Célébrités et cryptomonnaies : un gigantesque réseau d'arnaques mis à jour en France

Elise Lucet, Kylian Mbappé, Jamel Debbouze ou encore Zinédine Zidane… Les fausses publicités utilisant l’image de célébrités de France et d’ailleurs se sont multipliées ces dernières années. Un rapport de Nameshield Group vient éclairer ce vaste réseau, à l’organisation complexe. Zoom sur une nébuleuse désormais bien établie.

Célébrités et cryptomonnaies : un gigantesque réseau d'arnaques mis à jour en France

La nébuleuse des arnaques liées aux cryptomonnaies

Depuis maintenant plusieurs années, un type d’arnaque semble essaimer sur Internet, basé sur de fausses publications liées à des célébrités. La méthode est souvent la même : un faux site est mis en place, qui affirme qu’une personne connue a fait un investissement incroyable. Pire encore, elle serait inquiétée par les banques, la Banque de France ou encore Emmanuel Macron, car le gouvernement ne souhaite pas que cette méthode magique d’investissement ne soit révélée au public…

Ces publications sont bien sûr fausses, mais elles trompent régulièrement leurs victimes, qui peuvent envoyer des fonds importants. Cryptoast a publié des articles sur plusieurs arnaques de ce type au fil des ans : celles-ci sont très nombreuses, et semblent se multiplier dès que l’une d’entre elles est décelée.

👉 A lire – Victime d’une arnaque aux cryptomonnaies : que pouvez-vous faire ?

Un rapport récent de la société d’analyses NameShield vient éclairer les raisons : ce vaste réseau d’arnaques est très organisé, et il existe des « kits » pour les reproduire à l’infini. Dans un long document, l’entreprise détaille les méthodes utilisées, et comment les arnaqueurs ont réussi à monter un réseau d’une telle ampleur.

Des célébrités françaises dont on utilise l’image

Il faut noter qu’il s’agit d’un réseau international, qui est présent dans de multiples territoires. Il est bien implanté en France, où l’on voit régulièrement passer des sites basés sur le même modèle. Dès 2020, nous notions que l’arnaque Bitcoin Revolution utilisait l’image de Kylian Mbappé pour promettre aux investisseurs des gains extraordinaires… Au point que ce dernier avait dû porter plainte.

Depuis, les exemples se sont multipliés. Sur le site Bitcoin 360, c’est Jamel Debbouze qui apparaissait avec un prétendu « investissement secret » qui terrorisait les banques :

Bitcoin 360 BTC Evex AI avis arnaque

Un faux article typique de ce réseau d’arnaques

 

D’autres noms sont couramment cités, souvent des personnalités particulièrement aimées des Français, comme Zinédine Zidane, ou encore Yann Barthès. Cette année, la campagne qui a visé la présentatrice Elise Lucet avait pris une telle ampleur que cette dernière a dû publier des avertissements sur les réseaux sociaux :

👉 En apprendre plus – Que sait-on sur la campagne d’arnaques aux cryptomonnaies utilisant l’image de la présentatrice Élise Lucet ?

Là aussi, des publications sur les réseaux sociaux affirmaient qu’un « scandale » avait éclaté, et que la présentatrice avait révélé un secret que la France n’était pas prête à entendre.

Envoyé avec succès !
Être recontacté par notre cabinet d'avocats partenaire 🤝🏻
Vos coordonnées :
Votre nom*
Votre email*
Nom de la société
Téléphone
Vos besoins*

De faux articles qui prétendent être légitimes

Les publications sont partagées par des comptes sociaux en apparence légitimes, qui ont été récupérés par les arnaqueurs. Si l’on clique sur les liens, on est souvent redirigé vers des sites qui ont également l’air sérieux.

Les arnaqueurs ont en effet mis en place des adresses qui reprennent les codes visuels de grands médias comme Le Monde ou Libération. Un lecteur peu attentif pourra donc croire qu’il est bien présent sur un média reconnu. Des émissions télévisées sont également utilisées et doublées hâtivement : c’est le cas du 20h de TF1 ou de Quotidien notamment.

NameShield note que ces articles sont a priori automatisés et publiés par des personnes qui ne parlent pas français de manière native. Pour preuve les fautes de grammaire et mauvaises traductions, ainsi que des incohérences entre les marques et les journalistes présentés.

Le rapport affirme aussi que des précautions sont prises pour que les publicités présentes sur les réseaux ne soient pas décelées :

« Toutes les publications ne conduisent pas systématiquement vers un faux article de presse. Il arrive qu’elles pointent vers des pages de e-commerce sans aucun rapport avec les cryptomonnaies. Ceci permet de tromper le dispositif de vérification des contenus sponsorisés mis en place par Meta. »

👉 Sur le même sujet – Meta poursuivie en justice pour de fausses publicités cryptos publiées sur Facebook et Instagram

Des appels avec des « experts » de l’investissement

Comme nous avons pu le vérifier plusieurs fois depuis quelques années, si l’on renseigne son numéro de téléphone sur un de ces formulaires, on est appelé par un « expert » financier dans les minutes qui suivent. Ce dernier peut être très convaincant, esquivant les questions sur la nature de l’investissement.

Le « conseiller » guidera pas à pas sa victime pour qu’elle s’inscrive sur un faux site sur lequel faire un paiement. De manière alternative, il pourra demander l’installation d’un logiciel. Dans tous les cas, le but est le même : alimenter un faux compte de trading en promettant des gains importants et automatisés.

👉 Retrouvez notre guide – Comment sécuriser et stocker ses cryptomonnaies ?

block aim icon Peu de lien avec les cryptomonnaies
Attention, si ces sites jouent sur l’attrait pour les cryptomonnaies, ils ont souvent très peu de liens avec ces dernières. Le Bitcoin est ainsi utilisé comme un mot clé pour attirer l’attention des victimes, mais les paiements versés aux arnaqueurs le sont souvent par carte bancaire ou par virement.
Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Une très vaste nébuleuse avec des sites copiés-collés

Le rapport de NameShield montre l’ampleur du réseau : rien que pour la France, ce sont plus de 700 sites qui ont été mis en place.

« Au sein des multiples constellations d’annonceurs, un réseau se dessine nettement qui rassemble les diffuseurs d’encarts utilisant des noms de domaines ou des sous-domaines proches de lemonde.fr et liberation.fr ou contenant le terme-clef “news” »

Ces sites sont enregistrés sous des pseudonymes, ils ne sont bien sûr pas liés à des personnes réelles. Parmi les sociétés qui semblent cependant avoir un lien avec ce réseau d’arnaques, NameShield cite Trafficon. Cette plateforme d’affiliation est active depuis 10 ans, et elle est liée à Affilomania, une société de marketing d’affiliation basée à Tel Aviv en Israël.

Des « kits » du parfait arnaqueur mis à disposition

Le rapport note également que des « kits » sont mis à disposition des arnaqueurs qui voudraient reproduire la méthode. Dans ces derniers, on trouve de quoi déployer les faux articles de presse, mettre en place les boutiques en ligne, et décliner les sites à l’infini :

« Le kit que nous avons pu nous procurer contient de quoi décliner l’arnaque dans une trentaine de
langues et sur différentes plateformes (Facebook, Google, Bigo,… »

Des données liées aux faux comptes Facebook sont également proposées. Elles permettent de tromper la vigilance de Meta pour continuer à relayer les faux articles.

Le difficile pistage des sites et des malfaiteurs

NameShield note une nette hausse des arnaques de ce type ces derniers mois. Elle serait peut-être liée au halving qui a eu lieu récemment et qui a suscité une nouvelle vague d’attrait pour le Bitcoin et les cryptomonnaies. Il est en tout cas difficile de pister les malfaiteurs, dont le réseau d’ampleur n’est pas circonscrit à un territoire :

« Nos recherches sur le sujet ont vu le nom de “Milton Group” revenir fréquemment. Cette organisation créée en 2016 et initialement basée à Kiev possède plusieurs centres d’appels en Ukraine, en Albanie et en Géorgie. […] Il se pourrait que cette organisation soit impliquée dans la vaste escroquerie en cours. »

👉 Découvrez aussi – Top 7 des arnaques aux cryptomonnaies les plus courantes – Comment les repérer ?

Prudence donc si vous voyez des sites faire la promotion de méthodes d’investissement « miraculeuses » portées par des célébrités. Le réseau d’ampleur montre en tout cas que tout comme le reste du monde, les arnaqueurs se sont mondialisés, et qu’il est désormais plus difficile de les pister autour de la planète.

Rejoignez la communauté Cryptoast sur Discord

Source : Nameshield group

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

ETF Ethereum spot : la SEC donne son feu vert

ETF Ethereum spot : la SEC donne son feu vert

Cette entreprise achète du Bitcoin et son cours gagne plus de 500 %

Cette entreprise achète du Bitcoin et son cours gagne plus de 500 %

ETF Ethereum (ETH) spot : dernière étape pour la validation des candidatures ?

ETF Ethereum (ETH) spot : dernière étape pour la validation des candidatures ?

Après les ETF Ethereum spot, bientôt les ETF Solana (SOL) ?

Après les ETF Ethereum spot, bientôt les ETF Solana (SOL) ?