Un gestionnaire de paiement quitte le navire Binance

L’entreprise londonienne Clear Junction a fait part de sa décision dans un très bref communiqué. Le gestionnaire de paiement de Binance explique :

« Clear Junction ne facilitera plus les paiements liés à Binance. La décision a été prise suite à l’annonce récente de la Financial Conduct Authority (FCA), qui indique que Binance n’est pas autorisé à avoir des activités régulées au Royaume-Uni. »

Pour rappel, la FCA avait ciblé Binance Markets Limited, la version britannique de Binance, en lui interdisant d’opérer sur le territoire. La manœuvre ne concernait pas directement la maison-mère Binance, mais elle a fait boule de neige. Depuis, plusieurs régulateurs ont montré les dents face à la plateforme d’échange.

👉 Sur le même sujet – La SEC thaïlandaise dépose une plainte pénale contre Binance

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Clear Junction ne prendra plus en charge les paiements

Le résultat de ce nouveau retrait, c’est que Clear Junction ne traitera plus les paiements en euro et livre sterling sur Binance. Il y a une semaine, la plateforme avait déjà été forcée de suspendre les virements SEPA, un des principaux réseaux de paiement européen. Les options de paiement s’amenuisent donc de jour en jour pour les utilisateurs situés en Europe.

Cette vague de méfiance est surtout issue du Royaume-Uni, avec des grandes banques qui ont successivement annoncé qu’elles n’accepteraient plus les paiements vers Binance. Cela a notamment été le cas de Barclays en début de mois, et d’autres comme Santander ou NatWest.

👉 Plus d’infos à ce sujet – La branche britannique de Santander bloque les paiements vers Binance pour « protéger ses clients »

Binance en pleine bataille

Ce qui coince aux yeux de la FCA et des autres régulateurs, c’est que l’entreprise Binance ne dispose pas de siège social établi dans un pays en particulier. Cette décentralisation est jugée suspecte, et malgré les tentatives d’apaisement de Changpeng Zhao, Binance est dans la tourmente en ce moment.

Cela donne en tout cas des idées à certains concurrents. Les frères Winklevoss, qui ont fondé l’exchange Gemini, ont ainsi expliqué à Bloomberg qu’ils souhaitaient entrer en concurrence directe avec Binance. Ils ont pour eux une politique très ouverte à la régulation, ce qui leur permettra peut-être d’éviter de se heurter aux barrières qui freinent Binance en ce moment. C’est en tout cas un moment clef de l’histoire des cryptomonnaies qui se joue : le résultat de la bataille de Binance devrait donner le ton pour d’autres entreprises crypto…

👉 Retrouvez toute l’actu des plateformes d’échange

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments