Le géant du paiement Visa a déposé une demande de brevet pour ce qu'il appelle une « monnaie fiat numérique », basée sur une blockchain.

Ce dépôt de brevet a été rendu public le 14 mai par l'Office américain des brevets et des marques (USPTO), bien qu'il ait été initialement soumis le 8 novembre 2018.

 

Un pont pour le monde de la finance

Le dépôt concerne un système liant une monnaie fiat à une cryptomonnaie, dont son infrastructure reposerait sur une blockchain.

L'invention proposée est présentée comme le moyen d'établir un pont entre les avantages offerts par les monnaies fiat sous la gestion des gouvernements et ceux des cryptomonnaies.

Le document précise ainsi l'intérêt qu'il entend par l'utilisation des cryptomonnaies :

Les systèmes employant des cryptomonnaies présentent des avantages par rapport aux systèmes de monnaies fiat. Par exemple, les transferts d'argent en cryptomonnaies peuvent être plus rapides que les transferts d'argent classiques. Enfin, comme certaines cryptomonnaies utilisent des blockchains, celles-ci sont souvent fiables, car elles comportent des enregistrements immuables des transactions.

Toutefois, le document ajoute que ces cryptomonnaies ne sont généralement pas soumises à la même réglementation que les monnaies fiat.

En outre, Visa estime qu'il n'est pas pratique pour les gouvernements de convertir entièrement leurs systèmes actuels vers de nouveaux systèmes utilisant les cryptomonnaies.

Il cite ainsi le manque dans certains pays de l'accès à des dispositifs numériques, ce qui entraverait considérablement une complète accessibilité.

Cependant, le dépôt explique qu'à terme, l'écosystème du paiement mondial pourrait devenir 100% numérique et que le cash pourrait être retiré des marchés sans friction pour améliorer celui-ci.Visa Digital Fiat Currency

Schéma du fonctionnement de l'invention

👉 Pour plus de détails sur le fonctionnement de ce système, cliquez ici pour consulter le dépôt de brevet dans son intégralité.

 

Un dépôt de brevet qui n'aboutira peut-être jamais

Bien que sur le papier la mise en oeuvre d'un tel système pourrait radicalement changer le monde de la finance, il est peu probable que celui-ci soit un jour déployé. À ce sujet, un porte-parole de Visa a été cité par Forbes :

Chaque année, nous cherchons à breveter des centaines de nouvelles idées ... Bien que tous les brevets ne débouchent pas sur de nouveaux produits ou de nouvelles fonctionnalités, Visa respecte la propriété intellectuelle et nous travaillons activement à la protection de notre écosystème, de nos innovations et de la marque Visa.

Dans le cas où un tel système voit réellement le jour, Visa n'a pas explicitement précisé quelle solution blockchain pourrait être utilisée.

Toutefois, le document cite Ethereum, qui s'avère être l'une des solutions envisagées pour mettre en oeuvre les différents aspects de ce système.

La solution blockchain pour les entreprises Hyperledger Fabric est également mentionnée comme une autre possibilité pour le déploiement de cette invention.

👉 Sur le même thème : Microsoft brevette un système de mining alimenté par l'activité corporelle

 

Depuis quelques mois, Visa semble devenir de plus en plus crypto-friendly. Récemment, elle a accueilli dans son programme Fintech Fast Track une application permettant de régler ses achats avec du Bitcoin (BTC), nommée Fold.

👉 Pour aller plus loin : Fold s'associe à Visa et lance une carte proposant du cashback en bitcoin

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments