Three Arrows Capital (3AC) devrait 3,5 milliards de dollars de dettes à ses créanciers

Ce lundi, un document confidentiel de plus de 1000 pages au sujet de l'affaire Three Arrows Capital (3AC) a été divulgué au public. Il s'agit d'un dépôt auprès de la Haute Cour de Singapour pour la reconnaissance de la procédure de liquidation du fonds spéculatif. Datant du 9 juillet dernier, il nous révèle de nombreuses informations judiciaires incriminant les gestionnaires de 3AC.

Three Arrows Capital (3AC) devrait 3,5 milliards de dollars de dettes à ses créanciers

Cacher le player

1.0x

0.75x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

0:00
0:00

Des informations confidentielles sur Three Arrows Capital

Ce lundi, un document exceptionnel sur l'affaire Three Arrows Capital (3AC) a fuité. En tant que dépôt officiel auprès de la Haute Cour de Singapour, ce dossier a servi de justificatif à la procédure de liquidation du fonds spéculatif. Au milieu des 1000 pages de documents judiciaires, nous avons identifié quelques informations intéressantes.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il est important de vous proposer un résumé des faits. En quelques mots, Three Arrows Capital était l'un des plus gros fonds spéculatifs du paysage des cryptomonnaies, avec environ 10 milliards de dollars sous gestion. Et pourtant, aujourd'hui, ce mastodonte s'est littéralement effondré et a été déclaré en liquidation.

Tout a commencé avec une série d'investissements infructueux, notamment sur Terra (LUNA) et son stablecoin UST. À cela s'ajoutent des emprunts colossaux auprès d'une grosse vingtaine d'institutions. Toutefois, après la chute des cours des cryptomonnaies, le fonds a finalement été dans l'incapacité d'honorer ses créanciers et a vu ses positions être liquidées.

Finalement, toujours selon ces fameux documents judiciaires, Three Arrows Capital doit la somme énorme de 3,5 milliards de dollars à 27 entreprises différentes. Parmi celles-ci, on retrouve Blockchain.com, Genesis Global Trading et Voyager Digital. Ce défaut de paiement est la raison principale derrière la faillite de Celsius et Voyager Digital.

Par ailleurs, sur ce montant total de 3,5 milliards de dollars, c'est Genesis Global Trading qui a prêté le plus à 3AC. On apprend qu'elle a accordé un prêt de 2,36 milliards de dollars au fonds spéculatif. Cela représente près de 70 % des emprunts de 3AC, et justifie la période compliqué que traverse Genesis.

👉 Découvrez comment acheter du Bitcoin ?

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Une gestion qualifiée de « schéma de Ponzi »

À travers les 1000 pages de ce document, on apprend énormément d'informations au sujet de la mauvaise gestion des fonds de 3AC par les deux co-fondateurs, Su Zhu et Kyle Davies. Pour le moment, celles-ci sont encore à prendre avec des pincettes, bien que les sources soient officielles et entrent dans le cadre d'une enquête judiciaire.

Dans une déclaration sous serment déposée le 26 juin, le directeur de la stratégie de Blockchain.com, Charles McGarraugh, a révélé la teneur de certains échanges qu'il a eu avec Kyle Davies. Le co-fondateur de 3AC aurait expliqué avoir essayé d'emprunter 5 000 bitcoins supplémentaires à Genesis, qui avait alors une valeur d'environ 125 millions de dollars, « pour payer un appel de marge à un autre prêteur ».

Ce comportement n'est pas sans rappelé le fonctionnement d'une pyramide de Ponzi, où les anciens investisseurs sont payés grâce aux nouveaux investisseurs entrants.

Par ailleurs, les documents déposés détaillent les divers investissements immobiliers détenus au nom de l'enfant et de la femme de Su Zhu. Au total, deux résidences à Singapour d'une valeur de 48,8 millions et 28,5 millions de dollars et un yacht de luxe estimé à 50 millions de dollars.

Selon certaines spéculations, ces achats démesurés auraient été financés directement grâce à l'argent des créanciers. Comme l'explique Russell Crumpler, directeur général senior chez Teneo, il est difficile de dire à ce stade « si les actifs de la société ont été utilisés pour les achats qu'ils ont effectués ».

À l'heure actuelle, les avocats des différents créanciers s'inquiètent du fait que la majorité des fonds de 3AC sont détenus en cryptomonnaies ou en tokens non fongibles (NFTs). Cela les rend très facilement transférables et augmente le risque que les co-fondateurs puissent les blanchir avant de répondre devant la justice.

👉 Pour aller plus loin : Su Zhu, le co-fondateur de Three Arrows Capital (3AC), accuse ses liquidateurs de ne pas coopérer

Sources : Document Haute Cour de Singapour

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jean

Bonjour, il s'agit d'un intéressant article, merci. Voici une petite coquille à corriger : il convient d'ajouter le mot "créanciers" (par exemple), à la phrase suivante : "les avocats des différents s'inquiètent". Merci et bonne journée.

Lolo

Dans une période où on doit démocratiser la crypto et convaincre petit à petit le grand public d'investir, ce genre de gestion fait peur à voir, même pour un initié

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Les institutionnels clôturent massivement leurs positions short sur Bitcoin (BTC)

Les institutionnels clôturent massivement leurs positions short sur Bitcoin (BTC)

Goldman Sachs prévoit de dépenser des dizaines de millions de dollars pour racheter des entreprises crypto

Goldman Sachs prévoit de dépenser des dizaines de millions de dollars pour racheter des entreprises crypto

Sam Bankman-Fried révèle que FTX aurait vendu des actifs qui n’existaient pas à ses clients

Sam Bankman-Fried révèle que FTX aurait vendu des actifs qui n’existaient pas à ses clients

Metaverse : l'UE organise un gala à 387 000 €... Qui rassemble 5 personnes

Metaverse : l'UE organise un gala à 387 000 €... Qui rassemble 5 personnes

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast