Le projet de MNBC va être lancé par la Banque d’Angleterre

Les Britanniques pourront-ils bientôt utiliser des e-livres sterling ? Dans l’immédiat, la réponse est non. Toutefois, la Banque d’Angleterre et le Trésor britannique vont lancer une consultation publique sur ce sujet tendance.

Les deux institutions souhaitent prendre leur temps puisque la consultation sur le projet de MNBC ne sera lancée qu’au début de l’année 2022.

Dans un communiqué, la Banque d’Angleterre précise que cette consultation publique a plusieurs objectifs. D’une part, elle servira à démontrer les bénéfices d’une MNBC pour les utilisateurs et les entreprises. D’autre part, elle pourra également déterminer les éventuels problèmes qu’elle pourrait engendrer.

👉 Sur le même sujet – Le Royaume-Uni accélère ses recherches sur la création d’une monnaie numérique

Une MNBC mise en circulation vers 2030 au Royaume-Uni ?

Les résultats de la consultation permettront aux autorités britanniques de déterminer si elles souhaitent aller plus loin. En d’autres termes, si les avantages l’emportent sur les inconvénients, le développement d’une MNBC sera officiellement lancé.

La Banque d’Angleterre met l’accent sur une technologie opérationnelle et robuste pour permettre au projet d’avancer, au mieux lors des années 2025 - 2030.

On notera d’ailleurs l’extrême prudence de l’institution bancaire centrale du Royaume-Uni. En premier lieu, elle affirme de manière explicite qu’aucune décision n’a été prise quant au développement futur de la MNBC. Il ne s’agit, pour l’instant, que d’une consultation publique.

En second lieu, alors que les projets de MNBC avancent un peu partout sur la planète, la perspective de 2030 semble très lointaine. En outre, la potentielle MNBC n’aurait pas vocation à remplacer l’existant, incluant les pièces et billets.

La prudence du Royaume-Uni sur la MNBC est-elle liée à sa politique du laisser-faire en matière de cryptomonnaies ? En effet, les autorités ne semblent pas pressées de légiférer sur ce sujet, au contraire de leurs voisins.

Des rumeurs font même état d’une future législation plutôt permissive, afin d’attirer les investisseurs. Et ce, même si le régulateur financier britannique, la Financial Conduct Authority (FCA), adopte des positions contradictoires d’une semaine à l’autre.

👉 Pour aller plus loin – Royaume-Uni : une régulation excessive des cryptomonnaies n’est pas la priorité

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les projets de MNBC se multiplient dans le monde

Si le Royaume-Uni souhaite prendre son temps avant de lancer sa potentielle MNBC, ce n’est pas le cas d’autres banques centrales dans le monde. Au sein de la zone euro, la Banque centrale européenne a lancé l’été dernier une consultation publique pour déterminer l’utilité d’un euro numérique.

Récemment, c’est le Nigéria qui a communiqué sur sa future monnaie numérique, l’eNaira, alors que les habitants se tournent massivement vers les cryptomonnaies. Par ailleurs, le projet Dunbar, qui réunit quatre banques centrales (Australie, Singapour, Malaisie, Afrique du Sud) est également dans les tuyaux.

Quoiqu’il en soit, les MNBC représentent un avenir pour les banques centrales, qui y voient une réponse face à l’émergence des cryptomonnaies comme le Bitcoin (BTC). Néanmoins, l’échéance de 2030 au Royaume-Uni semble oublier la vitesse à laquelle évolue le secteur.

👉 À lire – Les MNBC amélioreront grandement les frais et la rapidité des transferts, selon un rapport

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments