Ordinals : Bitcoin est désormais la deuxième plus grosse blockchain en termes de volume de « NFTs »

Il y a encore quelques mois, les mots « Bitcoin » et « NFTs » n’apparaissaient pas souvent dans la même phrase. Mais depuis l’apparition du protocole Ordinals, qui permet de créer des équivalents de tokens non fongibles spécifiques à Bitcoin, les choses ont changé. Au point que Bitcoin est désormais le second plus gros réseau sur lequel viennent se créer des inscriptions de ce type. Retour sur un succès phénoménal, mais controversé.

Ordinals : Bitcoin est désormais la deuxième plus grosse blockchain en termes de volume de « NFTs »

Bitcoin, deuxième plus grand réseau de « NFTs » avec ses Ordinals

La communauté le répète à l’envi : non, il ne s’agit pas de NFTs, mais de quelque chose de nouveau. Ces Ordinals, dont le procédé a été créé par le développeur Casey Rodarmor, permettent d’inscrire des données dans la blockchain Bitcoin de manière immuable. La révolution a été considérable : l’équivalent des NFTs chez Bitcoin s’arrachent, au même titre que les non moins controversés « BRC-20 », considérés comme l’équivalent des ERC-20.

Force est de constater que malgré le nombre réduit d’utilisateurs faisant usage de ces Ordinals, ceux-ci ont trouvé un public, au point de faire grimper en flèche les frais sur la blockchain Bitcoin. Et si l’on compare cela aux blockchains proposant des NFTs, on voit que le réseau a pris une ampleur considérable dans ce secteur particulier de l’écosystème.

Sur les 30 derniers jours, on a en effet vu plus de 168 millions de dollars de vente d’Ordinals sur Bitcoin, ce qui place le réseau second derrière Ethereum, dont les ventes de NFTs dépassent les 395 millions de dollars :

Comparaison NFTs Ordinals Bitcoin

Comparaison des volumes des NFTs « classiques » et des Ordinals Bitcoin

Cela correspond à une augmentation du volume de vente de près de +400%, que l’on peut comparer à la baisse du volume chez Ethereum (-26%).

👉 Pour aller plus loin – Que sont les Bitcoin Ordinals et en quoi se distinguent-ils des NFT ?

Un succès controversé

Mais cela n’est pas la seule chose que l’on peut comparer. On le voit, même si les montants sont élevés, le nombre d’acheteurs et de vendeurs n’est pas au même stade. Chez Ethereum, 188 300 personnes ont vendu des NFTs sur le mois qui vient de s’écouler… Contre 5 800 vendeurs d’inscriptions Ordinals chez Bitcoin.

D’où une critique qui revient souvent dans la communauté : est-il judicieux d’augmenter à ce point les frais de transaction, et de congestionner la blockchain Bitcoin, pour quelque chose qui ne concerne au fond que peu d’utilisateurs ? Le cofondateur de MicroStrategy, Michael Saylor, alertait justement hier sur les cas d’utilisation potentiellement « non éthiques et stupides » des inscriptions sur la blockchain Bitcoin.

Dans l’écosystème crypto, c’est cependant toujours le marché qui gagne. Si les investisseurs et utilisateurs potentiels continuent à voir l’intérêt des inscriptions Ordinals, celles-ci pourraient devenir un secteur d’avenir. Et ainsi poursuivre la révolution enclenchée sur la blockchain Bitcoin.

👉 Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Sources : CryptoSlam !

La Newsletter crypto n°1 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque jour par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
L'ORACLE

ORDINALS / Qui n'y tenterait pas sa chance au prix actuel de moins de 8 € pour un futur potentiellement radieux d'Ordinals ?
Comme au temps du plus bas historique du BITCOIN en 2011... ?
Alors qu'ORDINALS a à ce jour à peine un mois d'existence et qu'il occupe déjà une très bonne place en si peu de temps.
21 M d'ORDINALS (BTC) enfin très utile qui devrait à l'avenir prendre encore plus de place.
Du moins je l'espère...?
Pas vous ?

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Qu’est-ce que Hamster Kombat ? Tout savoir sur ce Tap to Earn sur Telegram

Qu’est-ce que Hamster Kombat ? Tout savoir sur ce Tap to Earn sur Telegram

Crypto : ce qu'il ne faut pas manquer pour la semaine du 22 au 26 juillet

Crypto : ce qu'il ne faut pas manquer pour la semaine du 22 au 26 juillet

Les ETF Ethereum spot sont officiellement lancés aux États-Unis

Les ETF Ethereum spot sont officiellement lancés aux États-Unis

Hamster Kombat est une « arnaque » selon le parlement de Russie

Hamster Kombat est une « arnaque » selon le parlement de Russie