L’Ukraine dépense les cryptomonnaies reçues depuis le début du conflit

C’est Alex Bornyakov, le vice-ministre de la Transformation numérique, qui a détaillé sur Twitter la manière dont les dons en cryptomonnaies ont été utilisés par l’Ukraine. Il estime au passage que la somme reçue doublera cette semaine :

Au 3 mars dernier, l’Ukraine avait reçu 53 millions de dollars de cryptomonnaies, qu’elle a utilisés comme suit :

  • 69 % (plus de 36 millions de dollars) en soutien à l’armée
  • 19 % (plus de 10 millions de dollars) pour l’aide humanitaire
  • 12 % (plus de 6 millions de dollars) pour l’aide générale

Sans surprise, c’est la catégorie « armée » qui récolte le plus de cryptomonnaies, les Ukrainiens étant en train de se défendre contre l’invasion terrestre et aérienne russe.

👉 Retrouvez les plus grandes cryptomonnaies du moment

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Des fournisseurs d’équipement qui acceptent les cryptomonnaies

Lorsque l’Ukraine avait commencé à demander des dons en cryptomonnaies, certains s’inquiétaient de sa capacité à « cash out », et à transformer ces monnaies numériques en fiat. Ou tout simplement à payer des commerçants et services directement avec elles.

Mais il semblerait que ces inquiétudes n’aient pas été fondées. D’après Alex Bornyakov, 40 % des fournisseurs acceptent les paiements venus d’Ukraine directement en cryptomonnaies. Pour le reste, les crypto-actifs sont convertis en euros et en dollars.

Le vice-ministre de la Transformation numérique a également confirmé que la plupart des dons en cryptomonnaies venaient d’individus qui souhaitent soutenir l’Ukraine, plutôt que d’entreprises. Pour l’armement, les cryptomonnaies ont été utilisés auprès de fournisseurs d’équipement afin d’acheter des protections, des bandages, de l’équipement de vision nocturne, etc.

👉 Sur le même sujet – L'Ukraine peut désormais recevoir des dons effectués en Dogecoin (DOGE)

Les cryptos, des outils de paiement apolitiques

D’aucuns s’inquiètent de voir l’Ukraine s’emparer des cryptomonnaies, craignant que l’écosystème soit utilisé de manière politique. On rappellera donc que le Bitcoin (BTC) et ses consorts sont par nature apolitiques – c’est justement cet aspect qui permet les échanges de valeur même au sein d’un pays en guerre.

Tout comme des dollars ou des euros qui peuvent être envoyés pour des causes chères à leurs détenteurs, les cryptomonnaies ne sont donc qu’un outil. Sauf qu’à l’inverse d’un rouble par exemple, elle ne peuvent être bloquées au niveau des banques…

👉 À lire également – Justin Sun déclenche la polémique en demandant des récompenses en cryptos à l'Ukraine

Source : Alex Bornyakov via Twitter, Time

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments