L’équipe australienne de baseball Perth Heat va payer ses joueurs et son personnel en Bitcoin (BTC)

Perth Heat, un important club de baseball australien, vient d'annoncer son intention de rémunérer ses joueurs et son personnel en Bitcoin (BTC) dans un communiqué de presse adressé à Bitcoin Magazine. Les salaires seront versés par le biais du Lightning Network, le réseau décentralisé bâti en surcouche du réseau Bitcoin.

Le réseau Lightning est déjà massivement utilisé au Salvador, le premier pays à avoir adopté le Bitcoin comme monnaie légale. Pour l'aider dans sa démarche, Perth Heat s'est tourné vers OpenNode, une infrastructure qui aide les commerçants à accepter le Bitcoin comme moyen de paiement.

Le club ne se contente d'ailleurs pas de proposer des salaires en cryptomonnaies. Convaincue de l'avenir des devises numériques, l'équipe de baseball va conserver du Bitcoin à son bilan comptable et accepter les paiements et parrainages en Bitcoin. Progressivement, le capital du club sera converti en Bitcoin.

« Perth Heath s'engage à fonctionner en s'appuyant sur la norme Bitcoin et en convertissant la trésorerie de l'entreprise du dollar vers le Bitcoin. Il ne s'agit pas d'un achat unique pour se protéger contre les incertitudes futures ou les pressions inflationnistes. Perth Eath embrasse la réalité qui montre que l'avenir de l'argent […] vivra sur la blockchain Bitcoin », déclare Patrick O'Sullivan, le responsable Bitcoin de Perth Heath.

Le communiqué ne cache pas l'enthousiasme du club pour la reine des cryptomonnaies. D'après Steven Nelkovski, PDG de Perth Heat, l'adoption du Bitcoin et de ses valeurs devrait même permettre au club de baseball d'enchaîner les victoires et d'atteindre le succès. Pour souligner son engagement, le club australien se présentera désormais comme « l'équipe de baseball du Bitcoin ».

👉 Lire aussi : Cette équipe de football néerlandaise va conserver du Bitcoin (BTC) dans sa trésorerie

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les salaires en Bitcoin ne sont pas obligatoires

Sans surprise, Perth Heath n'imposera pas à ses joueurs ou à son personnel les salaires en Bitcoin. Interrogé par nos confrères du Guardian, Steven Nelkovski précise qu'il sera toujours possible de percevoir sa paie en monnaie fiduciaire, comme le dollar. Les joueurs peuvent aussi choisir de recevoir seulement une partie de leur salaire en cryptomonnaies.

« Nous donnons aux joueurs la liberté de décider ce qui convient le mieux à leur situation unique. L'ensemble du processus est très similaire au processus de paiement traditionnel », fait valoir le PGD de Perth Heath.

Néanmoins, Steven Nelkovski précise que tous les joueurs se sont montrés enthousiastes à l'idée de recevoir leur paie en Bitcoin, notamment grâce à « l'incroyable facilité d'utilisation » de la devise. Pour éviter que les joueurs ne soient pénalisés par la fluctuation du cours du Bitcoin, le club explique mis en place des mesures de protection, rapporte ABC News. Concrètement, le montant en dollar dû à chaque joueur est converti en Bitcoin juste avant le transfert, mais les salaires sont toujours calculés et négociés en dollars.

« Ils n'ont pas été engagés pour recevoir une quantité 'X' de Bitcoin par saison […]. Dès le moment où les paiements sont sur le réseau Lightning, nous pouvons nous protéger contre cela et payer le salaire requis pour cette semaine ou cette quinzaine. Maintenant, s'il décide de détenir le Bitcoin et que cela perd de la valeur dans une semaine, eh bien, c'est sa décision », détaille le dirigeant du club.

Ce n'est pas la première fois qu'un organisme sportif propose des salaires en Bitcoin à ses joueurs. Depuis juin dernier, la Ligue canadienne de basketball élite (CEBL) laisse la possibilité à ses joueurs de toucher une partie de leur paie en cryptomonnaies. C'est également le cas des Kings de Sacramento, une équipe de basketball de la NBA, depuis avril.

« Nous sommes convaincus que dans cinq ans, ce ne seront pas seulement nos joueurs, mais à peu près tous les athlètes professionnels, qui recevront une partie ou la totalité de leurs salaires en Bitcoin», assure Steven Nelkovski.

L'annonce du club australien s'inscrit dans un contexte d'intérêt croissant pour le secteur des cryptomonnaies en Australie. D'après une étude récente réalisée par Finder, 17% des Australiens détiennent des crypto-actifs. La population australienne posséderait plus de 8 milliards de dollars d'actifs numériques au total.

👉 Sur le même sujet – Ce fonds de pension australien envisage d'investir dans les cryptomonnaies

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments