des cryptomonnaies. Dans un long thread publié sur Twitter ce 14 juillet 2021, le développeur a détaillé les raisons de son abandon. Après avoir créé le Dogecoin en 2013 avec l'aide de Billy Markus, le jeune australien s'est en effet retiré du secteur en 2015.

« Après des années d'étude, je pense que la cryptomonnaie est une technologie hypercapitaliste intrinsèquement de droite, conçue principalement pour amplifier la richesse de ses partisans grâce à une combinaison d'évasion fiscale, de surveillance réglementaire réduite et d'une rareté artificiellement appliquée », tacle Jackson Palmer après des années à faire profil bas.

Le créateur du Dogecoin, cette devise numérique controversée née d'une blague, pointe du doigt l'absence de régulation du secteur des cryptomonnaies. Pour Jackson Palmer, les réglementations qui régissent le secteur bancaire sont « des filets de sécurité » pour l'utilisateur lambda.

« La cryptomonnaie, c'est comme prendre les pires aspects du système capitaliste d'aujourd'hui (par exemple, la corruption, la fraude, les inégalités) et utiliser un logiciel pour limiter techniquement l'utilisation d'interventions (par exemple, les audits, la réglementation, la fiscalité) », poursuit le co-créateur du Dogecoin.

Contrairement aux assertions de Jackson Palmer, le monde des cryptomonnaies est loin d'être complètement dérégulé à l'heure actuelle. En l'espace de quelques années, de nombreux cadres réglementaires ont été posés par les autorités pour réguler l'essor des devises numériques.

On pense notamment aux nombreuses réglementations mises en place contre le blanchiment d'argent. De plus, de nombreux exchanges appliquent désormais des limitations similaires à celles des banques traditionnelles, que ce soit pour se conformer aux lois en vigueur ou pour protéger leurs usagers.

👉 Découvrez aussi - Selon Elon Musk, un Dogecoin mis à jour pourrait rivaliser avec Bitcoin et Ethereum

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

La décentralisation des cryptomonnaies, un mirage pour Jackson Palmer

Dans la suite de son thread, le co-créateur du Dogecoin s'est attaqué à l'une des valeurs phares des défenseurs de cryptomonnaies, la décentralisation. Pour Jackson Palmer, il s'agit tout simplement d'un écran de fumée conçu pour « soutirer de l'argent aux personnes financièrement désespérées et naïves ».

« L'industrie de la cryptomonnaie est contrôlée par un puissant cartel de personnalités fortunées qui, avec le temps, ont évolué pour incorporer les mêmes institutions liées au système financier centralisé existant qu'elles étaient censées remplacer », accuse le jeune australien.

Ce n'est pas la première fois que Jackson Palmer se montre très critique vis-à-vis de l'écosystème des crypto-actifs. En 2015, le co-fondateur du Dogecoin assurait déjà dans une interview accordée à Coindesk que le secteur état devenu « toxique » et se résumait à « un groupe de frères libertaires blancs assis ensemble dans l'espoir de s'enrichir ».

La prise de position du développeur australien a provoqué plusieurs réactions agacées. Par exemple, Nic Carter, investisseur chez Castle Island Ventures et fervent défenseur du Bitcoin (BTC), a fermement condamné la fronde de Jackson Palmer.

« Difficile de concevoir quelque chose de plus méprisable que de créer un clone de Bitcoin sans mérite et sans autre cas d'utilisation que celui d'arnaquer des investisseurs désemparés puis d'utiliser cette notoriété pour attaquer et saper la technologie qui vous a permis d'être pertinent », regrette Nic Carter sur Twitter.

Billy Markus, l'autre créateur du Dogecoin, s'est montré plus mesuré. Toujours très impliqué dans l'écosystème des cryptomonnaies, le développeur, mieux connu sous le pseudonyme de Shibetoshi Nakamoto, estime que les arguments de son ancien partenaire sont « valables en dehors du propos inutile sur la politique américaine ». 

👉 Lire aussi : Le co-créateur de Dogecoin (DOGE) vend une série de 420 NFTs du Shiba

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Boux

L'hôpital qui se fout de la charité

A. N. Onyme

C'est juste exactement ce que je m'apprêtais à poster, ce mec se fout royalement du monde (bien qu'une partie de ses attaques soient fondées). Au moins j'espère que cela à publiquement remis à ça place ce cher dogefather...